Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Elodie Kulik

+24
Seinnheiser*
l'assistanteducommissaire
Mélodie
L'horreur Humaine
JM
Raph_
Manneke
INCOGNITOO13
Casta
JPK
Sennheiser2
jeanjeand
Moonqad
Tommy08
Abyss
Marie_Pauline
welty
kersauson
Sortcière
Yves Godard
Bergère02
Mike68
Electra
Kassandra88
28 participants

Page 13 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Invité Mar 22 Juin - 10:45

Et alors ? C'est une preuve de sa participation au faits ?! C'est des foutaises ! En cour d'assises c'est friable avec un bonne avocat en face.
L'ADN reste la reine des preuves, mais ici c'est mort.
-
Je pense qu'il est coupable aussi, mais un acquittement au bénéfice du doute n'est pas exclure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par L'horreur Humaine Mar 22 Juin - 10:58

Une preuve de sa participation au fait, non... mais une preuve de sa présence sur les lieux, oui...et dans ce cas, il doit dire ce qu'il sait !
Faute de quoi, le bénéfice du doute ne sera pas retenu par les jurés !

L'horreur Humaine


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Invité Mar 22 Juin - 11:15

l'ADN reste plus fort qu'un témoignage devant une cour d'assises.
Après c'est parole contre parole, et Bardon c'est un mur il ne lâchera rien car il joue gros, la femme peut faiblir dans ses dires par contre. C'est fragile TRÈS fragile comme témoignage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Mélodie Mar 22 Juin - 11:57

Tristaaan a écrit:l'ADN reste plus fort qu'un témoignage devant une cour d'assises.
Après c'est parole contre parole, et Bardon c'est un mur il ne lâchera rien car il joue gros, la femme peut faiblir dans ses dires par contre. C'est fragile TRÈS fragile comme témoignage.

Si certains ne racontent pas ce qu'ils savent, c'est certainement car ça les impliquerait... Par exemple l'ex-femme ou le fameux Christophe. La peur des représailles, aussi longtemps après les faits, j'y crois moins, mais peut-être.

Mélodie


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Kassandra88 Mar 22 Juin - 13:10

L'horreur Humaine a écrit:Une preuve de sa participation au fait, non... mais une preuve de sa présence sur les lieux, oui...et dans ce cas, il doit dire ce qu'il sait !
Faute de quoi, le bénéfice du doute ne sera pas retenu par les jurés  !

... et les témoins d'un "problème" qui, à minima, auraient du se manifester, d'autant plus que dans la presse, il y a du avoir des appels à témoins.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Raph_ Mar 22 Juin - 17:21

Kassandra88 a écrit:
Raph_ a écrit:

Bardon n'est pas uniquement sur le banc des accusés à cause de cet enregistrement : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci Raph.
Je me souviens du témoignage de cette femme, du moins la partie divulguée (l'agression et le PR).
Est ce que le fait qu'elle ait vu deux véhicules autour de la voiture d'Elodie a été dit en première instance? Ca, je ne me souviens plus.

J'ai effectué quelques recherches et je n'ai trouvé aucune mention de son témoignage en première instance. Ce qui me parait très étonnant car c'est un de témoignage capital. Je chercherai plus en détails.

Ça semble être une triste habitude chez ce Bardon que de poursuivre et terroriser les femmes en voiture. Témoignage du jour rapporté par Tony Poulain, le chroniqueur judiciaire du Courier Picard.

"Encore plus embêtant pour l'accusé. Vers 2005, il déboule dans une soirée organisée par Elodie D chez ses parents. Lui est accompagné d'Amélie D et de Fabrice son conjoint. Willy se moque des petits jeunes, incapables de même faire cuire une saucisse."

"Amandine se rebelle. Il la traite et la menace. Quelques mois plus tard, elle explique qu'il la croise sur la route, fais demi tour, la suit à une station service, dit "tu fais moins la maligne" puis la colle sur la route. "J'ai eu très peur, je suis retournée chez mon conjoint""

"Plus embêtant parce que cette fois, ce ne sont pas propos rapportés. D'ailleurs, le frère d'Amandine explique qu'il en a parlé à Willy et que ce dernier avait admis avoir suivi sa soeur."

La suite des témoignages du jour, dans la même veine, par Marie-Gaëtane Comte, France Bleu Picardie :

"Deux femmes ont expliqué avoir été suivi par une voiture en 2002. La première a formellement identifié Willy Bardon ce soir d’août. Quand elle va en parler à la gendarmerie et après une confrontation avec l’accusé elle assure que c’était lui. Mais il était en Isère à ce moment là"

"La deuxième femme dit avoir été suivie un soir en voiture alors qu’il pleuvait énormément et qu’il faisait sombre. Elle était perdue et cherchait la direction de Paris. Il y avait à bord de la voiture 3 hommes. Ils l’ont doublé, ont ralenti à sa hauteur et sont partis."

"Cette femme qui dit avoir eu très peur est persuadée qu’ils sont partis parce qu’il y avait son fils à l’arrière qui dormait dans son siège auto."

"Quelques années plus tard quand la photo de Willy Bardon a été diffusé dans la presse elle l’a reconnu. « Je l’ai reconnu tout de suite et mon mari (gendarme) m’a dit qu’il ne faut pas en rester là."

Raph_


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Kassandra88 Mar 22 Juin - 18:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Invité Mar 22 Juin - 20:12

Si cette femme n'est pas conviée au débat d'assises, c'est donc que son témoignage n'est pas crédible aux yeux des jurés.
C'est quand même douteux les témoins qui se manifestent plusieurs années après.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Raph_ Mar 22 Juin - 23:18

On pourra fortement s'interroger sur le choix éditorial du Parisien qui titre sur les soit-disantes drôles de méthodes des policiers (prêcher le faux pour savoir le vrai) mais pas sur celles de Bardon qui consistaient à poursuivre et effrayer des femmes en voiture. On notera également le parti-pris : "(Willy Bardon) avant tout désigné par sa mauvaise réputation".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Procès Kulik : les drôles de méthodes des gendarmes pour confondre Willy Bardon

Une femme est venu raconter, ce mardi à la cour d’assises du Nord qui juge en appel Willy Bardon pour le viol et le meurtre d’Elodie Kulik en 2002, comment les enquêteurs l’ont utilisée pour tenter de confondre ce suspect, avant tout désigné par sa mauvaise réputation.

Par Louise Colcombet, envoyée spéciale à Douai (Nord) 

« Vulgaire », « grossier », « irrespectueux », « gros dégueulasse » et même « affamé du cul »… C’est peu dire que Willy Bardon n’a pas laissé aux femmes qu’il a pu croiser que des bons souvenirs. Ce mardi, la cour d’assises du Nord a eu à entendre pléthore d’anecdotes sur le comportement graveleux de l’accusé avec la gent féminine, entre blagues salaces, commentaires dégradants et vantardise sur son supposé « tableau de chasse ». « Il était lourdingue », euphémise ainsi l’une de ces témoins.
De quoi dresser un portrait peu flatteur de l’accusé - « horrible », concède même l’intéressé. Mais pas encore de quoi lui faire endosser le costume de violeur et tueur qui aurait participé au supplice d’Élodie Kulik dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002 à Tertry (Somme). Des faits qu’il conteste mais qui lui ont valu une première condamnation à trente ans de réclusion, en 2019 à Amiens (Somme).
Peut-il, au-delà des mots, se montrer violent ou forcer le consentement d’une femme ? Amandine se souvient bien d’une altercation violente avec Willy Bardon qui l’avait menacée avec une bouteille. Puis d’avoir été suivie en voiture quelques mois plus tard par le même, qui venait de lui lancer : « Ah, tu fais moins la maligne ! »
«C’est peut-être moi qui aie déformé les choses…»
Il y a aussi cette histoire, rapportée aux enquêteurs, d’une jeune fille de 17 ans embrassée et caressée par Bardon en échange de cigarettes. Ce que l’intéressée, sœur de l’actuelle compagne de Bardon, corrige à la barre. « Il a essayé une fois de m’embrasser et de toucher mes seins, mais j’ai dit non et ça s’est arrêté là ». Qui croire ? Amandine, son amie, assure qu’elle lui avait alors parlé de T-shirt soulevé. Sébastien, le frère de cette témoin, avait même affirmé que Bardon « léchait les seins » de la mineure. À la barre, le voilà soudain embêté : « C’est ce qui m’était arrivé aux oreilles à l’époque. C’est peut-être moi qui aie déformé les choses… » C’est tout l’enjeu pour la défense : démêler les faits de ce qui relève de la rumeur dans ces villages où tout le monde se connaît ; éviter le procès de la mauvaise réputation qui, à l’évidence, a pesé lourd dans l’enquête.
Quand, en 2012, celle-ci rebondit grâce à l’identification post-mortem de Grégory Wiart, son entourage tout entier est convoqué. Les gendarmes ont la conviction, grâce à un appel de détresse passé par Elodie sur lequel on distingue des voix d’hommes, que le deuxième auteur est nécessairement un ami de Wiart. Les noms des membres du club de 4 x 4 qu’il fréquentait sont passés en revue. « J’ai donné les gens qui étaient douteux. Ceux que je voyais pas faire ça », raconte ainsi Cyril M., 42 ans, qui dit, comme d’autres, avoir de bonne foi voulu « faire avancer l’enquête ».
Au point d’être instrumentalisé par les gendarmes ? « Vous dites On nous a un peu orientés », relève Me Stéphane Daquo, en défense. « Ben oui. Ils disaient Y a des gens qui disent ci ou ça, vous pensez comme nous… » Et de raconter les « deux tas » formés par les gendarmes. « Y avait les gens honnêtes, et les pas honnêtes ». « Ah oui, c’est binaire… », ironise l’avocat. Le témoin, qui qualifie Bardon de « crapule » qui « traînait les bars » ne voit pas vraiment le souci. « Ben c’est simple : ceux qui ont fait ça c’est des gens qui n’étaient pas chez eux la nuit, avec leur femme ! »

Une preuve «à faible valeur probante»

Une méthodologie plus problématique encore s’agissant des gardes à vue. Christophe M., apprenti de Grégory Wiart au moment des faits, est lui aussi soupçonné en 2012. Myriam H., sa compagne d’alors, ne cache pas avoir eu elle-même des doutes… Aussi, quand les gendarmes l’appellent pour « aider » l’enquête, celle-ci s’exécute bien volontiers. « Ils m’avaient dit qu’ils avaient trouvé l’ADN de Christophe dans la botte d’Élodie, que c’est pour ça qu’il était en garde à vue ». En réalité, il s’agit d’une empreinte génétique partielle, certes compatible, mais « à faible valeur probante », a expliqué une experte vendredi. Ce que les enquêteurs, qui feront de même avec d’autres suspects, se gardent alors bien de préciser.

Au beau milieu de la garde à vue, interrompue pour l’occasion, Myriam est invitée à lui arracher des confidences. « Ils m’ont fait venir pour qu’il crève l’abcès, qu’il se soulage de ces horreurs. Il pleurait dans mes bras, je lui ai dit Parle » Mais rien ne vient. Qu’à cela ne tienne. Les enquêteurs lui demandent ensuite de téléphoner à Willy Bardon, qu’ils ont placé sur écoute, en espérant qu’il se trahisse. « Ils m’ont dit de faire celle qui est en colère, en panique, y avait toute une petite mise en scène, raconte Myriam. Quand j’ai raccroché les gendarmes m’ont même dit Super ! Vous auriez dû faire du théâtre ». Elle précise : « Je ne savais pas que c’était pas légal ». La défense, elle, le sait au contraire parfaitement, et compte bien exploiter l’incident, qui pourrait avoir des répercussions en cas de pourvoi en cassation.

Raph_


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Invité Mer 23 Juin - 7:16

Procès en appel de W. Bardon à Douai - "Je sais ce que M. Kulik endure, j’ai des filles", livre la mère de Grégory Wiart
7e jour du procès en appel de Willy Bardon dans l'affaire Elodie Kulik, à Douai dans le Nord. Les parents de Grégory Wiart, auteur du viol d'Elodie, sont auditionnés pour dresser le portrait de leur fils, mort en 2003 et confondu par son ADN en 2012 après exhumation.
https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/douai/proces-en-appel-de-w-bardon-a-douai-je-sais-ce-que-m-kulik-endure-j-ai-des-filles-livre-la-mere-de-gregory-wiart-2148007.amp

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Mélodie Mer 23 Juin - 12:18

Raph_ a écrit:On pourra fortement s'interroger sur le choix éditorial du Parisien qui titre sur les soit-disantes drôles de méthodes des policiers (prêcher le faux pour savoir le vrai) mais pas sur celles de Bardon qui consistaient à poursuivre et effrayer des femmes en voiture. On notera également le parti-pris : "(Willy Bardon) avant tout désigné par sa mauvaise réputation".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Procès Kulik : les drôles de méthodes des gendarmes pour confondre Willy Bardon

Une femme est venu raconter, ce mardi à la cour d’assises du Nord qui juge en appel Willy Bardon pour le viol et le meurtre d’Elodie Kulik en 2002, comment les enquêteurs l’ont utilisée pour tenter de confondre ce suspect, avant tout désigné par sa mauvaise réputation.

Par Louise Colcombet, envoyée spéciale à Douai (Nord) 

« Vulgaire », « grossier », « irrespectueux », « gros dégueulasse » et même « affamé du cul »… C’est peu dire que Willy Bardon n’a pas laissé aux femmes qu’il a pu croiser que des bons souvenirs. Ce mardi, la cour d’assises du Nord a eu à entendre pléthore d’anecdotes sur le comportement graveleux de l’accusé avec la gent féminine, entre blagues salaces, commentaires dégradants et vantardise sur son supposé « tableau de chasse ». « Il était lourdingue », euphémise ainsi l’une de ces témoins.
De quoi dresser un portrait peu flatteur de l’accusé - « horrible », concède même l’intéressé. Mais pas encore de quoi lui faire endosser le costume de violeur et tueur qui aurait participé au supplice d’Élodie Kulik dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002 à Tertry (Somme). Des faits qu’il conteste mais qui lui ont valu une première condamnation à trente ans de réclusion, en 2019 à Amiens (Somme).
Peut-il, au-delà des mots, se montrer violent ou forcer le consentement d’une femme ? Amandine se souvient bien d’une altercation violente avec Willy Bardon qui l’avait menacée avec une bouteille. Puis d’avoir été suivie en voiture quelques mois plus tard par le même, qui venait de lui lancer : « Ah, tu fais moins la maligne ! »
«C’est peut-être moi qui aie déformé les choses…»
Il y a aussi cette histoire, rapportée aux enquêteurs, d’une jeune fille de 17 ans embrassée et caressée par Bardon en échange de cigarettes. Ce que l’intéressée, sœur de l’actuelle compagne de Bardon, corrige à la barre. « Il a essayé une fois de m’embrasser et de toucher mes seins, mais j’ai dit non et ça s’est arrêté là ». Qui croire ? Amandine, son amie, assure qu’elle lui avait alors parlé de T-shirt soulevé. Sébastien, le frère de cette témoin, avait même affirmé que Bardon « léchait les seins » de la mineure. À la barre, le voilà soudain embêté : « C’est ce qui m’était arrivé aux oreilles à l’époque. C’est peut-être moi qui aie déformé les choses… » C’est tout l’enjeu pour la défense : démêler les faits de ce qui relève de la rumeur dans ces villages où tout le monde se connaît ; éviter le procès de la mauvaise réputation qui, à l’évidence, a pesé lourd dans l’enquête.
Quand, en 2012, celle-ci rebondit grâce à l’identification post-mortem de Grégory Wiart, son entourage tout entier est convoqué. Les gendarmes ont la conviction, grâce à un appel de détresse passé par Elodie sur lequel on distingue des voix d’hommes, que le deuxième auteur est nécessairement un ami de Wiart. Les noms des membres du club de 4 x 4 qu’il fréquentait sont passés en revue. « J’ai donné les gens qui étaient douteux. Ceux que je voyais pas faire ça », raconte ainsi Cyril M., 42 ans, qui dit, comme d’autres, avoir de bonne foi voulu « faire avancer l’enquête ».
Au point d’être instrumentalisé par les gendarmes ? « Vous dites On nous a un peu orientés », relève Me Stéphane Daquo, en défense. « Ben oui. Ils disaient Y a des gens qui disent ci ou ça, vous pensez comme nous… » Et de raconter les « deux tas » formés par les gendarmes. « Y avait les gens honnêtes, et les pas honnêtes ». « Ah oui, c’est binaire… », ironise l’avocat. Le témoin, qui qualifie Bardon de « crapule » qui « traînait les bars » ne voit pas vraiment le souci. « Ben c’est simple : ceux qui ont fait ça c’est des gens qui n’étaient pas chez eux la nuit, avec leur femme ! »

Une preuve «à faible valeur probante»

Une méthodologie plus problématique encore s’agissant des gardes à vue. Christophe M., apprenti de Grégory Wiart au moment des faits, est lui aussi soupçonné en 2012. Myriam H., sa compagne d’alors, ne cache pas avoir eu elle-même des doutes… Aussi, quand les gendarmes l’appellent pour « aider » l’enquête, celle-ci s’exécute bien volontiers. « Ils m’avaient dit qu’ils avaient trouvé l’ADN de Christophe dans la botte d’Élodie, que c’est pour ça qu’il était en garde à vue ». En réalité, il s’agit d’une empreinte génétique partielle, certes compatible, mais « à faible valeur probante », a expliqué une experte vendredi. Ce que les enquêteurs, qui feront de même avec d’autres suspects, se gardent alors bien de préciser.

Au beau milieu de la garde à vue, interrompue pour l’occasion, Myriam est invitée à lui arracher des confidences. « Ils m’ont fait venir pour qu’il crève l’abcès, qu’il se soulage de ces horreurs. Il pleurait dans mes bras, je lui ai dit Parle » Mais rien ne vient. Qu’à cela ne tienne. Les enquêteurs lui demandent ensuite de téléphoner à Willy Bardon, qu’ils ont placé sur écoute, en espérant qu’il se trahisse. « Ils m’ont dit de faire celle qui est en colère, en panique, y avait toute une petite mise en scène, raconte Myriam. Quand j’ai raccroché les gendarmes m’ont même dit Super ! Vous auriez dû faire du théâtre ». Elle précise : « Je ne savais pas que c’était pas légal ». La défense, elle, le sait au contraire parfaitement, et compte bien exploiter l’incident, qui pourrait avoir des répercussions en cas de pourvoi en cassation.

J'ai un peu l'impression que ça fait les affaires de W. Bardon tout ça. En tout cas, ça peut mener à la cour de cassation...

Mélodie


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par JM Mer 23 Juin - 14:43

Bonjour,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

''Selon ses dires, Grégory Wiart, le père de son premier enfant, la battait et la trompait. C'est pour cela qu'elle craquait avec sa bouche les préservatifs qu'elle retrouvait dans les poches de son compagnon. C'est en tout cas l'explication qu'elle a donné quand les enquêteurs lui ont demandé pourquoi son ADN a été retrouvé sur le préservatif laissé sur la scène de crime. ''


donc elle craque l'emballage, le préservatif, et Grégory Wiart ne se rend compte de rien, il l'enfile. . .Ca ne sert à rien de mettre un préservatif craqué, ca se voit, ca se sent.
L'ADN de la compagne de GW aurait donc été déposé par sa bouche, ca me fait penser à Monique Olivier qui mettait Fourniret en condition avant l'acte de viol, ou à Péroline qui forniquait avec Stéphane Krauth sur le lieu du crime.

Mais bon, si le préservatif en question à bien été retrouvé ''craqué'', elle ne ment pas. . .


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par JM Mer 23 Juin - 15:09

L"ADN de la compagne de GW me fait penser à cette voix ''fluette'' présente sur l'enregistrement :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

'' Certains experts ont par ailleurs cru entendre une 3ème voix, plus fluette  , sur cette fameuse bande-son :
une femme ?  
Un adolescent ? Ou un simple parasitage de la bande ?




Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Mélodie Mer 23 Juin - 15:15

JM a écrit:Bonjour,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

''Selon ses dires, Grégory Wiart, le père de son premier enfant, la battait et la trompait. C'est pour cela qu'elle craquait avec sa bouche les préservatifs qu'elle retrouvait dans les poches de son compagnon. C'est en tout cas l'explication qu'elle a donné quand les enquêteurs lui ont demandé pourquoi son ADN a été retrouvé sur le préservatif laissé sur la scène de crime. ''


donc elle craque l'emballage, le préservatif, et Grégory Wiart ne se rend compte de rien, il l'enfile. . .Ca ne sert à rien de mettre un préservatif craqué, ca se voit, ca se sent.
L'ADN de la compagne de GW aurait donc été déposé par sa bouche, ca me fait penser à Monique Olivier qui mettait Fourniret en condition avant l'acte de viol, ou à Péroline qui forniquait avec Stéphane Krauth sur le lieu du crime.

Mais bon, si le préservatif en question à bien été retrouvé ''craqué'', elle ne ment pas. . .


Cordialement,

Bonjour JM,

Pour les experts cités au tribunal, son explication ne tient pas la route. Surtout qu'une "assez grande quantité" de son ADN a été découvert dans le préservatif.
Peut-être détenait-elle la clé de l'histoire...

Mélodie


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par JM Mer 23 Juin - 15:26

Bonjour Mélodie,

je crois que la véracité de ses dires ne tient que si le préservatif en question à été retrouvé craqué. Si ce n'est pas le cas, en plus du fait que, comme vous me l'apprenez, son ADN est présent en grande quantité sur la pièce à conviction, sa place devrait être logiquement aux cotés de WB.


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Invité Jeu 24 Juin - 4:07

Ça sent l'acquittement pour Willy Bardon, trop d'incertitudes avec ce foutu enregistrement. Chaque expert donne sa version ( différente ) à chaque fois c'est un sacré merdier. Forcément cela profite à l'accusé.


Procès Kulik : la bande sonore de l’appel passé aux secours à l’épreuve des expertises
L’appel de détresse aux pompiers passé par la jeune banquière, violée et tuée en janvier 2002 dans la Somme, n’apporte aucune certitude, selon les experts. Six personnes y ont pourtant reconnu la voix de Willy Bardon, jugé en appel après sa condamnation à trente ans de prison en première instance.
-
L’un des experts avait prévenu : « Ce sujet, on pourrait en faire une thèse… » Au terme de cette huitième journée d’audience devant la cour d’assises du Nord, pas sûr que les jurés aient envie d’entamer un doctorat en reconnaissance vocale. Le sujet, ardu et parfois abscons, a occupé l’essentiel des débats ce mercredi avec un défilé de spécialistes qui ont eu à travailler sur la pièce à conviction majeure de l’affaire Élodie Kulik : l’appel de détresse que la jeune banquière a eu le réflexe de passer aux pompiers, juste avant sa mort dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002.
-
C’est à cette bande sonore terrifiante de 26 secondes que Willy Bardon doit sa présence dans le box puisqu’on y décèle, en arrière-plan, au moins deux voix d’hommes. L’une serait celle de son ami Grégory Wiart, identifié post-mortem par son ADN. Tout l’enjeu de ce deuxième procès est donc de savoir si la seconde voix est bien la sienne… et si les personnes qui l’ont reconnue durant l’enquête dix ans plus tard, puis à la barre de la cour d’assises à Amiens, fin 2019, sont crédibles. Willy Bardon avait alors été condamné à trente ans de prison et avait tenté de se suicider, avant de faire appel.
-
Plus de questions que de réponses
À grands coups de schémas, études et pourcentages, les experts ont pourtant détaillé toute la difficulté d’une telle analyse. Dans l’absolu, et surtout dans le cas d’espèce : une bande-son de qualité médiocre, cumulant à l’envi les sources de distorsions puisqu’elle a été captée par un téléphone et copiée plusieurs fois ; que sur l’appel, possiblement passé à l’intérieur du véhicule, les voix d’hommes, couvertes en grande partie par les cris d’Élodie, se superposent et sont éloignées du micro.
-
Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé : une cinquantaine d’heures de travail pour l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), cinq versions analysées et autant de conditions d’écoute différentes pour la police technique et scientifique. Sans compter encore d’autres laboratoires indépendants, dont les conclusions, pleines de réserves et de conditionnel, posent plus de questions qu’elles n’en résolvent.
-
Que disent donc ces hommes, dont quelques bribes de phrases (2 secondes pour l’un, 0,7 seconde pour l’autre) sont perceptibles ? L’éventail des possibles laisse songeur : « Hein », « t’as pas mis », « donne un paquet », « v’là le paquet », « c’est ça qu’il faut faire », « tu sais ce qu’il faut faire » « faut mettre, faut mettre avec du feu », « faut mettre avec le code », « faut mettre un petit peu », « c’est bon » « éteins la batterie », « faudrait le couper » « j’commence à kiffer », « t’as volé », « passe-moi tes clés »…
-
«Autant de transcriptions qu’il y a d’experts»
« Il y a autant de transcriptions qu’il y a d’experts », reconnaît celui de la police. Pas plus de consensus pour savoir ce que dit Élodie, et si même elle a pu prononcer des mots, au milieu de ses sanglots déchirants. « Ils m’assassinent » devient ainsi « au secours », selon les versions. Même problème pour les bruits entendus en fond sonore ou même pour le nombre de voix présentes. Impossible d’en exclure une troisième, sans que l’on sache s’il s’agit d’une femme ou d’un homme, et si elle provient de la scène de crime ou du local des pompiers…
-
Et Bardon dans tout ça ? Peut-on malgré tout reconnaître la voix d’une personne qui nous est familière, comme l’avaient fait six personnes en première instance – contre six qui s’en disaient incapables ? Jeudi et vendredi, ils seront de nouveau invités à confirmer leur impression à la barre.
-
Les experts, eux, s’en sont tous gardés, en raison de l’état de l’enregistrement. « C’est comme sur une photo floue, on ne reconnaît pas la personne », dit l’un. Un autre met en garde sur les caractéristiques d’une voix, susceptibles de varier en fonction de l’âge, du stress ou du degré d’alcoolémie… « Une signature sur un chèque, c’est la vôtre, mais ce n’est jamais exactement la même », résume-t-il.
-
Quant à la fiabilité des personnes amenées à identifier une voix, là encore, rien n’est simple. « C’est pas comme une trace de sang qu’on prélève pour analyser l’ADN, c’est plus compliqué que ça », poursuit le même. Non seulement certains sont meilleurs que d’autres, mais le contexte joue un rôle prépondérant. Ce que la défense ne cesse de marteler, plusieurs des personnes ayant identifié la voix de Bardon alors qu’elles étaient elles-mêmes en garde à vue. « On peut donc se tromper en toute bonne foi ? », interroge ainsi Me Stéphane Daquo. « Oui », selon un technicien de la police scientifique. « On peut être influencé par des conditions extérieures ? » « Oui ». « Pour résumer, que peut-on faire de cette bande ? » L’expert souffle, embarrassé. « Je ne suis pas à votre place… Je ne peux pas faire autre chose que d’attirer votre attention sur ces difficultés et d’appeler à la prudence ».
-
«On est dans l’ordre de l’intime conviction»
Pour appuyer sa démonstration, la défense a fait citer comme témoin deux scientifiques spécialistes de ces questions. Qui, eux aussi, évoquent l’une des seules études comparable en la matière, avec un taux de réussite de 20 %… mais avec 41 % de faux positifs (une identification à tort). « C’est un fort taux d’erreur, qui n’est pas acceptable, tacle ainsi Jean-François Bonastre. On est dans l’ordre de l’intime conviction et pas dans la science ». L’avocate générale bondit : « Vous n’êtes pas expert judiciaire, en réalité vous venez critiquer ! Vous vous rendez compte que ce que vous dites peut avoir des conséquences ? », s’agace-t-elle, presque menaçante.
-
« C’est la première fois qu’on est dans un cas où on arrive à reconnaître quelqu’un alors qu’on ne comprend pas ce qu’il dit ! », se récrie l’universitaire, citant toutefois un cas similaire aux Etats-Unis, invalidé ensuite par la Cour Suprême. Me Gabriel Duménil, l’un des avocats de Willy Bardon, propose alors de lui faire écouter l’enregistrement. Dans la salle, la supplique d’Élodie résonne une nouvelle fois, laissant le chercheur comme sonné. « Si vous voulez un avis, je ne vois même pas comment on peut parler de cette bande dans un procès », lâche-t-il, les mains et la voix tremblantes. Puis, se tournant vers les avocats de Fabien et Jacky Kulik, le frère et le père d’Élodie : « Je suis absolument bouleversé… Mais avec la qualité et la quantité du matériel, on ne peut rien en faire. J’en suis absolument désolé ».

https://www.leparisien.fr/faits-divers/proces-kulik-la-bande-sonore-de-lappel-passe-aux-secours-a-lepreuve-des-expertises-24-06-2021-OVX75SQETBDCROJUYDC2TZZY5M.php?xtor=AD-366

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par joey94 Jeu 24 Juin - 13:38

Le doute profite à l'accusé.
ça sent la relaxe pour WB...

joey94


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Kassandra88 Jeu 24 Juin - 14:09

Soyez pas si défaitiste Rolling Eyes
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Raph_ Jeu 24 Juin - 15:02

Le compte rendu de la journée d'hier par la journaliste de France Bleu est moins orienté que l'article de la journaliste du Parisien qui elle a clairement pris parti.

Me Corinne Herrmann : "Une voix toute seule ne veut rien dire. Mais les reconnaissances multiples de proches de Willy Bardon et les réactions qu'ils ont eu en le reconnaissant, les pleurs par exemple, ça c'est autre chose."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Raph_


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Mélodie Jeu 24 Juin - 15:24

Raph_ a écrit:Le compte rendu de la journée d'hier par la journaliste de France Bleu est moins orienté que l'article de la journaliste du Parisien qui elle a clairement pris parti.

Me Corinne Herrmann : "Une voix toute seule ne veut rien dire. Mais les reconnaissances multiples de proches de Willy Bardon et les réactions qu'ils ont eu en le reconnaissant, les pleurs par exemple, ça c'est autre chose."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et aujourd'hui, au tribunal, certains proches comme l'ex-femme de Wiard sont encore catégoriques : ils reconnaissent la voix de Bardon. Mais bon, ça sent un peu l'acquittement, c'est vrai. S'il pouvait y avoir un coup de théâtre...

Mélodie


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par joey94 Jeu 24 Juin - 15:29

Mélodie a écrit:
Raph_ a écrit:Le compte rendu de la journée d'hier par la journaliste de France Bleu est moins orienté que l'article de la journaliste du Parisien qui elle a clairement pris parti.

Me Corinne Herrmann : "Une voix toute seule ne veut rien dire. Mais les reconnaissances multiples de proches de Willy Bardon et les réactions qu'ils ont eu en le reconnaissant, les pleurs par exemple, ça c'est autre chose."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et aujourd'hui, au tribunal, certains proches comme l'ex-femme de Wiard sont encore catégoriques : ils reconnaissent la voix de Bardon. Mais bon, ça sent un peu l'acquittement, c'est vrai. S'il pouvait y avoir un coup de théâtre...

WB ne lâchera rien.
Je ne vois pas quel coup de théâtre on pourrait attendre.

joey94


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Mélodie Jeu 24 Juin - 15:40

joey94 a écrit:
Mélodie a écrit:
Raph_ a écrit:Le compte rendu de la journée d'hier par la journaliste de France Bleu est moins orienté que l'article de la journaliste du Parisien qui elle a clairement pris parti.

Me Corinne Herrmann : "Une voix toute seule ne veut rien dire. Mais les reconnaissances multiples de proches de Willy Bardon et les réactions qu'ils ont eu en le reconnaissant, les pleurs par exemple, ça c'est autre chose."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et aujourd'hui, au tribunal, certains proches comme l'ex-femme de Wiard sont encore catégoriques : ils reconnaissent la voix de Bardon. Mais bon, ça sent un peu l'acquittement, c'est vrai. S'il pouvait y avoir un coup de théâtre...

WB ne lâchera rien.
Je ne vois pas quel coup de théâtre on pourrait attendre.

Moi pas trop non plus, j'avoue. Le fameux Christophe, appelé par W. Bardon juste après la divulgation du nom de Wiard dans la presse, pourrait avoir soudain envie de soulager sa conscience...? Mais c'est assez improbable si longtemps après...

Mélodie


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par JM Jeu 24 Juin - 15:55

Bonjour,

si cet enregistrement ne vaut rien pour les experts, il est étonnant que WB se soit reconnu lui même avant de comprendre le piège et de se retracter.

Le loustic à aussi tenté de corrompre un témoin, mais ce qui, je le crois, va peser lourd sur sa tronche, c'est le témoignage de la dame qu'il a suivi avec le break. . .Tant mieux si WB pense s'en sortir, car il se fracassera de plus haut quand la sentence tombera. On appelle ca la torture par l'espérance.


Cordialement,

JM


Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Kassandra88 Jeu 24 Juin - 16:04

JM a écrit:Bonjour,

si cet enregistrement ne vaut rien pour les experts, il est étonnant que WB se soit reconnu lui même avant de comprendre le piège et de se retracter.

Le loustic à aussi tenté de corrompre un témoin, mais ce qui, je le crois, va peser lourd sur sa tronche, c'est le témoignage de la dame qu'il a suivi avec le break. . .Tant mieux si WB pense s'en sortir, car il se fracassera de plus haut quand la sentence tombera. On appelle ca la torture par l'espérance.


Cordialement,
yess
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Elodie Kulik - Page 13 Empty Re: Elodie Kulik

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum