Le Deal du moment : -39%
PLAYMOBIL 6919 – City Action – ...
Voir le deal
68.14 €

Mystère de la disparition de la famille Troadec

+13
Dynaroo
Sortcière
ruth
Lisetoct
Kassandra88
Pondyness
robert21
Seinnheiser
Keke21
Mike68
Marlowe
Maison
Didier
17 participants

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Mer 30 Juin 2021, 09:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Direct jour 7

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Mer 30 Juin 2021, 19:16

Bon, que l'on m'explique pourquoi Renée Troadec ne témoigne pas lors de ce procès : elle est la mère d'une victime et d'une accusée...

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Jeu 01 Juil 2021, 02:01

Bonsoir Lisetoct,
Il est prévu qu'elle témoigne en visio, sans que la date ait été précisée.

On sait déjà qu'elle n'est pas partie civile et par les twits de Corine Audouin (chroniqueuse judiciaire de France Inter) que c'est elle qui a évoqué la première l'or avec son gendre.
Avec sa fille, ils semblent bien s'"être montés le bourrichon" à ce sujet.

De plus, elle n'a pas participé aux frais d'obsèques, n'y a pas assisté et ne s'est jamais rendue sur les tombes de sa fille, de son gendre et de ses petits-enfants.

Pour mémoire, on entend ici l'interview hallucinante (et hallucinée ?) de cette dame, juste quelques jours après les aveux de son gendre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(À partir de 17.18)


_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Jeu 01 Juil 2021, 02:34

Bonjour Ruth,

votre lien nous conduit à la disparition de Delphine Jubilar et non à celle de la famille Troadec.


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Jeu 01 Juil 2021, 04:20

Oups ! Désolée !
Voici le bon lien.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(À partir de 17.17)

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Sortcière Jeu 01 Juil 2021, 09:42

Bonjour,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Devant la cour d'assises de Nantes (Loire-Atlantique), mardi 29 juin, les experts scientifiques ont mis à mal la version d'Hubert Caouissin, accusé d'avoir assassiné les quatre membres de sa belle-famille, les Troadec. Le procès pourrait prendre une autre tournure."

...
"Selon les conclusions des experts scientifiques, qui ont également diffusé une vidéo mardi, "les projections de sang dans la chambre et sur le lit des deux adolescents prouveraient qu'ils ont été tués dans leur sommeil dans leur lit", ajoute la reporter France Télévisions. "

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Jeu 01 Juil 2021, 10:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Direct jour 8
Normalement, Renée Troadec devrait témoigner cet après-midi.


Dernière édition par ruth le Jeu 01 Juil 2021, 11:29, édité 1 fois

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Jeu 01 Juil 2021, 10:49

Ruth à écrit :
Oups ! Désolée !
Voici le bon lien.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(À partir de 17.17)

Bonjour à tous,

Merci Ruth!


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Jeu 01 Juil 2021, 13:10

Les directs de Ouest-France sont assez condensés. On peut les compléter utilement avec, suivant les jours,  les tweets de JF Martin, Christian Phan-Meas, Anaïs Denet, Anne Patinec, Corinne Audouin, Alexandra Gonzalez, etc.

La couverture varie beaucoup d'un jour ou d'un moment sur l'autre, mais on retrouve tous les intervenants avec le #Troadec.


Dernière édition par ruth le Jeu 01 Juil 2021, 15:04, édité 1 fois

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Jeu 01 Juil 2021, 14:45

ruth a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Direct jour 8
Normalement, Renée Troadec devrait témoigner cet après-midi.

Merci Ruth . Je suis curieuse de savoir ce qu'elle va pouvoir dire ... Quand elle témoignait devant les journalistes , elle était volubile et très sûre d'elle ... Elle semblait vraiment en vouloir à son fils qui aurait refusé de partager avec sa soeur ( qui se remettait d'une longue maladie) et à l'époque cela m'avait presque convaincue : en tout cas , elle semblait sincère ...

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Jeu 01 Juil 2021, 15:05

Les deux vies du fils de Lydie Troadec et Hubert Caouissin
Aujourd’hui âgé de 13 ans, le garçon a retrouvé une vie normale, sous une autre identité. En 2017, son père lui avait confessé le meurtre de son oncle, de sa tante et de ses deux cousins.
Par Pascale Robert-Diard


Aujourd’hui, l’enfant a 13 ans et vit sous une autre identité. Il est très bon élève et aime particulièrement l’histoire, le latin et le français. Il dévore les livres. Plus tard, il voudrait être médecin, chercheur ou écrivain.
Quand la police est arrivée chez lui, à Pont-de-Buis (Finistère), le 5 mars 2017, pour interpeller ses parents, l’enfant a dit à la commissaire : « Je savais que vous alliez venir. Je pensais juste que ce serait plus tard. » Elle l’a trouvé vif, curieux, incroyablement mature pour son âge. Un mois plus tôt, son père, Hubert Caouissin, avait tué Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec dans leur pavillon d’Orvault (Loire-Atlantique). Il accusait son beau-frère, Pascal, d’avoir dérobé des pièces d’or que le grand-père Troadec aurait découvertes lors d’un chantier, dans le mur d’une maison à Brest.

l semble qu’il n’y ait jamais eu d’or chez les Troadec, mais Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte en sont morts. Ils étaient l’oncle, la tante, et les deux grands cousins de l’enfant.
Hubert Caouissin avait chargé leurs corps dans des sacs-poubelles, les avait ramenés à la ferme isolée de Pont-de-Buis pour les démembrer, les éviscérer et les brûler dans la chaudière. Il avait allumé aussi un grand foyer dans la cour de la ferme. Puis il était parti sac au dos disperser les restes dans les ronces et la vase à une trentaine de minutes de marche de la ferme

« Papa a perdu le contrôle »

Pendant qu’il était occupé à tout cela, Hubert Caouissin avait demandé à sa compagne, Lydie Troadec, d’emmener leur fils faire de longues promenades en forêt. Il lui avait aussi interdit de venir jouer dans la cour. Ça avait duré deux ou trois jours.
A Pont-de-Buis, l’enfant disposait d’une grande salle de jeu à l’étage de la maison, avec un circuit de train, des rangées de livres et une fantastique collection de Playmobil. De la baie vitrée de la salle de jeu, il avait une vue plongeante sur la cour.
Un peu plus tard, Hubert Caouissin a confié à son fils la mission de suivre à la télévision tout ce qui se disait sur l’affaire Troadec et de lui en rendre compte. Et un jour, il lui a dit : « Tu vois, le monstre que tout le monde recherche, eh bien, c’est papa. Papa a perdu son contrôle. » Il a dit aussi à l’enfant : « Je t’aimerai toujours même si tu ne veux plus jamais me revoir. »
Quand ses parents ont été incarcérés, l’enfant a été placé dans un foyer. Avec un an d’avance, il est entré au collège. En cours d’histoire, il a appris la seconde guerre mondiale. A ses élèves bretons, le professeur a raconté l’épopée de l’or de la Banque de France, l’évacuation de la fabuleuse réserve parisienne par convois ferroviaires vers les ports du pays, dont celui de Brest, pour l’acheminer ensuite par bateaux jusqu’au Canada et aux Etats-Unis, la course contre la montre qui s’était engagée en mai et juin 1940 pour charger les 736 tonnes d’or depuis le fort de Portzic à bord des navires qui les attendaient en rade de Brest. La légende a couru qu’une caisse se serait perdue.
A un moment, le professeur a dit : « Vous avez sans doute entendu parler de l’affaire Troadec… » Dans la classe, l’enfant n’a pas réagi.

Surveillance perpétuelle

Depuis quatre ans, il a deux vies. Dans l’une, il grandit anonymement au milieu d’enfants de son âge, apprend ses leçons, joue au basket et aux jeux vidéo. Dans l’autre, il rencontre des psychologues, des éducateurs, des administrateurs ad hoc sous son identité de fils d’Hubert Caouissin et Lydie Troadec.
Avec eux, il parle de ses parents. Il leur en veut beaucoup de la vie qu’ils lui ont fait mener à Pont-de-Buis, quand il n’avait droit qu’à un dîner froid parce qu’il n’avait pas terminé ses devoirs, des hurlements de sa mère quand il ne voulait pas « faire des calculs en deux colonnes » comme dans le livre, ou qu’il ratait sa droite perpendiculaire. De la surveillance perpétuelle dont il était l’objet, de l’interdiction qui lui était faite de donner son adresse et évidemment d’inviter des petits copains chez lui. D’ailleurs, des copains, à l’époque, il n’en avait pas. Mais il dit aussi qu’il doit son impressionnante culture générale à son père.
Avec ses éducateurs, ses psychologues et son administratrice ad hoc, l’enfant a discuté du procès en cours. Il a posé beaucoup de questions, il voulait savoir comment marche une audience devant la cour d’assises. A sa demande, l’administratrice ad hoc lui a lu le résumé des charges qui pèsent sur son père et sa mère, et les peines qu’ils encourent. La perpétuité pour Hubert Caouissin, trois ans pour Lydie Troadec à laquelle il n’est reproché que les délits de modification du lieu du crime et recel de cadavres.

Depuis l’affaire, l’enfant est allé voir trois fois son père en prison. La dernière fois, il est rentré en colère de sa visite au parloir parce que Hubert Caouissin lui avait dit qu’il ne devait pas rater le cours d’allemand pour aller voir sa psychologue.
L’administratrice ad hoc a expliqué tout cela à la barre de la cour d’assises de la Loire-Atlantique, à Nantes, jeudi 24 juin. L’enfant « évolue positivement », a-t-elle indiqué. Elle a ajouté : « Il m’a demandé de dire ici qu’il aime ses parents. »
Lundi 28 juin est le jour d’interrogatoire d’Hubert Caouissin sur les quatre meurtres qu’il a avoués.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Jeu 01 Juil 2021, 15:07

En tout les cas, lorsque Renée Troadec décrit son fils comme violent, elle ne ment pas, ce type était un véritable tyran domestique qui terrorisait les siens, son fils en a aussi témoigné sur le net.
Evidemment comme tout ces c....... Quand ils sont face à un homme il n'y a plus personne. . .Il est dit que de nous tous la mort fait des anges, mais pas pour moi. Pascal Troadec restera à jamais ce qu'il était, rien de rare!



Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Jeu 01 Juil 2021, 15:15

Au procès de l’affaire Troadec, huit heures d’interrogatoire, de l’invraisemblance à l’horreur
Hubert Caouissin, qui a frappé à mort Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec dans leur pavillon d’Orvault, près de Nantes, en février 2017, affirme qu’il n’est pas venu avec l’intention de tuer.
Par Pascale Robert-Diard



On ne note plus. Contrairement à la présidente, Karine Laborde, on ne veut pas savoir. « Comment vous faites, monsieur, pour couper les têtes ? », « Comment vous faites au niveau des articulations ? », « Et les cervicales, monsieur, à quel niveau exactement vous sectionnez ? », « Et les viscères ? » La seule question que l’on se pose, à ce moment, c’est à quoi tout cela sert-il, madame la Présidente ?
A rien qui puisse utilement éclairer la décision de justice que devra rendre la cour d’assises de Loire-Atlantique, à Nantes, devant laquelle comparaît Hubert Caouissin, pour les meurtres de Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec.

Cela fait déjà plus de six heures que l’accusé répond à son interrogatoire, lundi 28 juin. Qu’il raconte cette nuit du 16 au 17 février 2017 où il a quitté sa maison, une ferme isolée de Pont-de-Buis (Finistère), et roulé 250 kilomètres pour se garer près du pavillon d’Orvault (Loire-Atlantique) où vivaient son beau-frère, sa belle-sœur et ses neveux de 18 et 20 ans. Qu’il explique son arrivée dans le jardin, le visage doublement camouflé sous un bonnet et la capuche de sa parka, avec un calepin, un appareil photo et un stéthoscope dans ses mains gantées sous le prétexte de les « espionner » et de recueillir les preuves de ce dont il les accusait, le vol d’un magot fantasmé de pièces d’or à sa belle-mère, Renée Troadec. Ses heures à attendre que les lumières s’éteignent dans les chambres, son passage dans le garage pour couper le disjoncteur et franchir enfin, vers 3 h 45, la porte intérieure du pavillon.

L’hypothèse de la préméditation écartée

Puis le massacre de toute une famille, dont il livre un récit aussi détaillé – presque mouvement par mouvement – qu’invraisemblable. En résumé, il aurait été « surpris » par Brigitte et Pascal Troadec, lequel se serait armé d’un « pied de biche bizarre avec une seule dent » qu’Hubert Caouissin serait ensuite parvenu à lui arracher et avec lequel il les aurait frappés un à un pour se défendre.
« Donc, vous êtes seul face à deux, puis quatre adultes. Ils sont tous morts, vous, vous n’avez rien, pas une blessure, vous avez frappé accidentellement, c’est bien ça ?, lui demande la présidente.
– Oui.
– Il y a une autre hypothèse, monsieur. Vous étiez à bout. Vous seriez entré dans la maison, vous vous seriez dirigé vers les chambres du rez-de-chaussée où vous auriez frappé Sébastien et Charlotte pendant qu’ils dormaient dans leur lit, et les bruits auraient réveillé Pascal et Brigitte… »
Hubert Caouissin répète qu’il n’est pas venu avec l’intention de tuer.
L’hypothèse de la préméditation, envisagée pendant l’enquête, a été écartée par les deux juges d’instruction. Mais elle hante toujours les débats. Il est établi que l’accusé s’était déjà rendu plusieurs fois devant le pavillon d’Orvault, dont au moins une fois de nuit. Il savait aussi que, pour celle du 16 au 17 février, la famille Troadec était réunie au grand complet pour les vacances scolaires.

Une paranoïa délirante

Il reste aussi un mystère sur l’arme du crime, qui n’a jamais été retrouvée. Hubert Caouissin a raconté que le jour où, avec Lydie, ils ont été convoqués pour la première fois au commissariat, il avait fait brusquement demi-tour sur la route car il venait de s’apercevoir qu’il avait oublié le « pied de biche bizarre » à une seule dent dans la chaudière, qu’il l’avait récupéré et jeté dans la rivière en traversant un pont. Cette fois-là, ils étaient sortis libres de leur garde à vue.
our ces quatre meurtres, la culpabilité d’Hubert Caouissin est acquise. Elle lui vaut d’encourir la réclusion criminelle à perpétuité. La seule question à laquelle devront répondre la cour et les jurés sera celle de l’altération de son discernement au moment des crimes.
Elle a été retenue par les deux collèges d’experts psychiatres qui l’ont examiné et ont conclu à une paranoïa délirante. Ils seront entendus vendredi 2 et lundi 5 juillet. L’altération est susceptible d’abaisser à trente ans le maximum encouru, mais la cour et les jurés peuvent toutefois prononcer la perpétuité à condition de la motiver. Aujourd’hui, Hubert Caouissin a 50 ans.
La suite n’est que de l’horreur en plus.
Hubert Caouissin a fermé le pavillon, repris la route et il est arrivé au petit matin à Pont-de-Buis, où il a expliqué à sa compagne, Lydie Troadec, qu’il avait tué les quatre membres de sa famille, « une connerie, ce n’est pas ce que je voulais ». Il lui a demandé d’aller acheter des sacs-poubelle, « les plus grands qui existent », et de le reconduire à Orvault le soir même, en laissant seul leur fils de 8 ans dans la ferme isolée.

« Excusez-moi pour les détails »

Elle aurait patienté dans sa voiture garée à quelques rues – « je me suis assoupie », dit-elle – le temps qu’Hubert Caouissin charge un à un les corps dans la Peugeot de Sébastien, après s’être excusé auprès de chacun d’eux en pleurant, sauf pour son beau-frère honni, Pascal, « j’étais sec, ça coulait plus, mais je lui ai demandé pardon, c’était sincère ». Il a aussi emporté les draps maculés, les brosses à dent, les ordinateurs, les bijoux et les téléphones portables. Ils sont rentrés à Pont-de-Buis, Lydie l’a ramené le lendemain à Orvault, où il est resté plus de vingt-quatre heures seul dans le pavillon à faire le ménage. Après, il a consacré deux ou trois jours à faire en sorte que « ça disparaisse, parce qu’il ne faut pas que ça existe ».
Devant le policier qui l’avait entendu lors de sa deuxième garde à vue, en mars 2017, Hubert Caouissin avait minutieusement raconté ce qu’il avait fait des corps de son beau-frère, de sa belle-sœur et de ses deux neveux. Dix-sept pages de procès-verbal, dont onze sans aucune question. L’enquêteur est venu rapporter tout cela à la barre de la cour d’assises, vendredi 25 juin. « Excusez-moi pour les détails », ne cessait-il de répéter avant de décrire le pire.
On a vu les photos aussi, d’Orvault, de Pont-de-Buis, et celles, surtout, du paysage alentour, de ses ronces, de son ru et de sa vase, où Hubert Caouissin est allé disperser ce qu’il n’avait pas pu brûler. L’enquêteur avait dit : « Nous avons procédé à des fouilles minutieuses avec des quadrillages comme pour les scènes d’attentat ou d’accident d’avion. » La phrase suffit à laisser imaginer les images qui ont suivi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Jeu 01 Juil 2021, 15:22

JM a écrit:En tout les cas, lorsque Renée Troadec décrit son fils comme violent, elle ne ment pas, ce type était un véritable tyran domestique qui terrorisait les siens, son fils en a aussi témoigné sur le net.
Evidemment comme tout ces c....... Quand ils sont face à un homme il n'y a plus personne. . .Il est dit que de nous tous la mort fait des anges, mais pas pour moi. Pascal Troadec restera à jamais ce qu'il était, rien de rare!



Cordialement,

Oui, JM , il y avait le témoignage de Sébastien qui ne dressait pas un portrait flatteur de son père : à tel point qu'on l'avait soupçonné un temps ...

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Jeu 01 Juil 2021, 22:28

Ruth à écrit :

Bonsoir Lisetoct,
Il est prévu qu'elle témoigne en visio, sans que la date ait été précisée.

On sait déjà qu'elle n'est pas partie civile et par les twits de Corine Audouin (chroniqueuse judiciaire de France Inter) que c'est elle qui a évoqué la première l'or avec son gendre.
Avec sa fille, ils semblent bien s'"être montés le bourrichon" à ce sujet.

De plus, elle n'a pas participé aux frais d'obsèques, n'y a pas assisté et ne s'est jamais rendue sur les tombes de sa fille, de son gendre et de ses petits-enfants.

Pour mémoire, on entend ici l'interview hallucinante (et hallucinée ?) de cette dame, juste quelques jours après les aveux de son gendre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(À partir de 17.18)



Bonsoir Ruth,

si cette dame ne s'est pas rendue sur les tombes, c'est peut être parce qu'elle ne sait pas s'y déplacer, comme pour le tribunal ou son témoignage se fera en visioconférence comme vous me l'apprenez.
Dans le lien que vous nous avez posté, elle témoigne de la violence de son fils, et il est clair qu'à ce sujet elle n'hallucine pas car son témoignage est corroboré par celui de son petit fils sur les réseaux sociaux. (Une des différences entre Pascal Troadec et Hubert Caouissin, c'est que ce dernier est aimé de son fils.)

Nous pouvons entendre et voir madame Troadec, saine d'esprit, vers 33', ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elle y témoigne de la réalité du trésor et aussi que son fils voulait tout garder pour lui. Tout comme Lisetoct, je la trouve sincère, mais ce n'est qu'un avis tout personnel. Wait and sée.



Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Ven 02 Juil 2021, 10:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Direct jour 9

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Lisetoct Ven 02 Juil 2021, 10:24

« Maman, qu’est-ce qu’on t’a piqué ? » : au procès Troadec, un enregistreur dans le soutien-gorge et la genèse d’une folie meurtrière
L’enregistrement d’un déjeuner de famille de juillet 2014 a été diffusé, jeudi 1er juillet, au procès d’Hubert Caouissin et Lydie Troadec, devant la cour d’assises. Pascal Troadec et son épouse Brigitte, tués avec leurs deux enfants trois ans plus tard, assistaient à ce repas lors duquel deux mondes s’étaient affrontés.
Par Pascale Robert-Diard(Nantes, envoyée spéciale)



L’enregistreur tourne, il est caché dans le soutien-gorge de Lydie Troadec.
« Tu t’installes là, Pascal, ordonne-t-elle à son frère. J’ai mandaté Hubert [Caouissin]. »
On entend Pascal Troadec protester:
« Surtout pas Hubert. Avec Papa, t’aurais pas fait ça…
– J’ai mandaté Hubert. »
Bruit de chaises. Tension.
« Vas-y maman, je t’écoute. »
Renée Troadec prend la parole.
« Bon ben, j’estime que j’ai droit à la moitié de ce que vous avez pris.
– La moitié de quoi ?, s’exclame Pascal.
– Ah, bah j’sais pas… »

Lydie s’adresse à sa mère.
« Dis ce que tu as à dire, maman. »
La vieille dame répète qu’elle « veut la moitié de ce qui a été pris ».
Pascal Troadec, entre sidération et colère :
« Maman, qu’est-ce qu’on t’a piqué ?
– Des pièces d’or…, murmure la vieille dame.
– Qui a piqué des pièces d’or ? ! Moi, j’ai volé des pièces d’or ? ! T’es malade ? !
– Où il y a des pièces d’or ? Je comprends rien… », intervient Brigitte, la femme de Pascal.
La voix posée d’Hubert Caouissin couvre le tumulte.
« Lydie m’a mandaté. »
Il poursuit d’un ton docte.
« Il y avait quelque chose dans l’immeuble de Brest. Quelque chose de très très important. Alors, deux possibilités, soit vous n’y êtes pour rien, soit vous avez quelque chose à vous reprocher…
– Se reprocher quoi ? Mais vous êtes tous malades !, explose Pascal.
– Mais pourquoi tu t’énerves si t’as rien à te reprocher ? », lui lance sa sœur Lydie.
Cris, hurlements, fracas. Brigitte, l’épouse de Pascal, perd ses nerfs.
« Viens, on s’en va, on s’en va ! Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Vous nous traitez de voleurs ? »
Pascal, au désespoir :
« Tu me traites de voleur, Maman ? C’est pas bien. »
Hubert Caouissin, toujours aussi maître de lui :
« J’ai des informations…
– Ecoutez Hubert, ordonne Lydie. Je l’ai mandaté.
– Mais j’ai volé quoi ? !, insiste Pascal
– D’où elle débarque cette histoire ? », crie Brigitte.
Hubert Caouissin répète :
« Je vous jure que c’est fabuleux, qu’il y a de quoi changer la vie de tout le monde. Je sais ce que je dis. Il y a eu quelque chose. Il n’y a plus rien. Qui l’a pris ? »
Il ajoute :
« Pour des choses comme ça, on éradique des familles entières. Donc, si vous avez fait quelque chose, il vaut mieux s’arranger.
– Mais tu sais QUOI ?, demande Pascal.
– Je le sais. Si on met la main sur quelque chose, vous aurez votre part.
– Mais je m’en fous de ma part ! hurle Pascal.
– Non, non, c’est normal », lui répond courtoisement Hubert.
C’était le 5 juillet 2014, au domicile de Renée Troadec, à Guipavas (Finistère), où la vieille dame avait convoqué son fils et sa belle-fille, en présence de sa fille et de son gendre. L’enregistrement, retrouvé dans l’ordinateur d’Hubert Caouissin, a été diffusé, jeudi 1er juillet, devant la cour d’assises de Loire-Atlantique, à Nantes, qui le juge pour les quatre meurtres de son beau-frère, sa belle-sœur et ses neveux de 18 et 20 ans, dans la nuit du 16 au 17 février 2017, aux côtés de sa compagne Lydie Troadec, poursuivie pour « modification d’un lieu de crimes et recel de cadavres ». Deux mondes s’affrontent. L’incompréhension douloureuse des uns face à l’obsession mortifère des autres, sous le regard glaçant de passivité d’une mère.

La matrice d’une tuerie.

« Madame, on parle de votre fils… »
La vieille dame apparaît à l’écran de la salle d’audience, entendue en visioconférence depuis Brest. Elle est assise, les mains jointes, noyée dans un manteau trois quart bleu pervenche qui laisse entrevoir un pull tricoté aux rayures de couleurs vives. Tout le reste est austère, sec, figé. Renée Troadec a 79 ans, elle vit avec sa fille Lydie depuis que celle-ci a été remise en liberté après quatre mois de détention. A la présidente de la cour, Karine Laborde, qui lui demande ce qu’elle pense de cette affaire, elle répond :
« C’est dur quand même. »
Elle ajoute aussitôt :
« Pascal disait du mal de nous. Des choses abominables.
– Et Hubert ?
– Il était sympathique, il m’aidait à faire le terrain. »
Renée Troadec se souvient qu’à ce déjeuner de juillet, « ils parlaient d’argent. 500 000 euros, c’était super, c’était bien ». Elle dit encore :
« C’est mon mari qui avait cassé soi-disant un mur et qui avait trouvé soi-disant de l’or. Des pièces d’or soi-disant.
– Vous l’avez cru ?
– Oui.
– Mais vous n’avez rien vu ?
– Ah bah non. »
Sur question de la présidente, elle répond que « peut-être, il [Pascal]est monté dans le grenier pour les prendre.
« Mais comment pouvez-vous savoir que c’est lui ?
– Parce qu’on voyait son train de vie. Il achetait deux voitures. Alors que je sais qu’ils gagnaient pas beaucoup.
– Mais Madame, on parle de votre fils… »

La « Crapule » et sa « grosse Dondon »

Entre ce déjeuner de juillet 2014 et la tuerie de février 2017, il y a une mère qui annonce à son fils, dans une lettre recommandée envoyée juste avant Noël 2014, qu’elle ne veut « plus de personnes malveillantes chez elle » et qu’en conséquence sa porte lui restera désormais fermée. Il y a un fils qui souffre et le lui écrit : « Toi ma propre mère, tu crois aux élucubrations de ton beau-fils plutôt qu’aux explications de ton fils ! Je pense que vous êtes manipulées, toi et Lydie, par Hubert. Vous vivez en vase clos. Je te souhaite un retour à la raison et une bonne année. » Un frère qui écrit aussi à sa sœur : « Peut-être qu’un psy serait utile, pour Hubert. » Une belle-fille, Brigitte, qui essaie à son tour de convaincre Renée : « Je voulais vous dire que cette histoire abracadabrante a été inventée de toutes pièces par Hubert. Je vous souhaite tout de même une bonne journée. »
Et dans l’autre monde, il y a Lydie, qui, dans son journal intime, traque les signes d’enrichissement de la « Crapule » (Pascal), de sa « grosse Dondon » (Brigitte) et de leurs enfants, Charlotte et Sébastien. Une nouvelle voiture, une robe qu’elle ne lui connaissait pas, le prix d’une gerbe de fleurs « payée par CB » à un enterrement, des voyages qu’ils font en Europe. « Reçu comme maman une carte postale d’Amsterdam. Dans la carte de maman, il [Pascal] a écrit “superbes vacances”, dans la mienne “supers vacances”, avec “s” à super. Son écriture est bien moins sereinedans la mienne. »

Lydie venimeuse qui note scrupuleusement ses conversations avec Renée. « Maman n’a eu que des ennuis avec Pascal depuis ses 5 ans. Elle m’a dit : “S’il n’y avait eu que toi, on aurait été plus tranquille.” » Plus loin, elle consigne : « Très bonne journée ensoleillée avec Mamie Renée. Elle m’a dit que la Crapule était méchant. »

Aux côtés de Lydie, il y a Hubert Caouissin, qui, dans un dossier de son ordinateur baptisé « Crapules », enregistre les photos Google Maps du pavillon de son beau-frère à Orvault (Loire-Atlantique) sous tous les angles, relève les plaques d’immatriculation de leurs véhicules, et se rend au moins à trois reprises chez eux – à 240 kilomètres de son propre domicile – pour les espionner. Il veut, assure-t-il, alimenter un dossier contre son beau-frère pour « le transmettre à Tracfin », le service chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent. Sur un cahier à spirales, Lydie note une liste que lui dicte son compagnon : « Des balles de golf dans le tiroir de la commode. Un fauteuil en cuir. Un piano électrique dernière génération. Un virement de 500 euros sur le compte bancaire de Sébastien. »
Hubert Caouissin retourne à Orvault dans la nuit du 16 au 17 février 2017. Le journal intime de Lydie Troadec s’interrompt le 9. Elle écrit ce jour-là que leur fils, âgé de 8 ans, « va mieux après sa gastro. Un meilleur moral ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Ven 02 Juil 2021, 11:20

Pour des choses comme ça, on éradique des familles entières. Donc, si vous avez fait quelque chose, il vaut mieux s’arranger.   HC.

La phrase d'Hubert Caouissin qui signe la préméditation. . .


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Ven 02 Juil 2021, 12:14

Ruth à écrit :

Avec sa fille, ils semblent bien s'"être montés le bourrichon" à ce sujet.


Bonjour Ruth,


c'est vrai qu'entre ce que cette génitrice raconte dans le reportage  (https://www.youtube.com/watch?v=YaF6YpCDEXY&t=1062s, vers 33') et l'enregistrement il y a un monde.


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par ruth Ven 02 Juil 2021, 12:26

Bonjour JM,

Hier à la barre, elle a reconnu qu'elle n'avait jamais rien vu elle-même, que sa fille et elle s'étaient sans doute trompées quant à l'or... mais seulement en 2017, quand les expertises financières ont été établies.
Ce qui la faisait aller dans ce sens, c'était les achats de voitures : une Audi et une BMW achetées d'occasion et avec un crédit, après que les Troadec eurent fini de payer leur maison et quelques week-ends à Amsterdam ou Lisbonne.

Aujourd'hui, les expertises psy sont éclairantes, particulièrement celles du Dr Zagury.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Ven 02 Juil 2021, 15:25

Juste histoire de me foutre de la G. de celle qui a fait disparaitre les corps de deux enfants assassinés et qui ne risque que 3 ans:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’enregistreur tourne, il est caché dans le soutien-gorge de Lydie Troadec.  

C'est vrai qu'avec un seul nichon c'est pratique Embarassed


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Ven 02 Juil 2021, 17:49

Merci Falco!

Les soeur de Brigitte Troadec pensent aussi qu'il y avait préméditation, ici:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pourtant les juges d'instruction :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’hypothèse de la préméditation, envisagée pendant l’enquête, a été écartée par les deux juges d’instruction. Mais elle hante toujours les débats.    

Pourtant cette phrase, cette menace  d'Hubert Caouissin, enregistrée dans le soutif de sa femme : '' Pour des choses comme ça, on éradique des familles entières. Donc, si vous avez fait quelque chose, il vaut mieux s’arranger.  ''   signe à mon sens l'intention qui était sienne.

La question que je me pose est celle ci :

Si la préméditation était retenue, Lydie capludsin risquerait elle une peine plus lourde ? Parce que trois ans, faut pas se foutre de la gueule du monde!


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par JM Lun 05 Juil 2021, 06:20

PROCÈS - Un enregistrement glaçant de 2014 est venu éclairer jeudi, devant la cour d'assises de Loire-Atlantique, la haine familiale ayant conduit trois ans plus tard au quadruple meurtre de la famille Troadec.
La rédaction de LCI - Publié le 2 juillet 2021 à 16h15, mis à jour le 2 juillet 2021 à 16h20  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



'' - "Soit vous n'y êtes pour rien et vous n'avez rien à craindre. Soit vous avez quelque chose à vous reprocher et alors tant pis pour vous", lâche Hubert Caouissin,''  

C'est la seconde menace enregistrée d'Hubert Caouissin qui démontre ses intentions.
Qu'on ne me dise pas qu'il n'avait pas prémédité son geste et que Lydie Caouissin s'est retrouvée devant le fait accompli. . .Elle savait que HC souhaitait éradiquer toute la famille de son frère et au minimum, elle n'a rien fait pour l'en empêcher.

3 ans de prison moins les 4 mois de préventive et le jeu des remises de peine, c'est se foutre de la g. des morts, c'est leur dire que leur vie ne valait rien! C'est se foutre des parties civiles!




Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Sortcière Lun 05 Juil 2021, 11:42

Bonjour,

Bref c'est tout de même la "mamy renée" qui a chauffé tout le monde avec son or dans cette affaire, exacerbant les jalousies jusqu'à la haine ...

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Mystère de la disparition de la famille Troadec - Page 9 Empty Re: Mystère de la disparition de la famille Troadec

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum