Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

L'affaire Macastre (Espagne)

2 participants

Aller en bas

L'affaire Macastre (Espagne) Empty L'affaire Macastre (Espagne)

Message par over Lun 23 Nov 2020, 00:36

Après avoir fini la plupart de l'affaire Alcàsser, je voudrais vous parler  de l'affaire Macastre car selon plusieurs espagnols est une affaire qui a été largement connu comme le précédent de l'affaire Alcàsser.

Le 15 janvier 1989, un garçon, Francisco Valeriano (14 ans), sa petite amie Rosario Gayete (15 ans) et Pilar Ruiz (15 ans), tous recensés à la ville de Valencia, ont décidé de partir pour camper aux collines situées à côté de Catadau, (située à environ 35 kilomètres au sud-ouest de Valencia.) En fait, un billet de bus a été trouvé dans la poche de Francisco Valeriano qui preuve que, en effet, ils ont voyagé ce jour-là en bus depuis Valencia jusqu'à Catadau. Bien que leur objectif pour ce week-end était de camper à côté de Catadau, leurs amis ont dit aussi qu'ils avaient l'habitude de visiter une maison vide dans le village de Catadau, et cette maison était un lieu de rencontre des squatteurs, des renifleurs de colle et des héroïnomanes. Cependant, les cadavres de Rosario Gayete et Francisco Valeriano ont été retrouvés à Macastre (environ à 30 kilomètres au nord-ouest de Catadau), et personne ne sait pourquoi ils sont allés si loin.
Ce jour-là, le 15 janvier 1989 en début de soirée, les trois ados ont visité le Bar El Parador à Catadau pour acheter des sandwichs et des boissons.

Le 19 janvier 1989, un fermier a trouvé sur une lit le cadavre de Rosario Gayete dans sa petite maison (qu'il utilise pour stocker des outils fermiers) située pas loin du village de Macastre. Rosario n'avait aucun signe de violence ni d'agression sexuelle. Le bouton de son pantalon était déboutonné et la fermeture du jean était à moitié ouverte. Le fermier a cru qu'elle soit dormi, mais il a pu constater qu'elle était morte là.

Le 27 janvier 1989, lorsqu'une femme qui habite rue Alcàsser à Valencia attendait par sa fenêtre que sa fille est en train d'emmener ses petits-enfants, une voiture blanche est arrivée et un homme a laissé quelque chose à la porte d'une entreprise dédiée au transport. Quand sa fille a quitté la maison, elle a vu qu'il y avait un pied amputé à côté de la porte de l'entreprise. Lorsque les policiers sont arrivés là, ils ont trouvé des feuilles de journaux avec taches de sang dans un conteneur pour ordures située à trois mètres de la porte de l'entreprise de transport.

Ce pied appartenait à une jeune femme, mais le 24 mai 1989, lorsque quatre enfants jouant ont découvert un cadavre d'une femme à Turís (8 kilomètres à l'est de Macastre), juste à l'intérieur d'un truyau situé à côté d'un canal d'irrigation. Et le cadavre n'avait pas un pied, ce qui avait été coupé à la scie mécanique.L'autopsie a confirmé qu'il s'agissait de Pilar Ruiz, qui avait été mutilée à la tronçonneuse peu après sa mort. Non seulement son pied avait été coupé, mais une de ses mains aussi.

Environ 20 jours avant la découverte à Turís, on savait qu'une ligne téléphonique d'assistance pour les consommateurs de drogue avait reçu un appel anonyme d'avertissement en concernant le lieu (situé pres de Turís) où un des cadavres de l'affaire Macastre est jeté, et même aussi l'homme anonyme aurait culpabilisé un autre homme surnommé comme «Wichita» comme coupable de ce qui s'est passé à Macastre. Apparemment, la police n'a pas pu trouver le cadavre, alors ils ont pensé que l'appel était faux, mais malheureusement, 20 jours plus tard (le 24 mai 1989), ces enfants ont trouvé le cadavre de Pilar pendant qu'ils jouaient à l'intérieur d'un long truyau. La police croyait que «Wichita» avait été faussement acussé par une vengeance.

Le 6 avril 1989, un homme qui cueillait des asperges a trouvé un corps en décomposition avancée parmi les broussailles. C'était Francisco Valeriano  qui est retrouvé là, qui était lui-même enveloppé par un plastique et qu'il y avait un cierge sur le sol (de même type qu'un autre cierge située à l'intérieur de la maison où Rosario Gayete avait été retrouvée). En fait, le cadavre de Francisco Valeriano était retrouvé à environ 400 mètres de la maison fermier où le cadavre de Rosario Gayete a été retrouvé, et que ce lieu semble d'être celui où il était décédé, ce qui vraiment soulève que la police n'avait pas vérifié les alentours de la maison du fermier.

Les enquêteurs n'ont pu preciser la cause précise de la mort violente de Pilar Ruiz, alors que pour Francisco Valeriano et pour Rosario Gayete on ne peut pas indiquer la cause du décès non plus, bien qu'ils avaient peut-être été forcés de prendre une combinaison dangereuse de drogues. Cependant, aucune trace de drogue typique a été trouvée sur leur corps, ce qui soulève qu'ils pourraient prendre une drogue non habituelle, comme par exemple des champignons psychotropiques ou des plantes très toxiques.
Ainsi, il y avait des traces de pas situées à l'extérieur de la maison fermier, ce qui preuve que les trois ados étaient accompagnés là d'au moins un autre individu, probablement d'un homme adulte.

Les enquêteurs ont trouvé deux suspects pour cette affaire: Le premier était un homme de 60 ans surnommé comme "El Miguelo'', recensé à Catadau. Quelques témoins oculaires ont vu "El Miguelo" avec les trois ados à l'intérieur du Bar El Parador à Catadau le soir quand ils sont disparus. Cependant, aucune preuve n'a été trouvée pour le relier au crime. Le deuxième suspect était un autre homme surnommé comme "Wichita", aussi recensé à Catadau,mais aucune preuve n'a été trouvée pour le relier au crime non plus, donc l'enquête est devenue au point mort au fil du temps.

Quatre ans plus tard, les meurtres des trois filles d'Alcàsser aurait monopolisé l'attention médiatique au détriment de l'affaire Macastre. Plus, certaines coïncidences entre l'affaire Alcàsser et l'affaire Macastre ont été trouvées: La plus évidente était qu'il y a eu aussi trois victimes, mais même aussi que le Bar El Parador à Catadau était le lieu où les trois ados de l'affaire Macastre sont vus par la dernière fois, et c'est aussi le même bar où Antonio Anglés et Miguel Ricart sont présumés d'aller la nuit des meurtres d'Alcàsser pour acheter des sandwiches. Et le poid de Pilar est trouvée dans la rue Alcàsser à la ville de Valencia le 27 janvier 1989!

Source: Un livre intitulé «¿Qué pasó en Macastre?» écrit par deux criminologues de Valence, en Espagne, juste Amós Vanacloig et Felix Ríos. Je ne l'ai pas encore acheté, mais j'ai lu récemment un résume dans un forum espagnol.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum