Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

+13
jayfoss75
Hagnesta Hill
anubiscounter
bripol
Pondyness
Eluned
MohReda
illimani
ruth
Sortcière
Nordine
Kassandra88
over
17 participants

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par illimani Jeu 17 Jan 2019, 23:09

Et je vois que Fernando Garcia a préfacé le livre de Juan Blanco...

Cette publication serait donc surtout destinée à jeter le trouble sur la version officielle et la décision du tribunal.

Difficile d'avoir une vision claire et complète sur cette affaire, entre les différentes rumeurs et les partis pris.

_____________________________________________________________________________

autoportrait au chien noir
illimani
illimani


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 17 Jan 2019, 23:19

illimani a écrit:
over a écrit:Cette phrase est dans la sentence, exactement dans le sixiėme paragraphe de ce lien:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci beaucoup !

Alors le livre de Juan Blanco n'est pas une source fiable : les retranscriptions des témoignages sont incomplètes — contrairement à ce que l'auteur affirme, et il manque des éléments pour comprendre la situation.

De rien!

Mais bien sûr. La vérité absolue n'existe pas, donc toutes les personnes sont susceptibles de se tromper.
Alors, pour moi, la version officielle est un travail bâclé.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 18 Jan 2019, 01:07

illimani a écrit:Deux amis les ont vues marchant en direction de la discothèque. Les personnes qui les ont véhiculées jusqu'à la station-service ont eu connaissance à cette occasion de la soirée étudiante organisée ce soir-là. Et l'une des filles avait précédemment téléphoné à son père, pour lui demander de les conduire à cet endroit.

Aucun témoignage ne parle d'autre chose.

Les indications horaires sont imprécises. Mais il semble établi que les filles se rendaient à la discothèque, et ne sont pas arrivées à destination.

Alors, indépendamment des temoins que les ont vues marchant vers la discothèque (ou plûtot vers l'ouest de Picassent), nous devons aussi considérer des témoins qu'avaient écouté ce jour les trois filles dire << nous irons à la discothèque Coolor >>, donc une amie (Esther Díez) et deux personnes non concernées avec les trois filles (Francisco José Hervás et sa petite copine).

D'autre part, des temoins qu'avaient ecouté << nous n'irons pas à la discothèque Coolor >>, donc un ami (Francisco Antonio Soria) quand à un moment imprécis antérieur ce jour il aurait vu Desirée, donc elle avait lui dire qu'elle n'ira pas à la discothèque.

D'autre part, des temoins que pendant ce jour n'ont parlé pas sur le subject, donc une personne non concernée avec les trois filles (madame Badal).

D'autre part, il y a un témoin qu'à un moment antérieur imprecis (peut-être quelques heures avant ou peut-être quelques jours avant) avait ecouté les deux versions, donc un ami (Jose Antonio Cano).
Selon lui, il avait la certitude du projet des trois filles pour aller à la discothèque (même si il n'a pas expliqué quand les trois filles avaient lui dire ça), mais aussi il avait leur proposé d'acheter entrées anticipées et elles avaient refusée.
A noter, la fête de lycée à Coolor consistait en une collecte de fonds pour une excursion pour quelques étudiants, et selon les ados éudiants cettes fêtes de lycée disposaient des entrées anticipées.

Donc, leur projet pour joindre la fête fut imprécis.
Peut-être qu'elles ne voulaient pas joindre l'interieur de la discothèque parce qu'elles n'avaient l'argent suffisant, donc elles seraient allées pour rester à les alentours de Coolor ou elles auraient eu à rendez-vous avec quelques personnes inconnus autour les rues prochaines à Coolor.

Peut-être qu'elles déambulaient sans direction definie à la petite ville voisine de Picassent, peut-être qu'elles ne quittaient pas les rues d'Alcàsser...
Nous ne le saurons pas jamais.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 18 Jan 2019, 01:40

illimani a écrit:Vérifications faites, la police confirme que madame Badal a parfaitement pu observer la scène depuis sa fenêtre.

Oui, mais la police ne confirme pas les autres témoignanges parce que n'auraient jamais été reconstruit, donc nous ne savons pas l'heure juste pour l'examen periscolaire de Francisco Antonio Soria, ni l'heure juste quand l'atelier automobiliste aurait fermé les portes, ni le couleur de la voiture de Francisco Hervás, ni si Jose Antonio Cano aurait pu apercevoir le voiture blanche prés de madame Badal quand il condusait le cyclomoteur près de l'station-service vers Alcàsser à continuer vers la petite ville de Silla.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 18 Jan 2019, 17:12

Dans ce lien vous pouvez regarder une video de l'intérieur de la discothèque Coolor en 1990.
A noter, la discothèque habituellement mettait des bus gratuits pour conduire les jeunes de les villes voisines jusqu'a la discothèque et à l'énvers aussi à l'heure de fermeture, mais les bus etaient disponibles les samedis (et pas les vendedris).

Après l'affaire, la discothèque devenu un endroit maudit où les jeunes n'auront voulu a s'aventurer pour sortir en boîte plus maintenant, et finalement la discothėque devenu abandonné pendant plusieurs années jusqu'à le propiétaire a decidé la démolition de la discothèque en 2012.

Voila le video de l'interieur de Coolor en 1990:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par over le Dim 20 Jan 2019, 12:22, édité 1 fois
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 18 Jan 2019, 18:21

En suivant l'ordre chronologique, le dimanche 15 novembre 1992 plusieurs des gens etaient impliqués à la recherche des trois filles.
Ce jour environ 18:15 un événement tragique succédé: Un homme de la Protection Civile de Torrent (une ville de la province de Valence) décède et autre homme a été sériusemment blessé après avoir été renversé par une voiture inconnu et le auteur a pris la fuite.
L'événement succédé a côte de l'ouest de Picassent à la route VP-3065 (environ 2 km a l'ouest de la discothèque). La police estimé que la voiture fut une Nissan Patrol et on n'eut plus jamais de nouvelles pour ça.

Quelques conjectures non officielles sur les forums espagnols suggérait que ce jour les trois filles furent retenués pas loin de là.

Les deux s'appellait Fernando Castilla et Francisco Conejo:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 18 Jan 2019, 23:44

Le mardi 17 novembre à midi autre événement aura lieu:
Ce jour a midi Fernando Gómez (père de Toñi) a été presenté à la comissariat de police Garde Civile de Picassent pour informer qu'il a reçu un appel téléphonique ou une femme aurait dit avec à voix trės basse << papa >> trois fois avant de raccrocher. Il affirmait qui cette voix resemblait cela de sa fille Toñi.

Peut-être une blague de très mauvais goût; peut-être que Toñi faisait ça pendant un oubli de ses ravisseurs; peut-être que ses ravisseurs avaient forcé Toñi pour faire ça.
Alors, nous ne le saurons pas jamais parce que la police n'enquêtait pas le lieu d'origine pour ce appel.

Il est dans le livre de Juan Ignacio à la page 35:

<< A la hora de comer del día 17 de noviembre, el padre de
Toñi se presentó en el cuartel de la Guardia Civil de Picassent. Según consta "se
persona el padre de la llamada Antonia, el cual comunica el haber
recibido una llamada telefónica en la que le habían dicho en tres
ocasiones "PAPÁ", esto con voz apagada en la que cree haber
reconocido la voz de su hija, cortándose a continuación el teléfono". >>


Dernière édition par over le Sam 19 Jan 2019, 12:55, édité 1 fois
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Sam 19 Jan 2019, 13:14

Nordine a écrit:
over a écrit:En suivant l'ordre chronologique, le dimanche 15 novembre 1992 plusieurs des gens etaient impliqués à la recherche des trois filles.
Ce jour environ 18:15 un événement tragique succédé: Un homme de la Protection Civile de Torrent (une ville de la province de Valence) décède et autre homme a été sériusemment blessé après avoir été renversé par une voiture inconnu et le auteur a pris la fuite.
L'événement succédé a côte de l'ouest de Picassent à la route VP-3065 (environ 2 km a l'ouest de la discothèque). La police estimé que la voiture fut une Nissan Patrol et on n'eut plus jamais de nouvelles pour ça.

Quelques conjectures non officielles sur les forums espagnols suggérait que ce jour les trois filles furent retenués pas loin de là.

Les deux s'appellait Fernando Castilla et Francisco Conejo:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce n'est pas un véhicule courant. Vérifier tous les propriétaires n'aurait pas pris énormément de temps. Quelle est la justification des enquêteurs pour avoir négligé de rechercher l'auteur de cet homicide ?

Je ne sais pas et on ne dispose pas d'information sur l'internet pour la recherche de l'auteur.
L'homme sériusemment blessé ne se souvient pas de le renverse ni de la voiture. Il a dit qui les deux etaient à moto là pour rechercher les filles dans les chemins ruraux à l'ouest de Picassent, et quand le crépuscule arrivait ils etaient en train de s'habiller les gilet jaunes, et puis il réveillait à l'hôpital.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Sam 19 Jan 2019, 13:48

Nordine a écrit:
over a écrit:

Je ne sais pas et on ne dispose pas d'information sur l'internet pour la recherche de l'auteur.
L'homme sériusemment blessé ne se souvient pas de le renverse ni de la voiture. Il a dit qui les deux etaient à moto là pour rechercher les filles dans les chemins ruraux à l'ouest de Picassent, et quand le crépuscule arrivait ils etaient en train de s'habiller les gilet jaunes, et puis il réveillait à l'hôpital.

Comment la police a t-elle déterminé que le véhicule pouvait être un Nissan Patrol ?
Je lisais dans l'article du blog que des personnes participant aux recherches utilisaient un véhicule de ce type. Y aurait-il un rapport ?
Je ne sais pas. Je me demande si peut-être par les traces des roues ou par le détachement d'une petite partie de la carroserie.
Pas de rapport sur l'internet.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 20 Jan 2019, 00:38

Pour ma part, il devient indispensable d'efectuer une analyse plus profonde de le témoignage de José Antonio Cano.
Voila cettes deux cartes:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au moment quand José Antonio Cano arrivait à l'endroit 2, les filles auraient été environ à mi-chemin entre l'endroit 2 et la chapelle.
Donc, le témoignage de José Antonio Cano a des plusieurs problèmes.
Compte tenu de la situation géographique de la rue et même aussi par la distance et par la virage angulaire de la rue, a mon sens c'est difficile d'imaginer comme il a pu voir la voiture s'arrêter à la chapelle tandis qu'il condusait sa mobylette vers Alcàsser (et puis Silla pour joindre sa petite amie), soit pour les rétroviseurs; soit pour tourner la tête pendant il condusait; soit pour arrêter la mobylette pour regarder vers la chapelle.
A noter, il aurait vu les trois filles peu secondes avant, donc je me demande le motif pour regarder vers les trois filles tout de suite, et même aussi la chapelle est vraiment difficile de regarder puis cet endroit par le petit virage à gauche.

D'ailleurs, si la voiture blance avait arrêté a côte de la chapelle pour enlever les trois filles, alors le témoignage de madame Badal serait faux.

Malheuresement, la police n'avait pas reconstruit le témoignage de José Antonio Cano.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 20 Jan 2019, 01:03

En suivant de l'ordre chronologique, en decembre 1992 l'Espagne etait sous le choc et leur disparition provoqué une forte émotion.
Tandis que la recherche ne donnait pas encore de résultats, les parents des trois filles ont demandé a rendez-vous avec le Président du gouvernement (Felipe Gónzalez) pour lui demander efforts supplémentaires pour les travaux du recherche:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 20 Jan 2019, 01:09

Je dévélopperai pendant les suivants jours ce qui s'est passé le 27 janvier 1993 quand les trois corps été retrouvées mortes.
À suivre!
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 23 Jan 2019, 09:55

Avant de passer à la description des faits pour le mercredi 27 janvier 1993 quand ont été retrouvées mortes dans le ravin de La Romana, il est vraiment nécessaire de vous renseigner ce qui s'est passé le mardi 26 janvier 1992.

En raison de ce qui avait été lancé pendant le précédent mois entre les parents et le gouvernement espagnol, ces derniers facilitaient quelques renforts supplémentaires pour la recherche de trois filles et, plus particuliėrement, une unité d'élite de la gendarmerie Garde Civile (apellait comme UCO par ser acronymes) aura transporté de Madrid à la province de Valence.

Pour des raisons qui nous sont complétement inconnues, cette unité d'élite recevait l'ordre du gouvernement espagnol pour quitter la recherche et puis le prochaine jour une autre unité d'élite UCO serait envoyée à la province de Valence.

Malheureusement, la nouvelle unité d'élite sera arrivée à le ravin de La Romana le mercredi 27 janvier environ 19:00 quand les corps avaient déjà situés dessous drap mortuoires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


De plus, le père de Miriam (celui qui avait déjà hésité à croire la recent version oficielle) était à Londres pour faire quelques interview pour ce affaire à la BBC, Sky, ITN et Supper Channel.
Quand il returnait à Álcàsser la nuit du 27 janvier les trois filles avaient déjà situées dans leurs cercueils.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ces deux coïncidences sont-elles dues au hasard? Moi, je ne crois pas.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par ruth Mer 23 Jan 2019, 10:41

Bonjour Over,
Est-ce que vous avez les intervews du père de Miriam aux médias britanniques ?
Merci par avance

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 23 Jan 2019, 15:50

ruth a écrit:Bonjour Over,
Est-ce que vous avez les intervews du père de Miriam aux médias britanniques ?
Merci par avance

Bon après-midi.
Apparemment, il n'a pas disposé de temps suffisant pour faire les interviews, donc peu après son arrivé à Londres il connaissait les dernières nouvelles et il returnait à l'aéroport.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 25 Jan 2019, 01:13

Le mercredi 27 janvier deux apiculteurs, Gabriel Aquino (66 ans) et José Sala (53 ans) ont décidé d'evaluer leurs ruches.
Ils sont arrivés à 10h00 à leurs ruches situées au ravin de La Romana, un endroit montagneux appartenant à la commune de Tous. Comme il faisait froid ce matin, les deux apiculteurs décidèrent d'atendre pour regarder les abeilles jusqu'à la température se léve.

Gabriel Aquino fait une petite promenade tandis que José Sala s'est assis à côte des ruches.
Gabriel Aquino apercevait quelque chose étrange, donc il rensegnait José Sala pour aller oú il était pour regarder ce chose étrange parce que la terre resemblait ramolli dessous quelques ronces et branches.
Puis, José Sala pris un outil à main pour écarter les ronces. C’était la chose la plus horrible qu’ils avaient jamais vue: une main en surgissant du sol avec un montre.
En raison de regarder ça, ils ont cru que ce main est celui d'un homme et depuis ils décidaient aller au plus proche commissariat de Garde Civile située à la village de Llombay, lequel durerait 45 minutes.

Quand les deux apiculteurs ont pu arriver à 11h30 à la commissariat pour expliquer ce qu'ils avaient découverté, les policiers du Garde Civile dissaient qu'il n'avait pas des voitures policiers pour aller à le ravin de La Romana parce que deux voitures etaient à l'atelier du réparation automobile, donc il devraient attendre pour une autre voiture d'autre commissariat.
Ce qui semble étrange est qu'aucun voiture policier arrivé jusqu'à 13h30 de l'autre bout de la province de Valence, et la voiture qu'arrivait était en civil et noire (et même
aussi les deux hommes policiers étaient habillés en civil).

Apparemment, Gabriel Aquino aurait monté la voiture (en civil et noire) et fit le guide pour les deux hommes policiers vers le ravin de La Romana. Pendant le trajet vers La Romana les deux hommes policiers ne s'identifiaient pas et personne ne parle avec Gabriel Aquino à l'exception de démander lui des indications pour aller à La Romana.

Selon Gabriel Aquino, quand ils arrivaient à La Romana, un homme policier a transporté à sac à dos. Cet homme aurait donné une paire de gants medicaux à Gabriel Aquino et à l'autre homme policier, et après il auriait démandé les deux pour rechercher traces et objets.
L'homme qui prenait le sac à dos restait à côte de la fosse et apparemment aurait trouvé une veste et trois ceintures.
Selon l'homme policier, cette veste appartenait à Toñi et ces trois ceintures appartenaient aux trois filles, et il dirait ça avant du vérifier l'interieur de la fosse.

Après peu minuits, Gabriel Aquino aurait trouvé quelques petits morceaux de papier situés sur le sol et qui seraient unifiés pour les lire, et a été une note de dossier médical du service public de la sécurité sociale au nom de Enrique Angles Martins (frère d'Antonio Angles).

Il y avait quelques incohérences entre les plusieurs témoins situés à La Romana dans cette intervalle horaire.

Selon un rapport de le commandant de la Garde Civile de la commissariat d'Alberique, trois hommes policiers avaient accompagné Gabriel Aquino vers La Romana à la voiture noir.

Selon autre rapport d'un sergent de la commissariat de la Garde Civile à Valence, le commandant d'Alberique était allé à La Romana pour vérifier ce qui les apiculteurs auraient vu tout seul, et puis les apiculteurs retournaient à La Romana avec la commision judiciaire.

Selon l'apiculteur José Sala, les deux apiculteurs retournaient ensemble à La Romana avec une Land Rover de la Garde Civil et même aussi avec la commission judiciair, et il ne rappelait pas qui avait trouvé les morceaux, la veste et les trois ceintures.
Pour cette raison, en 1997 le court judiciaire demandait une confrontation entre les deux apiculteurs pour vérifier la vérité, et finallement il y a été constaté que Gabriel Aquino avait dit la vérité.

Néanmoins, selon l'apiculteur Gabriel Aquino, il y avait deux autres incohérences:
Deux autres voitures de la Garde Civile arrivaient à La Romana avant la commission judiciaire, ce qui semblait étrange parce qu'ils arrivaient à La Romana sans guide.

Selon Gabriel Aquino, après l'arrivée de la commission judiciaire, ont été trouvés une veste, trois ceintures et les morceaux du dossier medical.

Selon un rapport d'un des deux hommes policiers (le photographe de la Garde Civile), avant l'arrivée de la commission judiciaire ont été trouvés plusieurs objects.
À noter, je décrirai la liste d'objects dans le suivant message parce que il y avait plus incohérences entre le rapport de la commission judiciaire et celui de la Garde Civile.

Je me demande pourquoi un homme policier aurait donné des gants medicaux à Gabriel Aquino pour rechercher objects s'il n'est pas un policier.
Également, les hommes policiers auraient dû attendre l'arrivée de la commission judiciaire avant de faire la recherche d'objects.
Pourquoi est-ce que les different témoignages avait des plusieurs incohérences?
Donc, avant du verifier l'interieur de la fosse pour commencer l'enquête, il y avait déjà plusieurs énigmes.

Deux heures plus tard, environ 17h00, la comission judiciaire arriverait, mais ce qui s'est passé après 17h00 sera décrit dans le suivant message.
À suivre.

Sources:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Livre de Juan Ignacio Blanco, pages
64-79.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par ruth Ven 25 Jan 2019, 09:54

@ Over
Bonjour,
Pouvez-vous expliquer ce qu'est exactement la "commission judiciaire" ?
Merci par avance

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 30 Jan 2019, 00:12

ruth a écrit:@ Over
Bonjour,
Pouvez-vous expliquer ce qu'est exactement la "commission judiciaire" ?
Merci par avance

Bonne nuit. J'entends par là la levée du corps:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 03 Fév 2019, 01:27

Le mercredi 27 janvier 1993, environ 17h00, la mission médico-judiciaire arrivait à La Romana par la guidance de l'apiculteur José Sala.
La première action à réaliser fut la description des objets trouvés à côté de la fosse et puis la levée du corps. De manière assez bizarre, il semble que chaque témoin aurait été à différents lieux, donc il y a des plusieurs incohérences.
Alors, j'ecrirai cettes incohérences en gras.

Selon le rapport des deux hommes policiers, les objets suivants ont été trouvés à côte de la fosse:
1. Les morceaux épars d'une injoction judiciaire au nom d'Enrique Anglés.
2. Les morceaux épars d'un dossier médical du service public de la sécurité sociale au nom d'Enrique Anglés Martins (frère d'Antonio Angles).

3. Un étui noir avec jumelles marque Tasco.
4. Une ceinture beige en tissu.
5. Une ceinture marron en cuir.
6. Une ceinture noire en cuir avec plaques argentés.
7. Un gant bleu en tissu.

8. Une pair des chaussettes bordeaux.
9. Une chaussette de sport blanche.
10. Un jeu vidéo portable marque High Way.
11. Une boîte en plastique blanche avec pansements.
12. Une boîte marque Zantac avec cachets pharmaceutiques.
13. Une boîte insecticide marque Autan.
14. Une boîte de mousse coiffante.
15. Une boîte de laque coiffante marque Sudanesa.
16. Un peu du coton.
17. Deux unidoses pharmaceutiques marque Urbal.
18. Un manuel d'instruction pour une radio de chanter marque General Electric.
19. Une boîte du cire colorante coiffante marque L'Oreal.
20. Une cuillère en plastique blanche déchirée.
21. Une veste en jean marque Liberto.
22. Une tee-shirt avec dessin des chaussons et des clubs du golf.
23. Un tas de terre environ 1,50 m à côte de la fosse.
24. Une cassete audio d'Antonio Machín.
25. Une autocollant de motocyclette avec l'inscription 600 Super SP.
26. Une autocollant noire de motocyclete avec les caractères B et R en blanc.


Après, un des deux hommes policiers (monsieur Ribas) a pris une photo avec tous les objects empilés à un endroit, et puis il a pris une autre photo à la main apparu avec une montre.

Cinq ans plus tard en 1997 pendant le procès quand les deux apiculteurs ont vu cette photo, ils ont fait valoir que cette photo n'est pas ce qu'ils avaient vu le mercredi 27 janvier 1993, donc ils dirent qu'ils avaient vu une main avec une montre, avec doigts et avec peau, pendant que la photo de monsieur Ribas consistait en le cubitus et le radius avec une montre, sans peau et sans doigts.

Selon le rapport de la secrétaire judiciaire (mademoiselle Ángeles Fons) qu'assistait le juge (monsieur Bort) ce jour, quand il est arrivé à La Romana il vit une main désossée (dont quelques doigts avec peau et autres doigts sans peau), et même aussi deux os avec une montre. Aussi, les objets suivants ont été trouvés à côte de la fosse:
1. Une chaussette blanche.
2. Une veste en jean marque Liberto.
3. Une tee-shirt en coton blanche et gris.
4. Un étui avec jumelles.
5. Un gant.
6. Trois ceintures (deux marron et un avec plaques argentés).
7. Une boîte de laque coiffante.
8. Une boîte de mousse coiffante.
9. Une cassete audio d'Antonio Machín.
10. Une boîte marque Zantac.
11. Deux unidoses pharmaceutiques marque Urbal.
12. Une pair des chaussettess bordeaux en laine.
13. Une bouteille marque Autan.
14. Une boîte du cire colorante coiffante marque L'Oreal.
15. Une boîte d'olives vide.
16. Un jeu vidéo portable.
17. Les morceaux épars d'un papier qu'apparement contient un nom.

Après, la suivant tâche à realiser fut la levée du corps et énumérer les objets trouvés dans la fosse.

Selon le rapport de la secrétaire judiciaire les objets suivants ont été trouvés dans la fosse:
1. Deux pierres arrondies couvertes par une tee-shirt blanche avec caractères rouges illisibles.
2. Une veste verte foncée et déchirée par les bords.
3. Deux troncs bûches, dont un triangulaire et l'autre rectangulier avec une corde attachée.
4. Un corp avec la tête et avec les mains attachées.
5. Un tapis qui ne peut s'extraire a ce moment.
6. Les jambes pliers d'un deuxième corp.
7. Le premier corp est levé.
8. Le deuxième corp est levé.
9. Le cheveux du deuxième corp est levé.
10. La tête du premier corp est levée.
11. La tête du deuxième corp est levée.
12. Le troisième corp est levé et a
une grande déformation à la tête.

13. Le tapis qui couvrait les trois corps est levé.
14. Les trois corps ont été habillés.


Après, le médecin légal aura identifié les trois corps:
1. Le premier corp correspond à une jeune femme; le corp est fracturé dans la moitié supérieure du dos; ses mains sont attachées; sa hanche est large; c'est le plus petite des trois filles, donc elle mesure environ 1,60 m.
2. Le deuxième corp est celle d'une jeune femme; le corp est a l'état de squelette; elle mesure environ 1,67 m; ses mains sont compacts et collants autour du corp.
3. Le troisième corp est celle d'une jeune femme; a une grande déformation à la tête; sa mesure est moyen entre les deux autres filles; ses bras sont complètement attachés au corp.
4. Aucun des trois corps avaient pas des traces d'introduction d'objets, et ont ne peut pas être observées des traces du sang ni d'hémorragie.
5. Ont ne peut être etablie la cause du mort.


Selon le rapport des policiers de la Garde Civil les suivant objets ont été trouvés dans la fosse:
1. Un corp couché sur le côté droit avec ses mains attachées par derrière et avec sa tête détachée.
2. Le deuxième corp avec sa tête détachée, et qui manque de la main gauche.
3. Le troisième corp qui manque de la main droite et qui manque de son cheveux.

4. Après la levée des trois corps, quelques objets ont été trouvés.
5. Un tapis vert et marron de 3,50 m  de longitude et 1,40 m de large.
6. Un gant marron d'apiculteur pour la main gauche avec taches de couleur gris.
7. Deux troncs bûches, dont un avec une corde noire attachée en plastique.
8. Un filet de fer.
9. Deux pierres couvertes par une tee-shirt avec un rectangle rouge et avec quelques caractères et avec le dessin d'un cheval.
10. Une veste en velour foncée et déchirée.

11. La fosse mesure 2,30 m de longitude, 1,20 m de large et 0,90 m de profondeur.


Selon le témoignage de José Carboneres (l'entrepeneur de pompes funèbres):
Environ 4 km avant d'arriver à La Romana il a changé le cercueil à une voiture de la Garde Civile parce que le chemin rural n'a pas été entretenu.
Quand il est arrivé à La Romana environ 15h30, il a vu deux os appartenant à l'avant-bras.
Quand il est arrivé à La Romana il n'a pas vu une montre, donc il aura vu la montre après enlever un peu du terre.

Trois voitures de la Garde Civile ont effectuée le déplacement à La Romana.
Les personnes habillant en civil furont lui-même, son frère, le garde forestier, les deux apiculteurs et les membres de la mission médico-légale.
Quand il est arrivé à La Romana il n'a pas vu un tas du terre.
Il se demande comment il est possible que les médias arrivèrent très vite là.
Il a vu quelques pierres, deux troncs bûches, quelques cordes et un plastique transparent.
Il n'a vu les morceaux épars d'aucun papier.
Seulement le premier corp a eu sa tête dettachée.
Il n'a vu aucune grand déformation à la tête du troisième corp.
Le tapis a été en bleu foncé et ressemblait réssistant.



Selon le témoignage de l'apiculteur Gabriel Aquino:
Seulement le premier corp a eu sa tête dettachée.
Il n'a pas vu les deux troncs bûches, ni les deux pierres, ni la tee-shirt, ni la veste, ni les cheveux déttachés, ni le plastique transparent dans la fosse.
Le seule objet qu'il a vu dans la fosse fut le tapis, mais il ne se souvait pas son couleur.
Personne prenait aucun photo là.
Personne ecrivait aucun rapport là.
Personne avait examiné les trois corps, donc une fois que les trois corps furent enlevés de la fosse, furent aussi situés très vite dans sacs en plastique.
Il n'avait vu aucun médecin légale.

Il n'avait vu aucune fosse sans couvrir avant ce jour.
Environ 19h00, une fois la levée du corps était achevée, un homme policier devrait partir à la recherche de plus cercueils, donc en ce moment le policier le suggéra de retourner à sa maison avec l'autre apiculteur.

Malheuresement, l'homme policier photographe (monsieur Ribas) n'a pris pas des autres photos d'objets ni des trois corps dans la fosse.
Pour les objets situés à côte de la fosse, il a pris une seule photo après avoir les placé tous ensemble en un tas.
En raison de ces négligences, ce qui était à l'intérieur de la fosse de La Romana dévenu un véritable mystère.

Cinq ans plus tard en 1997 pendant le procès, le médecin légale Docteur Ros décrivait ce qui s'est passé pendant la levée du corps:
Quand il est arrivé à la fosse, il a observé une main, les deux os de l'avant-bras, une montre et le coude.
Avant d'enlever les trois corps, il a vu une tee-shirt blanche et deux pierres grands et arrondies et il pensait que ces pierres pouvaient appartenir à une autre endroit.
Malheuresement, la Garde Civile perdait les deux pierres, donc autre négligence.


Après, il a vu les deux troncs bûches, dont un rectangulaire et l'autre triangulaire.
Le premier corp a les mains attachées, la tête détachée et le cheveux détaché.
La tête du premier corp est située eloignée de sa position logique.
Le deuxième corp a la tête détachée et le cheveux détaché.
Le deuxième corp est a l'état de squelette.
Il est impossible d'établir l'appartenance des cheveux à leurs deux propiétaires respectifs.
Il voyait que le deuxième corp a les mains collées, donc a ce moment il ne peut pas déterminer la manquée des mains.
Quand il a dit que le troisième corp a la tête déformée, il aurait fait référence a l'absence du peau en une réduite partie à la tête.


Avant le crépuscule, Francisco García (un journaliste du journal Las Provincias) allait à la fosse et a pris quelques photos, jusqu'a quelques policiers le repoussé.
Sur les forums espagnols, quelques internautes croient qu'un membre du service de renseignement (monsieur Emilio Jambrina) arrivait à La Romana ce jour pendant la levée des trois corps. Voilà cette photo du journaliste Francisco García. Apparement, l'homme au premier plan peut-être Emilio Jambrina:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voilà une photo d'Emilio Jambrina:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Environ 19h00, la nouvelle unité d'élite UCO de la Garde Civile est arrivé au ravin de La Romana quand les corps avaient déjà situés dessous drap mortuoires.
A cause de leur absence, pendant la levée du corps et étant donne qui quelques journalistes auraient été informés très vite de la découverte des trois corps, ils devinrent fáchés.

Environ 20h30, les trois corps ont été disposés dans trois cercueils et puis seraient transportés vers lá commissariat d'Alberique dans les voitures de la Garde Civile.

Quelques policiers passèrent la nuit à La Romana pour surveiller la fosse.

Les trois corps restaient pendant trois heures jusqu'a minuit, quand trois voitures funèbres arrivaient à lá commissariat d'Alberique pour les conduire vers la ville de Valence pour faire les autopsies lendemain.


Comme on peut le constater, il y a des plusieurs incohérences entre chacun des témoignages. Certes, quelques incohérences sont très étranges.
Pourquoi est-ce que le monsieur Ribas ne prenait pas des photos des corps et des objets qui sont trouvés dans la fosse?
Est-ce qu'il y avait quelque chose très étrange qui ne devait pas être connu?

Sources:
Livre de Juan Ignacio Blanco, 92-117.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 03 Fév 2019, 22:15

Nordine a écrit:Bonsoir Over

Votre commentaire est très long et contient beaucoup d'informations.
Je retiens d'abord ce qui est dit au sujet d'Emilio Jambrina.

Je me suis un peu informée sur cette personne et je me demande pourquoi Emilio Jambrina aurait-il pu se trouver présent au moment de la levée des corps. Il me semble logique que compte tenu de sa position, s'il était pour quoi que ce soit dans la disparition des trois filles, il avait tout intérêt à ne pas se montrer au moment de la découverte.

A t-on vraiment cherché qui étaient toutes les personnes présentes ?

Bonsoir, Nordine.

Emilio Jambrina était un haut dirigent du service de renseignement espagnol. Le photo du journaliste Francisco García montre un homme en défiant le journaliste, mais le gouvernement espagnol n'a ni confirmé ni infirmé l'assistance d'Emilio Jambrina, donc il est une conjecture des internautes.

S'il aurait été Emilio Jambrina, sa réaction pour expulser le journaliste semble logique, mais, qui sait?

Pour moi, je me retiens avec les autres témoignages. Je n'en reviens pas quand tous les personnes situées a La Romana n'étaient pas d'accord sur la liste d'objets, ni sur la manque des mains des deux corps, ni sur les têtes détachées. Je n'en crois pas mes yeux!  Neutral


Dernière édition par over le Lun 04 Fév 2019, 01:38, édité 1 fois
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 4 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum