Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Jacques Rançon

+3
Sortcière
L'horreur Humaine
Kassandra88
7 participants

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Sam 14 Mar 2020, 09:07

Oui, Reig était un sérieux suspect, mais rien ne le reliait au meurtre de Moktharia.

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Sam 21 Mar 2020, 03:07

C'est Jacques Rançon le coupable des aveux + beaucoup d'indices graves contre lui.. Dans les années à venir, pas étonnant si les enquêteurs ils découvrent d'autres morts en rapport avec Jacques Rançon..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Lun 23 Mar 2020, 10:37

Bonjour,
Evidemment, je ne nie pas l'évidence !
Je voulais juste dire que les preuves n'étaient pas si évidentes que cela !
Si l'on ajoute les errances de l'enquête, et les imprécisions de la justice, nous arrivons à un constat que le trouble sur cette affaire est encore réel !
Si bien que certains croient encore aujourd'hui à une complicité !
Ce qui m'intéresse dans l'affaire Rançon, c'est de lister ces nombreuses incohérences / imprécisions qui nous conduisent là où nous en sommes !
Et puis évidemment, le procès à venir sur le meurtre d'Isabelle Mesnage !

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Mer 01 Avr 2020, 08:40

Le procès d'Isabelle Mesnage n'est pas encore programmé..
Très très intéressant, que Jacques Rançon il fut dans la région des crimes A26 !! Même si les crimes ne sont pas des dépeçages exactement,
qui sait ça peut coller..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Kassandra88 Mer 01 Avr 2020, 10:48

Pusher83 a écrit:Le procès d'Isabelle Mesnage n'est pas encore programmé..
Très très intéressant, que Jacques Rançon il fut dans la région des crimes A26 !! Même si les crimes ne sont pas des dépeçages exactement,
qui sait ça peut coller..

La piste Rançon était déjà peu crédible en 2014.
Un homme de 66 ans qui a participé à la construction de l'autoroute a été MEE en juin 2019 pour le meurtre de Christelle Oudin. Aucune info n'a filtré sur son identité et on sait qu'il n'a pas été incarcéré. Pourquoi ce silence?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Mer 01 Avr 2020, 14:50

Oui effectivement, j'avais oublié.. C'est un bordel.. Un tueur pour chaque victime dis donc..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par JM Mer 28 Oct 2020, 01:42

''48H '', la reconstitution de la garde à vue de Jacques Rancon :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Bon visionnage,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Sam 27 Mar 2021, 16:39

Un article très intéressant  ..
Cold cases : le rapport qui veut tout changer
-
EXCLUSIF. Le groupe de travail sur les cold cases vient de rendre son rapport, que nous dévoilons. Sévère avec le fonctionnement actuel, il préconise 26 mesures pour mieux résoudre ces affaires criminelles anciennes, toujours douloureuses pour les familles.
-

Il a fallu dix-sept ans pour découvrir que l'ADN retrouvé une nuit de décembre 1997 sur la chaussure de Mokhtaria Chaïb, jeune femme de 19 ans violée, tuée et mutilée à proximité de la gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales), appartenait à Jacques Rançon. Pourtant, tout était là, à portée de main de la justice.
-
Le criminel, interpellé en 2014, était déjà fiché depuis de longues années à la suite d'un viol commis à Amiens (Somme). Mais le temps passé, la distance et l'absence de mémoire criminelle ont longtemps joué en faveur du tueur, finalement reconnu coupable des meurtres de Mokhtaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzales.
-
Condamné à perpétuité, Rançon est alors oublié au fond d'une cellule : pourquoi chasser les fantômes d'un homme qui ne sortira sans doute jamais de prison ? Des années de perdues, encore.
-
Cinq ans après son arrestation, l'avocate Corinne Herrmann alerte la justice : Isabelle Mesnage, tuée en 1986 dans la Somme, a subi les mêmes mutilations que les deux victimes perpignanaises de Rançon. Jamais la justice n'avait pensé à rapprocher ces deux affaires. Rançon doit être jugé dans les prochaines semaines pour le meurtre d'Isabelle. Plus de trente ans après les faits. Une éternité et beaucoup de souffrance pour la famille de la victime, restée trop longtemps sans réponse.
-
Un an et demi de travail
Ce cas emblématique illustre les difficultés de la justice française à appréhender les cold cases et les crimes sériels. Conscient de ces lacunes et des drames qu'elles génèrent, pendant plus d'un an et demi, Jacques Dallest, le procureur général de Grenoble, a dirigé un groupe de travail composé de policiers, de gendarmes, de magistrats et de l'avocat Didier Seban. Son objectif? Donner à la justice des clés pour résoudre ces affaires anciennes qui prennent la poussière dans les tribunaux.
-
Manque de connaissance exhaustive des dossiers, incapacité à rapprocher les crimes et les disparitions inquiétantes, disparitions de scellés… les écueils listés par ce rapport sont légion. Dans des conclusions longues d'une cinquantaine de pages, ses auteurs recommandent 26 mesures censées améliorer la lutte contre ce qu'ils considèrent comme « la plus grave des criminalités ».
-
La première doit combler un vide patent : l'incapacité à établir le nombre de cold cases en France. « En l'état actuel, la mémoire judiciaire en matière est pauvre », pointe le rapport. Au-delà des cas médiatiques comme Marion Wagon, Cécile Vallin ou le petit Grégory, il est aujourd'hui très compliqué pour un procureur « d'identifier les affaires de disparition inquiétante qui sont toujours en cours d'enquête préliminaire, quelquefois depuis plusieurs années » ou de « connaître les affaires criminelles qui ont été clôturées par un non-lieu « auteur inconnu » », constatent amèrement les auteurs. Or, pour résoudre une affaire, encore faut-il connaître son existence…
-
Recenser toutes les affaires non élucidées
Jacques Dallest et ses cosignataires souhaitent donc la mise en place d'un « bureau des enquêtes criminelles cold case » chargé de recenser toutes les affaires restées insolubles et de créer « une véritable mémoire criminelle ». Pour éviter que des dossiers ne tombent dans les limbes de la justice, le groupe de travail préconise de « regrouper les procédures les plus complexes d'affaires non-élucidées et les crimes sériels » dans huit pôles dédiés en France. Avec des magistrats formés spécifiquement aux cold cases.
-
Le travail de la juge Sabine Khéris, qui centralise les dossiers Fourniret, est un bon modèle : en quelques années, elle est parvenue à impliquer le tueur dans les affaires Lydie Logé, Joanna Parrish, Marie-Angèle Domèce et Estelle Mouzin, insolubles depuis plus de trente ans pour certaines.
-
Mais combien de dossiers moins médiatiques pourrissent dans les archives par absence d'agitateurs – familles, avocats, associations – pour bousculer les magistrats ? Afin de les exhumer, le rapport pousse pour la création d'un site Internet « recensant les affaires non élucidées […] et intégrant une rubrique consacrée aux disparitions d'enfants ». Photos de la victime, circonstances de sa disparition, coordonnées du service d'enquête y seraient publiés. Des éléments susceptibles de faire revivre des affaires oubliées et de susciter de nouveaux témoignages.
-
Dans l'affaire Martine Escadeillas, tuée en 1986 à Toulouse, c'est un courrier parvenu en 2016 au procureur qui a permis l'arrestation d'un suspect. Dans l'affaire Mouzin, c'est une confidente plus surprenante qui a aiguillé les enquêteurs sur la piste Fourniret : une codétenue de Monique Olivier, l'ex-femme du tueur en série.
-
Distribuer un calendrier des cold cases en prison
Le rapport insiste donc sur l'importance de « chercher le renseignement où il se trouve : en prison. Les détenus y vivent, y parlent de leurs exploits, peut-être aussi parfois de leurs regrets ». Germe l'idée d'un calendrier annuel recensant 52 cold cases, que l'on distribuerait à tous les détenus de France. Un concept qui vient des Pays-Bas : en échange d'informations, les prisonniers peuvent y bénéficier de réduction de peine.
-
Plusieurs fois évoquée dans le rapport, la longue et funeste itinérance criminelle de Michel Fourniret, longtemps passé à travers les mailles du filet de la justice, symbolise un manque souvent dénoncé par les policiers spécialisés : l'absence de cadre légal pour retracer le « parcours criminel d'un tueur ».
-
L'histoire récente prouve que les tueurs multiples comme Francis Heaulme, Patrice Alègre ou l'ogre des Ardennes peuvent agir sur une longue période et partout sur le territoire, voire à l'étranger, profitant des frontières et du manque d'échanges entre les polices européennes. « L'itinérance d'un criminel est un véritable défi pour la justice », note le rapport.
-
Une justice «meilleure» pour les proches des victimes
Or, dans le système actuel, enquêteurs et magistrats ne peuvent enquêter que sur les faits pour lesquels ils sont saisis. Le groupe de travail propose la création d'un nouveau cadre juridique qui permettrait de « s'extraire des faits eux-mêmes pour centrer les investigations sur leur auteur et son parcours criminel s'étendant sur plusieurs régions et/ou plusieurs années ».
-
Un tel fonctionnement aurait sans doute permis aux enquêteurs qui travaillaient sur Jacques Rançon en 2014 de constater qu'il était dans la Somme et en liberté au moment de la mort d'Isabelle Mesnage… Un échange entre magistrats perpignanais et amiénois aurait aussi permis de faire le lien bien plus tôt entre les mutilations des trois femmes… « C'est pour les proches des victimes que la justice doit être meilleure, appuie l'un des auteurs du rapport. Ne pas savoir qui a tué son enfant et penser que la justice s'en moque ne fait que prolonger la douleur. »
https://www.leparisien.fr/faits-divers/cold-cases-le-rapport-qui-veut-tout-changer-27-03-2021-8430029.php?xtor=AD-366
-
Je retiens particulièrement ;
《Le rapport insiste donc sur l'importance de « chercher le renseignement où il se trouve : en prison. Les détenus y vivent, y parlent de leurs exploits, peut-être aussi parfois de leurs regrets ». Germe l'idée d'un calendrier annuel recensant 52 cold cases, que l'on distribuerait à tous les détenus de France. Un concept qui vient des Pays-Bas : en échange d'informations, les prisonniers peuvent y bénéficier de réduction de peine.
Excellentissime concepts des Néerlandais, ça promets en tout cas !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Ven 07 Mai 2021, 21:54

FELA inédit sur Jacques Rançon,et les meurtres de la gare de Perpignan.
https://youtu.be/eKFDX0dQZrs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Mer 02 Juin 2021, 18:37

Jacques Rançon, "le tueur de la gare de Perpignan", accusé par une autre victime
https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/jacques-rancon-le-tueur-de-la-gare-de-perpignan-accuse-par-une-autre-victime
Le tueur de la gare de Perpignan, condamné à la perpétuité en mars 2018, sera jugé pour un troisième meurtre, celui d’Isabelle Mesnage, commis en 1986 dans la Somme. Entre ces deux procès, une nouvelle victime s’est manifestée. Celle-ci avait réussi à lui échapper.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Sortcière Jeu 03 Juin 2021, 14:44

Bonjour Tristan,

Je viens de tomber sur l'article.

Retour en arrière. Le 25 mai 2018, soit deux mois après le verdict de Perpignan, une femme de 47 ans se présente devant les gendarmes en Picardie. Ayant aperçu le visage de Jacques Rançon à la télévision, elle dit avoir reconnu l’homme qui aurait tenté d’abuser d’elle un samedi, au cours de l’été 1986. Selon son récit, elle avait alors quinze ans et se rendait, à pied, chez sa tante à Villers-Bretonneux (Somme). Au niveau de la commune de Fouilloy, une voiture s’arrête à sa hauteur. Le conducteur propose de la prendre à bord, elle accepte. Arrivé devant le domicile de sa tante, l’homme ne s’arrête pas et, au contraire, accélère. « Mais ma tante habite là ! » signale-t-elle à l’automobiliste. « Tu vas me reconnaître », lui répond-il mystérieusement, avant de l’attraper par le col. L’adolescente ne se laisse pas faire et lui donne des coups de pied. Prise de panique, elle essaie d’ouvrir la portière. « T’es folle, tu vas te tuer », tente-t-il de la dissuader. À force de se débattre, elle parvient à l’empêcher d’accélérer davantage et se jette hors de la voiture en marche.

Le soir même, elle se rend au bal de Villers-Bretonneux, avec sa cousine… et aperçoit alors son agresseur sur l’estrade, près de la sono. L’a-t-il reconnue ? Il se serait alors éclipsé, selon elle. Mais la jeune femme se confie à un habitué du bal, qui aurait alors rattrapé Jacques Rançon pour le « bousculer ». Entendu plus de 30 ans après par les enquêteurs, cet homme a confirmé la « bousculade » sans se souvenir précisément du mobile. Mais il a tout de même précisé : Rançon avait « une attitude bizarre vis-à-vis des femmes, notamment dans les bals. Il avait une approche étrange. Avec à chaque fois un sourire sadique envers les jeunes femmes. »

Le témoignage de cette « nouvelle » victime a d’autant plus été pris au sérieux que l’enlèvement décrit serait intervenu à 600 mètres de la disparition d’Isabelle Mesnage, survenue au cours du même été.


Combien d'autres victimes ? ...

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Jeu 03 Juin 2021, 20:42

Bonsoir,
Moi j'essaie voir si Rançon n'a pas fait d'autres victimes dans les années 2000 jusqu'à son arrestation en 2014 "période blanche."
Apparemment il était en couple avec une mineure tout va bien..
Un type aussi sadique et psychopathe qui dépèce des femmes avec la précision d'un légiste, et ne recommence plus par la suite ?! Cela semble impossible en effet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Kassandra88 Mar 08 Juin 2021, 00:25

Jacques Rançon jugé 35 ans après le meurtre d’Isabelle Mesnage dans la Somme

Déjà condamné pour deux meurtres, «le tueur de la gare de Perpignan» comparaît à partir de ce mardi pour avoir violé et tué en 1986 Isabelle Mesnage, alors âgée de 20 ans, dans la Somme. Jacques Rançon a longtemps bénéficié dans ce dossier des lacunes françaises dans la traque des tueurs en série.

Par Vincent Gautronneau
Le 7 juin 2021 à 21h03
Après presque 48 heures de garde à vue, Jacques Rançon craque. Extrait de prison pour être entendu dans l’enquête sur le meurtre d’Isabelle Mesnage, tuée et violée en 1986 dans la Somme, « Jacques l’Éventreur » raconte une scène d’horreur. « Je commence à la déshabiller, elle se débat, je lui mets des coups, je lui fais l’amour. Bah là, après, je l’ai découpée et je lui ai coupé les seins et le sexe, et après je suis reparti vers le bal… » Ce 19 juin 2019, par ses aveux brutaux et sordides, Jacques Rançon met fin à un cold case insoluble, une affaire restée non élucidée pendant plus de 30 ans.

Cette affaire, classée une première fois en 1992, illustre la difficulté française à traquer les prédateurs sériels. Des lacunes dont Jacques Rançon a profité tout au long de son parcours criminel…

Un indice capital passé inaperçu
À l’été 1986, un soleil de plomb cogne sur la Somme. Quand la dépouille d’Isabelle Mesnage est découverte dans une clairière de Cachy, la canicule a fait son œuvre et le corps est très détérioré. Les médecins légistes passent à côté d’un indice capital : les organes sexuels de la victime ont été retirés… Presque une signature, découvriront les enquêteurs, trente ans plus tard… Des vêtements lacérés, un bâton ensanglanté, quelques ustensiles de camping et un chapeau de cow-boy complètent la sinistre scène de crime.

Un témoignage qui relance l’enquête
Quelques jours après la condamnation du meurtrier à la perpétuité en 2018, une femme va changer le cours de l’affaire Mesnage. Elle a reconnu à la télévision le visage de l’homme qui l’avait agressée à l’été 1986 à proximité de Villers-Bretonneux (Somme)… Ses souvenirs sont précis. La tentative d’enlèvement s’est déroulée à moins de 600 m du dernier lieu où a été vue Isabelle Mesnage, constatent les gendarmes de la section de recherches d’Amiens.

Encore une coïncidence ? Cette fois-ci, la justice fait le lien. Fin 2018, le corps d’Isabelle Mesnage est exhumé et certains experts assurent désormais que les traumatismes d’Isabelle Mesnage « évoquent les stigmates présents lors de l’autopsie de Mokhtaria Chaïb » et sont « caractéristiques d’un mode opératoire correspondant aux agissements de Jacques Rançon ».

Des mutilations que le tueur a reconnues face au magistrat instructeur : « J’ai pris mon couteau et je lui ai découpé les seins et le sexe… pour éviter mes empreintes, le sperme… » Volonté de perturber les enquêteurs, vraiment ? Les psychiatres qui ont expertisé Jacques Rançon voient plutôt dans ces mutilations « un sur-meurtre » qui révèle « une sorte de fétichisme ». Tous les experts décrivent aussi un « criminel sexuel en série ».

Et combien d’autres ? La justice semble avoir appris de ses erreurs. Une réforme du traitement des cold cases devrait bientôt voir le jour et vise à faciliter les liens entre les magistrats instructeurs partout sur le territoire. Déjà, des dizaines d’affaires non élucidées comme celle d’Isabelle Mesnage sont en train d’être recensées par les juridictions. Parmi ces dossiers, « les disparues de l’A26 », des femmes tuées à la fin des années 1980 à proximité du terrain de chasse picard de Jacques Rançon… Ces femmes et l’hypothèse d’autres crimes imputables au tueur devraient logiquement s’inviter à ce nouveau procès, qui doit durer jusqu’à la fin de la semaine. « Il a bien sûr avoué, mais est revenu sur ces aveux, qui sont un mélange d’autres affaires dans lesquelles il a été impliqué, tempère son avocat Me Xavier Capelet. Des éléments permettent de douter de la pertinence de ces aveux. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Kassandra88 Mer 09 Juin 2021, 18:49

ET JACQUES RANÇON EST DEVENU UN SERIAL KILLER
TUEURS EN SÉRIE

Le 09/06/2021
Partager cette enquête :
Marie-Hélène et Mokhtaria n’auraient jamais dû mourir, je suis désolé de ce que j’ai fait et je demande pardon…

Ce jour-là – c’était le 28 mars 2018 –, après trois semaines de débats éprouvants, Jacques Rançon exprimait des regrets tardifs devant la cour d’assises des Pyrénées-Orientales. Des paroles de pure forme, lâchées du bout des lèvres… Le « tueur de la gare de Perpignan », comme on le surnomme, avait reconnu avoir enlevé, violé, assassiné et sauvagement mutilé deux jeunes femmes – Mokhtaria, 19 ans, en décembre 1997, puis Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans, en juin 1998. Le verdict, sans surprise, est à la hauteur des crimes : réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de vingt-deux ans. On pense alors ne plus jamais avoir affaire à Jacques Rançon, ses 120 kilos de mauvaise graisse, son visage d’ogre, ses petits yeux pervers. Erreur… Trois ans plus tard, en ce mois de juin 2021, le tueur sadique comparaît à nouveau devant une cour d’assises, cette fois à Amiens, pour y répondre du viol et de l’assassinat d’une autre femme. Un crime resté impuni durant trente-cinq ans.

UN SAC À DOS TROUVÉ EN LISIÈRE D’UN BOIS
L’affaire commence le 3 juillet 1986, par une journée caniculaire, avec des températures à plus de 30 degrés. Vers 11 h 30, un habitant de Cachy, dans la Somme, apporte à la gendarmerie un sac à dos qu’il a trouvé en lisière d’un bois. Dans le sac, une tente pliante, du matériel de camping, des papiers d’identité au nom d’une certaine Isabelle Mesnage, 20 ans, domiciliée à Corbie… Les gendarmes se rendent sur place, au lieu-dit « La tête du bois de l’abbé ». Et là, à 30 mètres de l’endroit où était abandonné le sac à dos, ils découvrent le cadavre d’une jeune femme en état de décomposition avancée. C’est Isabelle Mesnage. Elle est étendue face contre terre, les jambes écartées, seulement vêtue d’un T-shirt et d’un soutien-gorge remontés sur sa poitrine. Son short, sa culotte et un chapeau de brousse traînent un peu plus loin dans l’herbe.

D’après ses malheureux parents, effondrés, la jeune femme, informaticienne au CHU d’Amiens, avait prévu de se rendre en auto-stop à un camp de jeunes catholiques organisé dans le Pas-de-Calais. Le vendredi 28 juin, plusieurs habitants de Corbie l’ont vue partir en direction de Villers-Bretonneux, son sac sur le dos, son chapeau sur la tête. Ensuite, on perd sa trace… Jusqu’à ce qu’on la retrouve morte, cinq jours plus tard.

Mais faute de témoins, l’enquête piétine. Un collègue de travail d’Isabelle est placé en garde à vue avant d’être mis hors de cause. Puis les soupçons se portent sur un exhibitionniste connu dans la région, qui est à son tour innocenté. En 1989, l’arrestation d’un individu, accusé d’avoir tué une femme, dans l’Oise, relance un moment les investigations. Hélas, les vérifications ne donnent rien de probant. Et le 26 février 1992, au grand désespoir des parents d’Isabelle, Joseph et Andrée Mesnage, le juge d’instruction chargé de l’affaire rend une ordonnance de non-lieu.

PERSONNE NE FAIT ALORS LE RAPPROCHEMENT
Sur ce, en juin de cette même année 1992, une jeune femme d’une vingtaine d’années, Nathalie Boulongne, porte plainte. Alors qu’elle roulait sur une petite route, du côté de Villers-Bretonneux, un automobiliste lui a fait une queue de poisson pour l’obliger à s’arrêter. Sous la menace d’un couteau, il l’oblige ensuite à monter dans son propre véhicule. Quelques kilomètres plus loin, du côté de Cachy, il se gare sur un chemin de terre et viole Nathalie, avant de prendre la fuite… L’homme est rapidement identifié, arrêté. Il s’agit d’un certain Jacques Rançon, 32 ans, né à Hailles et domicilié à Moreuil, deux bourgades proches de Cachy. Curieusement, personne, semble-t-il, ne fait alors le rapprochement avec le meurtre d’Isabelle Mesnage, qui s’est pourtant produit dans ce même village, six ans plus tôt !

Condamné pour viol avec arme, Rançon est libéré le 6 septembre 1997, après avoir purgé cinq ans de prison. Il part alors se mettre au vert dans les Pyrénées-Orientales. La suite de ses « exploits », nous l’avons déjà évoquée. Le 21 décembre 1997, Mokhtaria Chaïb, une étudiante de 19 ans, est trouvée morte, entièrement nue, sur un terrain vague de Perpignan, non loin de la gare. Son meurtrier lui a mutilé le sexe et les seins à l’aide d’un couteau. Le 26 juin 1998, c’est le corps de Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans, qui est découvert dans un autre terrain vague de la ville – près de la gare encore –, dissimulé sous des cartons. La pauvre fille a la tête et les mains coupées, elle a été éviscérée, son assassin lui a tranché le bas du ventre à coups de lame… Des années durant, la police va ensuite traquer celui que la presse a baptisé le « tueur de la gare ». Sans succès. Jusqu’à ce que les progrès de la science permettent, en octobre 2014, d’isoler un ADN oublié sur une chaussure de Mokhtaria : celui de Jacques Rançon.

CES VICTIMES LUI RAPPELLENT UN AUTRE CRIME
Le procès, en mars 2018, fait la une de tous les médias. Dans son cabinet du boulevard Saint-Germain, à Paris, Me Corinne Herrmann, avocate spécialisée dans les affaires non résolues – et bien connue des lecteurs du Nouveau Détective –, n’en perd pas une miette. Bien qu’elle ne soit pas partie prenante dans le dossier, elle est intriguée. Ces femmes mutilées avec sadisme, abandonnées nues en pleine nature, lui rappellent un crime ancien resté impuni : le meurtre d’Isabelle Mesnage. En découvrant dans les coupures de presse que Rançon vivait à l’époque (en 1986) à Moreuil, à une

dizaine de kilomètres de Cachy, Me Herrmann a l’intuition d’être sur la bonne piste. Elle compare l’unique photo du corps d’Isabelle prise par les gendarmes avec celles du cadavre de Mokhtaria Chaïb. Aucun doute, les similitudes sautent aux yeux : les deux victimes gisent face contre terre, les mains ramenées au-dessus de la tête, les jambes écartées dans une posture avilissante…

Corinne Herrmann prend contact avec la famille Mesnage. Puis, alors que Jacques Rançon vient d’être condamné à la perpétuité par les jurés de Perpignan, elle réclame et obtient, de haute lutte, la réouverture du dossier. Le 1er octobre 2018, le parquet d’Amiens lance une information judiciaire pour « charges nouvelles ». Le 5 novembre, les gendarmes procèdent à l’exhumation du corps. L’autopsie confirme qu’Isabelle a elle aussi subi des mutilations sexuelles… Le mardi 18 juin 2019, Jacques Rançon est extrait de sa cellule de la prison de Béziers et placé en garde à vue. Gros, gras, les cheveux longs et sales, il fait preuve d’un calme glaçant, tenant tête aux enquêteurs durant près de quarante-huit heures ! Mais il finit par craquer.

« OUI, J’AI PRIS CETTE FEMME EN STOP ET JE L’AI CONDUITE SUR LE PETIT CHEMIN »
— Oui, reconnaît-il, j’ai pris cette femme en stop et je l’ai conduite sur le petit chemin. J’ai commencé à la déshabiller. Elle s’est débattue. Je lui ai mis des coups et je lui ai « fait l’amour ». Puis je l’ai étranglée…

« Fait l’amour »… Quelle expression ignoble, dans la bouche de ce tortionnaire ! Depuis, Jacques Rançon s’est rétracté, affirmant n’avoir avoué que sous la pression des enquêteurs, pour qu’on « le laisse tranquille ». Il lui faudra certainement d’autres arguments pour convaincre les jurés de la Somme de son innocence. S’il est condamné pour ce troisième viol et assassinat, Rançon entrera, à 61 ans, dans le cercle très fermé des serial killers français. Pour Me Corinne Herrmann, qui représente la famille Mesnage avec son associé, Me Didier Seban, il n’est d’ailleurs pas exclu que ce tueur terrifiant ait à l’avenir des comptes à rendre pour d’autres crimes… Ne manquez pas, la semaine prochaine, notre compte rendu de la première semaine d’audience.

Une enquête de Sébastien Devaud

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Mer 09 Juin 2021, 18:59

Bonjour à tous,
Ce procès est difficile... je suis en direct de la Cour d'Assises d'Amiens !
Si vous avez des questions
Cordialement

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Mer 09 Juin 2021, 19:33

L'horreur Humaine a écrit:Bonjour à tous,
Ce procès est difficile... je suis en direct de la Cour d'Assises d'Amiens !
Si vous avez des questions
Cordialement
-
Bonsoir,
Comment se comporte J.Rançon, comme lors du premier procès ? Avec son air de chien battu ?
Ou il a musclé son jeu, Plus combatif ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Mer 09 Juin 2021, 19:53

Rançon est rasé, propre sur lui et porte une chemise blanch et a maigri. Il n'a plus la tête baissée et accroche le regard du public parfois sans jamais baissé les yeux. Je l'ai vécu et j'ai baissé le regard avant lui !
Il a plus parlé hier en une journée que lors des 3 semaines d'Assises de Perpignan.
Aujourd'hui, il n'a pas la parole. C'est le jour des témoignages des enquêteurs et des légistes.
Lors de l'instruction, une nouvelle victime s'est jointe à la procédure car ayant identifié Rançon comme étant l'homme qui l'a prise en stop quand elle avait 15 ans en 1985, et qu'elle a sauté du véhicule en marche alors qu'il l'enlevait.
Juste avant, il était admis que Rançon tuait ses victimes si elle lui résistait, et les relâchait si elles se laissaient faire.
La Cour interroge Rançon après qu'elle ait déposé.
"Ce que dit ce témoin est vrai ?"
Réponse :OUI
"Qu'avez vous l'intention de lui faire?"
Réponse: "Lui faire l'amour"
"Que se serait il passé si elle avait résisté?"
Réponse : un grand silence...
Tout le monde a compris !

Demain, il pourra parler et répondre aux questions

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par ruth Mer 09 Juin 2021, 20:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Direct du procès sur ce compte TW
(Pas besoin d'avoir un compte pour lire)

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Invité Mer 09 Juin 2021, 22:06

L'horreur Humaine a écrit:Rançon est rasé, propre sur lui et porte une chemise blanch et a maigri. Il n'a plus la tête baissée et accroche le regard du public parfois sans jamais baissé les yeux. Je l'ai vécu et j'ai baissé le regard avant lui !
Il a plus parlé hier en une journée que lors des 3 semaines d'Assises de Perpignan.
Aujourd'hui, il n'a pas la parole. C'est le jour des témoignages des enquêteurs et des légistes.
Lors de l'instruction, une nouvelle victime s'est jointe à la procédure car ayant identifié Rançon comme étant l'homme qui l'a prise en stop quand elle avait 15 ans en 1985, et qu'elle a sauté du véhicule en marche alors qu'il l'enlevait.
Juste avant, il était admis que Rançon tuait ses victimes si elle lui résistait, et les relâchait si elles se laissaient faire.
La Cour interroge Rançon après qu'elle ait déposé.
"Ce que dit ce témoin est vrai ?"
Réponse :OUI
"Qu'avez vous l'intention de lui faire?"
Réponse: "Lui faire l'amour"
"Que se serait il passé si elle avait résisté?"
Réponse : un grand silence...
Tout le monde a compris !

Demain, il pourra parler et répondre aux questions
-
D'accord merci, le procès est étalé sur combien de semaines ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Mer 09 Juin 2021, 22:15

Juste 4 jours, du mardi 8 au vendredi 11 juin, mais la Présidente à évoqué tout à l'heure qu'on pourrait ajouter le samedi 12 pour les plaidoiries tellement le procès a pris du retard !

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Kassandra88 Mer 09 Juin 2021, 23:45

Merci l'horreur et Ruth.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Sortcière Sam 12 Juin 2021, 16:25

À l'ouverture du procès mardi, Jacques Rançon a nié avoir violé et tué Isabelle Mesnage. "C'est pas moi", a-t-il lancé à la cour. Mais très vite, son rapport à la vérité a été interrogé. Concernant un meurtre pour lequel il a été condamné en 2018 à Perpignan, il l'avait d'abord nié avant de le reconnaître: "Au début j'ai pas menti, c'est parce qu'il n'y avait pas la preuve ADN".

"Donc si on ne vous apporte pas la preuve, vous ne reconnaissez pas?" l'a questioné l'un des avocats des parties civiles, Me Didier Seban. "Si on veut", a lâché l'accusé de 61 ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bah voilà ! et il n'est pas le seul dans cette logique basique ! lol

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Sam 12 Juin 2021, 16:28

Délibéré en cours !
30 ans requis avec 20 ans de sûreté

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Sortcière Sam 12 Juin 2021, 18:21

Bien ! Il n'a donc pas évité la 3eme condamnation pour meurtre qui fait de lui un tueur en série.

Combien de vies brisées sur son parcours criminel avant qu'on ne le mette hors d'état de nuire ?
Et même à 80 ans, si il vit jusque là, il ne doit pas sortir car il restera toujours dangereux.

Petit retour pour mémoire sur son parcours criminel précédent :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par L'horreur Humaine Sam 12 Juin 2021, 21:38

Les jurés ont suivi les réquisitions.
Jacques Rançon est condamné à 30 années de réclusion avec 20 ans de sûreté par la Cour d'Assises de la Somme pour le meurtre d'Isabelle Mesnage en Juin 1986.
Au cours des débats, il a été évoqué un bâton tuteur ensanglanté sur 20cm retrouvé sur la scène de crime.
Ce type de découverte rappelle une autre scène de crime où un bâton ensanglanté avait été retrouvé en Mai 1985 près de Saint Quentin, dans l'Aisne, le département voisin. Il s'agit du meurtre de Sophie Borca. Des investigations doivent être menées pour savoir si Jacques Rançon pourrait être impliqué dans ce crime non résolu.
Autre chose.
Au cours de l'instruction, une nouvelle victime s'étant fait connaître est venue témoigner à la barre.
Francoise Coterelle, 16 ans à l'époque des faits, a reconnu Jacques Rançon comme étant l'individu qui l'avait prise en auto-stop, puis l'avait enlevé en accélérant, l'avait agressé et elle n'a dû sa survie qu'au fait d'avoir sauté du véhicule en marche. Rançon reconnaît la vérité de ses déclarations.
La Présidente lui demande quelles étaient ses intentions, ce à quoi il rétorque qu'il voulait la violer. Francoise Coterelle était toute tremblante à la barre, comprenant qu'elle avait échappé à minima à un viol, ou pire, à un meurtre dans l'hypothèse où elle ne se serait pas laisser faire.
Le nombre de victime de Jacques Rançon est officiellement de 11 victimes. Mais combien en réalité ?

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Jacques Rançon - Page 4 Empty Re: Jacques Rançon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum