Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

+31
Ness
Dynaroo
Marie68
george white
cerbere32
sebcah
Anna Kolute
jeanjeand
Lou.M
Patrisienne
Casta
Hycare791
adiad
Lisetoct
Dupin
Fauvette
Sortcière
Ninja_mobylette
welty
ruth
Electra
Nordine
Citizen4
titine
jacynthia
Bri
Ialuset
Mike68
Hagnesta Hill
lgice15
Kassandra88
35 participants

Page 24 sur 27 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par ruth Lun 16 Nov 2020 - 14:06

Avec plaisir, Électra.

Il y a également le direct très détaillé de Samuel Goldschimdt (RTL - Grand Est) sur Twitter.

_____________________________________________________________________________

" Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile
est une volupté de fin gourmet." -   
G. COURTELINE

ruth


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Sortcière Mar 17 Nov 2020 - 15:39

Les parents d’Alexia on changé d’avocat. Me Jean-Marc Florand a été remercié après plusieurs divergences de vues et a été remplacé par Me Gilles-Jean Portejoie.
A mon humble avis ils ont perdu au change ...

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Mar 17 Nov 2020 - 18:29

Sortcière a écrit:Les parents d’Alexia on changé d’avocat. Me Jean-Marc Florand a été remercié après plusieurs divergences de vues et a été remplacé par Me Gilles-Jean Portejoie.
A mon humble avis ils ont perdu au change ...

Bonsoir Sortcière,
Je ne suis pas très PTJ non plus (affaire Boiss...).
J'avoue que je n'ai pas encore eu le temps de lire les compte rendus.
Merci à Ruth pour les liens.

Voici l'article d'hier du Parisien:
Meurtre d’Alexia : au premier jour de son procès, Jonathann Daval confronté à ses mensonges
A la barre de la cour d’assises de la Haute-Saône, à Vesoul, les enquêteurs ont raconté ce lundi comment les écoutes des conversations téléphoniques de l’accusé après la mort de son épouse avaient conforté leurs soupçons.

Par Louise Colcombet, envoyée spéciale à Vesoul (Haute-Saône),
Le 16 novembre 2020 à 22h35, modifié le 17 novembre 2020 à 06h37
Les clichés s'enchaînent et conduisent pas à pas la cour d'assises de la Haute-Saône dans le bois de la Vaivre, sur la commune d'Esmoulins. Des traces de pneus dans la boue, le long d'un chemin herbeux, des branches d'arbre et puis, entre deux troncs, une forme noire, carbonisée. La salle retient son souffle et Jonathann Daval, jugé depuis ce lundi 16 novembre à Vesoul pour le meurtre de son épouse Alexia, en octobre 2017, se tasse sur son siège au point de disparaître complètement derrière son pupitre.

Les images de la dépouille, découverte deux jours après sa pseudo-disparition, signalée le 28 octobre 2017 par son mari, sont d'une violence inouïe. Les parents et la sœur de la victime ont quitté la salle, pour ne pas les affronter. Jonathann, lui, semble s'essuyer les yeux un instant, avant de se redresser.

« Il faut vraiment se rapprocher pour voir qu'il s'agit d'un corps humain », relève Matthieu Husson, le président de la cour d'assises, à mesure que les clichés se font plus précis, jusqu'à ce plan rapproché du visage d'Alexia, méconnaissable. Posé dans son sac mortuaire, ce qu'il reste du corps de la jeune femme de 29 ans ressemble à une poupée désarticulée, ses membres rétractés sous l'effet de la chaleur.

«Le seul impliqué»
On comprend mieux pourquoi l'informaticien, désormais âgé de 36 ans, et mis en examen depuis ses aveux, en janvier 2018, a eu tant de mal à reconnaître cet aspect du dossier. Il avait fallu un échange d'une intensité rare avec ses beaux-parents Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, lors d'une reconstitution en juin 2019, pour qu'il admette avoir traîné là le corps de son épouse au petit matin, avant d'y mettre le feu à l'aide d'un briquet et d'une bombe de mousse expansive en guise de chalumeau.

Celle-ci avait été retrouvée entamée à son domicile et le bouchon, sous le bras droit d'Alexia. Longtemps, l'accusé avait pourtant maintenu ses dénégations, laissant planer le doute d'une complicité, ce qu'il a exclu lundi matin à l'ouverture de son procès. « Maintenez-vous être impliqué dans la mort de votre épouse, et être le seul impliqué ? », l'a interrogé le président.

VIDÉO. Ouverture du procès de Jonathann Daval : « il est tendu », estime la mère d'Alexia

« Oui », a simplement soufflé Jonathann Daval d'un air apeuré, scruté par les nombreux journalistes présents et les proches d'Alexia, dont dix-huit se sont constitués partie civile. Attentifs, ils écoutent le directeur d'enquête remonter le fil des trois mois d'investigations qui avaient permis de confondre celui que toute la famille, et en premier lieu les Fouillot, voyait alors comme le gendre idéal.

Trois mois de manipulation
Il y a, bien sûr, les premières contradictions de ce mari un peu trop paniqué, venu en pleurs expliquer aux gendarmes de Gray que sa femme n'est pas rentrée de son jogging entamé deux heures et demie plus tôt : ces appels qu'il lui aurait passés, mais dont on ne retrouvera pas trace. Sa description de la nuit précédente, lors de laquelle les époux seraient rentrés à 23h30 pour ne plus ressortir. Une assertion infirmée par le témoignage d'un voisin et le mouchard GPS de sa voiture. Sa façon d'évoquer d'emblée ses problèmes d'érection et ces « crises d'hystérie » d'Alexia qu'aucun proche n'a jamais constatées. Et bien sûr, cette morsure et cette griffure, attribuées à sa femme dans un moment de crise, la veille…

« A partir de là, l'hypothèse du mari est envisagée », euphémise à la barre le directeur d'enquête. « Mais on n'avait pas tous les éléments » nécessaires à une interpellation, justifie-t-il, questionné sur la longueur des investigations qui mobiliseront jusqu'à dix-sept gendarmes à temps plein.

Parmi ces actes d'enquête, les écoutes téléphoniques laissent entrevoir comment l'accusé a pu manipuler, trois mois durant, sa belle famille. Il s'avère ainsi que le mari éploré qu'ils passent leur temps à consoler ne pleure jamais au téléphone… à part avec eux. Une particularité qui frappe tellement les enquêteurs qu'ils consignent cette remarque par écrit, ajoutant même qu'il change de voix quand il les a au bout du fil.

« Et quelle est sa réaction quand on lui parle de l'enquête ? », demande Me Caty Richard, avocate de plusieurs parties civiles, à l'une des gendarmes chargées de ces écoutes. « Il coupe court, il dit qu'il ne sait pas… » Parfois, aussi, il leur ment. A Isabelle Fouillot, il prétendra ainsi qu'il est disculpé par l'analyse du bol alimentaire, un examen qui permet d'estimer l'heure de la mort en fonction de l'état de digestion du dernier repas. « Une chose est sûre, les heures que j'ai détaillées sont bonnes. Je n'ai rien à me reprocher », lui affirme-t-il avec aplomb. Rien de plus faux en l'occurrence.

L'hypothèse d'un viol post-mortem
Mais au rang de la duplicité, c'est un aspect bien plus sensible qu'ont abordé les avocats de la partie civile lundi, évoquant la possibilité d'un viol post-mortem par Jonathann Daval, qui prétend au contraire avoir tué sa femme lors d'une dispute portant sur son refus d'avoir une relation sexuelle. Des traces de son sperme ont en effet été retrouvées dans le corps, sur le short et la culotte d'Alexia, en dépit d'une intense carbonisation à cet endroit.

« Quand vous constatez cela, cela vous évoque quoi ? », questionne ainsi Me Gilles-Jean Portejoie, avocat des parents d'Alexia. Le directeur d'enquête rappelle les déclarations de l'accusé, qui avait parlé d'un rapport trois jours plus tôt. « Mais il l'a changée pour s'habiller en joggeuse », rappelle le pénaliste. « Il dit qu'elle avait enfilé ce short en arrivant chez eux… », tempère l'enquêteur. « Je vais vous dire ce que je pense, lance l'avocat, c'est qu'il y a eu une relation sexuelle après la mort d'Alexia ! »

Les avocats de Jonathann Daval secouent la tête, outrés. « On ne peut pas laisser dire n'importe quoi. Jamais en trois ans d'instruction il n'a été demandé d'acte d'enquête à ce sujet ! », s'emporte Me Randall Schwerdorffer, son médiatique défenseur, rappelant qu'aucun signe évident de violence sexuelle n'a été décelé et que son client n'est pas jugé pour ces faits. « Pour un homme être impuissant, c'est plutôt gênant, non ? Alors quand on nous parle de viol post-mortem… », ironise-t-il, chassant une question qui sera sans doute de nouveau abordée mardi avec la déposition du médecin-légiste. Le procès de Jonathann Daval, qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité, est prévu jusqu'à vendredi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Mer 18 Nov 2020 - 0:35

Selon l'expert, je cite, rien, dans les constations qu'il a pu faire, ne l'autorise à affirmer que Daval a pu faire avaler à sa femme, à son insu, divers produits médicamenteux susceptibles de la rendre plus suggestible, plus vulnérable, moins vigilante et, surtout, de ruiner son projet de grossesse, comme les parties civiles le soutiennent avec insistance.

De même, le professeur de médecine reconnaît n'avoir « aucun argument factuel » lui permettant de confirmer l'origine des « crises d'hystérie » (agressivité, amnésie, troubles du langage, confusions et hallucinations…) auxquelles Alexia aurait été sujette, si l'on en croit les déclarations de l'accusé.

Produits addictifs
L'analyse toxicologique réalisée durant l'autopsie, le 3 novembre 2017, quelques jours après la mort d'Alexia, a révélé la présence de trois molécules dans le sang et les cheveux du cadavre : du zolpidem, un hypnotique utilisé comme somnifère ; du tétrazépam, un contractant musculaire à base de benzodiazépine ; du tramadol, antalgique opiacé. À trois reprises, Alexia s'est fait prescrire les deux premiers médicaments, dont des plaquettes ont été retrouvées dans sa table de nuit, au cours de la perquisition menée au domicile du couple, où Daval a reconnu l'avoir étranglée. Nulle trace, nulle prescription, en revanche, de tramadol, dont la trace a pourtant été retrouvée dans son organisme, après examen des cheveux.

« Ce qui est sûr, c'est que ces trois produits, qui agissent sur le système nerveux central, sont dotés d'un fort pouvoir d'addiction », avance le Pr Tracqui. Sont-ils dangereux ou déconseillés chez la femme enceinte ou souhaitant le devenir ? « Le principe de base, pendant la grossesse, surtout au début, est de ne prendre aucun médicament qui ne soit absolument nécessaire », rappelle l'expert, étant précisé que le tramadol, en particulier, est contre-indiqué à forte dose, chez la femme enceinte.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Mer 18 Nov 2020 - 0:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Lisetoct Mer 18 Nov 2020 - 14:09

Bonjour à toutes et à tous,
Une remarque générale sur les procès d'assises , les jurés n'ont pas accès au dossier.
Je pense que c'est une erreur énorme dans notre système : pourquoi supprimer l'accès au dossier pour les jurés ?
En fait, la Justice demande à des citoyens de juger en se basant uniquement sur l'oral d'un procès. Alors que tout ce qui a mené
au procès repose sur un dossier écrit documenté . Evil or Very Mad

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Mer 18 Nov 2020 - 14:41

Lisetoct a écrit:Bonjour à toutes et à tous,
Une remarque générale sur les procès d'assises , les jurés n'ont pas accès au dossier.
Je pense que c'est une erreur énorme dans notre système : pourquoi supprimer l'accès au dossier pour les jurés ?
 En fait, la Justice demande à des citoyens de juger en se basant uniquement sur l'oral d'un procès. Alors que tout ce qui a mené
au procès repose sur un dossier écrit documenté . Evil or Very Mad

Bonjour Lisetoct,
Je suis tout-à-fait d'accord avec toi.
Après, on va reprocher aux jurés d'avoir une idée préconçue basée sur ce qui a été relayé par la presse.
Les avocats sont des orateurs dont le talent (ou l'absence du talent) jouera beaucoup sur la décision des jurés. Y a qu'à se référer au procès d'OJ Simpson.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Electra Mer 18 Nov 2020 - 14:48

Bonjour Lisetoct

C'est le principe du jury populaire, et de la primauté de l'oralité des débats en cour d'assises dans notre tradition pénale française.
Je ne tiens pas à entrer dans un débat théorique à ce sujet, mais il y a beaucoup d'avantages à ce système, qui permet d'ailleurs de nombreux retournements de situation pendant le procès lui même, dans un sens comme dans l'autre, reconnaissances d'innocence inattendues, mais aussi à l'inverse aveux de culpabilité à la faveur des débats.

_____________________________________________________________________________

L'enfer, c'est les autres.
Electra
Electra


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Electra Mer 18 Nov 2020 - 14:52

Bonjour Kassandra

En ce qui concerne l'hypothèse du viol post mortem, l'expert a déclaré à la barre que la présence de résidus de sperme dans des vêtements après lessive est tout à fait possible et a déjà été constatée.

_____________________________________________________________________________

L'enfer, c'est les autres.
Electra
Electra


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Mer 18 Nov 2020 - 14:55

Electra a écrit:Bonjour Kassandra

En ce qui concerne l'hypothèse du viol post mortem, l'expert a déclaré à la barre que la présence de résidus de sperme dans des vêtements après lessive est tout à fait possible et a déjà été constatée.

Bonjour Electra,
Effectivement, je me souviens d'un FELA qui l'évoquait.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Lisetoct Mer 18 Nov 2020 - 16:33

Kassandra88 a écrit:
Lisetoct a écrit:Bonjour à toutes et à tous,
Une remarque générale sur les procès d'assises , les jurés n'ont pas accès au dossier.
Je pense que c'est une erreur énorme dans notre système : pourquoi supprimer l'accès au dossier pour les jurés ?
 En fait, la Justice demande à des citoyens de juger en se basant uniquement sur l'oral d'un procès. Alors que tout ce qui a mené
au procès repose sur un dossier écrit documenté . Evil or Very Mad

Bonjour Lisetoct,
Je suis tout-à-fait d'accord avec toi.
Après, on va reprocher aux jurés d'avoir une idée préconçue basée sur ce qui a été relayé par la presse.
Les avocats sont des orateurs dont le talent (ou l'absence du talent) jouera beaucoup sur la décision des jurés. Y a qu'à se référer au procès d'OJ Simpson.

Bien sûr que je pense à ce cas . eh bien , je ne suis pas du tout d'accord avec ce système : j'ai tellement lu les orateurs grecs qui étaient aussi des avocats . Je connais toutes leurs ficelles et je trouve ça inadmissible en 2020. Un dossier écrit et un jury qui ne peut y avoir accès : là, je monte aux rideaux Twisted Evil Vraiment du n'importe quoi .
Je suppose que les sourds sont éliminés en tant que jurés. Laughing

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Electra Mer 18 Nov 2020 - 22:36

Lisetoct a écrit:

Bien sûr que je pense à ce cas . eh bien , je ne suis pas du tout d'accord avec ce système : j'ai tellement lu les orateurs grecs qui étaient aussi des avocats . Je connais toutes leurs ficelles et je trouve ça inadmissible en 2020. Un dossier écrit et un jury qui ne peut y avoir accès : là, je monte aux rideaux Twisted Evil Vraiment du n'importe quoi .
Je suppose que les sourds sont éliminés en tant que jurés. Laughing

Vous préférez éliminer les illettrés ou les aveugles ?
La République en a décidé autrement, pour une plus juste représentation du peuple, tel qu'il est.

_____________________________________________________________________________

L'enfer, c'est les autres.
Electra
Electra


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Lisetoct Jeu 19 Nov 2020 - 8:08

Electra a écrit:
Lisetoct a écrit:

Bien sûr que je pense à ce cas . eh bien , je ne suis pas du tout d'accord avec ce système : j'ai tellement lu les orateurs grecs qui étaient aussi des avocats . Je connais toutes leurs ficelles et je trouve ça inadmissible en 2020. Un dossier écrit et un jury qui ne peut y avoir accès : là, je monte aux rideaux Twisted Evil Vraiment du n'importe quoi .
Je suppose que les sourds sont éliminés en tant que jurés. Laughing

Vous préférez éliminer les illettrés ou les aveugles ?
La République en a décidé autrement, pour une plus juste représentation du peuple, tel qu'il est.
Cool Electra . désolée , je ne partage pas votre avis : le peuple n'est plus analphabète dans son immense majorité .( Rappelons qu' historiquement, l’oralité des débats existe parce qu’au début de la cour d’assises et de l’institution du jury, celui-ci était souvent analphabète. Il fallait que l’ensemble de la procédure puisse être expliquée oralement pour qu’il puisse la comprendre. Issu des idées philosophiques du XVIIIe siècle, le jury , inspiré de l'exemple anglais , introduit en France par la loi des 16 et 21 septembre 1791, est censé représenter la nation ; il ne peut, suivant ces mêmes idées, se tromper. Le nombre des jurés a changé dans le temps...)

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Lisetoct Jeu 19 Nov 2020 - 8:20

Procès Daval article du Monde :
« Vous suivez encore, M. Daval ? » Il est 19 h 30, mercredi 18 novembre, et Jonathann Daval ne suit plus : il est en train de faire un malaise. Voilà une demi-heure que l’accusé de 36 ans, qui comparaît depuis lundi devant la cour d’assises de la Haute-Saône, à Vesoul, s’est levé pour répondre aux questions du président Matthieu Husson sur les circonstances du meurtre de son épouse Alexia, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, pour lequel il encourt la réclusion à perpétuité.
Jonathann Daval, de moins en moins loquace et de plus en plus livide au fil des minutes, vacille soudain, se retourne vers les gendarmes présents dans le box, qui le saisissent par les bras pour l’empêcher de s’écrouler et l’aident à s’asseoir sur son banc avant de l’évacuer hors de la salle. Après une suspension de dix minutes, le président revient annoncer que l’accusé « ne se remet pas de son malaise, il est parti en véhicule médicalisé pour être examiné aux urgences ». Son audition doit reprendre jeudi matin à 9 heures, « si toutefois c’est possible ».
Avant de tourner de l’œil, Jonathann Daval avait vécu une demi-heure d’agonie face à la cour. Terriblement mal à l’aise, écrasé par ses émotions et les attentes entourant son interrogatoire, il donnait l’impression calamiteuse de ne pas tout dire, livrant des réponses évasives, succinctes ou hors sujet, dépourvues de toute spontanéité.
Les parties civiles, qui l’avaient d’abord écouté en retenant leur souffle, commençaient à s’impatienter. Le président aussi : « Maintenant, il faut vous expliquer. » « Soyez plus précis. » « J’ai entendu que vous aviez des déclarations à faire. Pour l’instant, je n’entends rien. Je suis surpris que vous n’ayez pas plus de choses à dire aujourd’hui. »Après avoir débuté sa déposition par des excuses, « mais c’est pas excusable », à la famille d’Alexia, à sa propre famille, aux gendarmes, aux médias et à la France, Jonathann Daval ne dit rien de nouveau.
Sur la soirée fatidique, il évoque une fois de plus la raclette chez sa belle-famille, le retour au domicile conjugal, Alexia qui veut faire l’amour, lui qui ne veut pas. Puis « les réflexions, sur moi, mon comportement, que je suis jamais là pour elle, toujours distant. Comme chaque fois, je veux fuir le conflit, partir de la maison. Et là une dispute a commencé, qui s’est terminée dans les escaliers, où je l’ai frappée et étranglée. Oui, marmonne-t-il, je l’ai tuée. »

« Le mensonge, c’était un art de vivre chez Jonathann »
Le président de la cour, qui cherche à comprendre le contexte général dans lequel les faits se sont déroulés, veut en savoir plus. Sur les « crises » de semi-démence et de violence d’Alexia, que Jonathann est le seul à avoir décrites ; sur leur relation compliquée ; sur leur désir d’enfant rendu difficile par des problèmes d’impuissance chez lui et d’infertilité chez elle, qui n’ont pas empêché Alexia de tomber enceinte à l’été 2017, avant de faire une fausse couche.
« Vous avez dit que vous avez été beaucoup affecté par cette perte du fœtus, et qu’elle l’était moins, note le président.
– Oui. Elle avait dit comme quoi elle avait pris des kilos pour rien.
– Pourquoi dites-vous qu’elle n’était pas affectée plus que ça, ce que personne ne pourra croire après ce qui a été dit ici depuis deux jours ? »

Alexia Daval avait souvent manifesté son désir de maternité, prenait un traitement hormonal contraignant, se rendait seule aux rendez-vous médicaux relatifs à son parcours de procréation médicalement assistée. « Il y a des contradictions très grosses dans vos explications », s’agace le président, qui rappelle que, depuis le début de l’affaire, « il a été beaucoup évoqué le fait que vous aviez une propension à mentir ».

Cela avait été un thème récurrent dans les dépositions, plus tôt ce mercredi, de la famille d’Alexia. « Le mensonge, c’était un art de vivre chez Jonathann », a dit Stéphanie Gay, la sœur de la victime. L’accusé a livré six versions différentes des faits au cours de l’instruction. L’une d’elles se basait sur un scénario invraisemblable selon lequel toute sa belle-famille s’était mise d’accord pour l’incriminer alors que le tueur était en fait le mari de la sœur d’Alexia. « Le complot !, s’est écrié Jean-Pierre Fouillot à la barre. Imaginez-vous : nous, parents, accusés à tort. La France entière, dans sa petite tête, s’est dit : “Y a pas de fumée sans feu.” »

 Premier membre de la famille à s’exprimer, le père d’Alexia a raconté le chagrin d’avoir perdu « une fille tout ce qu’il y a de plus simple, de plus sourire, de plus aimant » et la colère d’avoir été trahi par ce gendre qui était devenu « un fils » : « Suite au drame, Jonathann a passé trois mois à la maison constamment, il pleurait avec nous tous les soirs. Pendant trois mois, il s’est moqué de nous, il a usé de notre bonté. Il disait : “Si je reste en vie, c’est uniquement pour vous. Je n’ai pas de famille à part vous.” Jonathann était notre gamin, il nous a toujours parlé de sa famille en mal, surtout de sa mère, il avait des propos sur elle qui nous laissaient assis. » Dans le même temps, Jonathann Daval se rendait deux heures par jour chez sa mère, en cachette.
Jean-Pierre Fouillot sanglote à l’évocation de la reconstitutionen revoyant « la mise à mort de [sa] fille » et les manœuvres qui ont suivi : « Quand je vois Jonathann sortir le mannequin du véhicule par les pieds, le corps inerte, la tête qui tombe par terre, le franchissement du petit fossé… Je vois ma fille traîner, son corps frottant par terre, dans les ronces. Il dit qu’il l’a aimée, qu’il l’aime encore, foutaises ! »
« Notre futur, il est simple : nous avons pris perpétuité. Est-ce que ce sera le cas de Jonathann ? » Puis se tournant vers son ancien gendre et évoquant les clichés effroyables du cadavre mutilé de sa fille diffusés mardi à l’audience : « Par rapport à ces images, j’espère tout simplement que la peine maximum te soit octroyée. »
 

PS : c'est moi qui ai surligné en gras le passage sur la fausse couche ...

Lisetoct


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Ness Ven 20 Nov 2020 - 12:14

Bonjour à tous ,
Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Marie Trintignant tuée aussi à coups de poing et dont le meurtrier a finalement fait 4 ans de prison de ferme ...

Ness


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Ven 20 Nov 2020 - 12:19

Ness a écrit:Bonjour à tous ,
Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Marie Trintignant tuée aussi à coups de poing et dont le meurtrier a finalement fait 4 ans de prison de ferme ...

Bonjour Ness,
On pourrait ajouter "une pensée pour toutes ces femmes qui périssent sous les coups d'un conjoint ou qui restent handicapées à vie".
Mais Bertrand Canta a t'il joué le rôle de veuf éploré pendant 3 mois après les faits?
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Ness Ven 20 Nov 2020 - 23:41

Kassandra88 a écrit:
Ness a écrit:Bonjour à tous ,
Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Marie Trintignant tuée aussi à coups de poing et dont le meurtrier a finalement fait 4 ans de prison de ferme ...

Bonjour Ness,
On pourrait ajouter "une pensée pour toutes ces femmes qui périssent sous les coups d'un conjoint ou qui restent handicapées à vie".
Mais Bertrand Canta a t'il joué le rôle de veuf éploré pendant 3 mois après les faits?

Oui par forcément le rôle du veuf éploré mais éploré est l’adjectif qui convient devant le tribunal. L’alcool et la drogue au lieu d’être des circonstances aggravantes ont été des circonstances atténuantes.
Le pire est de tuer une femme à coups de poing ou autre acte de barbarie. Se faire passer pour un ´ mesquine ´ un ´ pauvre à consoler ´ pour les parents est certes détestable mais n’a rien à voir avec le fait de tuer quelqu’un à coup de poing . Bertrand Cantat se fait aussi passé pour un ´mesquine ´ pour ses fans qui le soutiennent malgré ce meurtre  sauvage et horrible . Pourrait-on en déduire que si monsieur Daval avait drogue sa femme ou lui avait fait boire l’alcool il aurait pris seulement 4 ans ferme ?
Bertrand Cantat n’a pas brûlé sa femme mais il l’a laissé agoniser pendant des heures ...
qui est le pire ?
Perso je ne sais pas

Ness


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Sam 21 Nov 2020 - 11:25

Prison à perpétuité requise contre Jonathann.
Le verdict est attendu dans la soirée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Electra Sam 21 Nov 2020 - 14:09

Une des avocates des parties civiles, Me Richard, a publié sa plaidoirie d'hier, ce qui n'est pas très commun. Elle y donne un scénario du meurtre assez différent des déclarations de Daval, mais qui est sans doute celui auquel croient les parents d'Alexia, et lui donnent un autre mobile que celui d'une dispute autour d'un rapport sexuel auquel il se serait refusé.
C'est assez long, mais si ça peut interesser les lecteurs du forum, comme hypothèse alternative à ce crime qui garde une part d'inconnu, je peux la poster. En précisant que cette thèse, qui implique une forme de préméditation, n'a pas été retenue par l'avocat général, semble-t-il. (mais je n'ai pas pu lire son réquisitoire).

_____________________________________________________________________________

L'enfer, c'est les autres.
Electra
Electra


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Sam 21 Nov 2020 - 14:34

Bonjour et merci Electra.
Je veux bien que tu donnes le lien vers la plaidoirie ou que tu la publies.
Voilà ce que dit Jean-Marc Bloch de cette affaire ... et il n'a peut-être pas tort
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Marie_Pauline Sam 21 Nov 2020 - 16:37

Ness a écrit:Bonjour à tous ,
Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Marie Trintignant tuée aussi à coups de poing et dont le meurtrier a finalement fait 4 ans de prison de ferme ...

Bonjour,

Je ne veux bien entendu pas hiérarchiser deux drames qui se terminent par la mort de deux personnes, mais :

- Bertrand Cantat a été condamné le 9 mars 2004 par la Chambre Pénale du Tribunal de Vilnius à 8 ans de prison pour "meurtre commis en cas d'intention indirecte indéterminée" ce qui en équivalence dans notre Droit Pénal français correspond à "coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Le jugement pris par le Tribunal à Vilnius le 9 mars 2004 exclut expressément l'intention homicide chez Bertarnd Cantat.
Ici et comme vous le savez c'est au contraire de meurtre, c'est à dire un homicide volontaire (sur conjoint, un des facteurs aggravants) que Johnatann Daval est accusé et pour quoi il va être condamné.

- Marie Trintignant n'était pas la conjointe au sens du Droit de Bertrand Cantat, contrairement à Alexia née Fouillot qui génère par son statut une aggravation de la peine encourue (et requise ce jour par l'Avocat Général) par l'accusé Daval.

- Bertrand Cantat a immédiatement reconnu les faits de violence et prévenu un tiers (frère de la victime), la nuit des coups portés pour intervention auprès des secours. Tout le contraire de Johnatann Daval qui a surtout cherché à maquiller le crime, avant d'accuser plusieurs personnes ou de donner des versions changeantes. Sans parler de l'effet désastreux et à posteriori de ses apparitions publiques entre le drame et son interpellation (marche blanche etc...). Bertrand Cantat n'a par ailleurs pas joué la comédie à la famille de sa victime.

- Si Bertrand Cantat n'a fait que 4 ans de prison effectives, c'est qu'il a bénéficié du régime de libération conditionnelle, ce qui n'est pas un régime de faveur particulier. Johnatann Daval est susceptible d'en bénéficier lui aussi sous les conditions de comportement et d'insertion requises (possibilité de retrouver la liberté à 50% de la peine dirai je en substance)

- Enfin, Marie Trintignant est décédée le 1er aout 2003, 4 jours après les faits, et non immédiatement.

Je pense donc pourvoir affirmer que ces deux situations ne sont pas comparables d'un point de vue judiciaire et qu'il n'y a pas d'injustice particulière jusqu'ici d'une affaire à l'autre.

Marie_Pauline


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Sam 21 Nov 2020 - 18:01

Jonathann Daval  condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Alexia.

LES PARENTS D'ALEXIA SALUENT UNE "TRÈS BONNE DÉCISION"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Mike68 Sam 21 Nov 2020 - 18:33

Kassandra88 a écrit:Jonathann Daval  condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Alexia.

LES PARENTS D'ALEXIA SALUENT UNE "TRÈS BONNE DÉCISION"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ha bon ???? eux pourtant ce qu'ils voulaient , c'est PERPETUITE , non ?....

A noter : c'est la 1ère fois dans toute l'histoire judiciaire - à ma connaissance -  qu'un avocat général fait une déclaration
aux Médias , et quelque part "justifie" ses réquisitions ! on aura tout vu          Surprised
Mike68
Mike68


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Sortcière Sam 21 Nov 2020 - 19:18

Mike68 a écrit:
Kassandra88 a écrit:Jonathann Daval  condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Alexia.

LES PARENTS D'ALEXIA SALUENT UNE "TRÈS BONNE DÉCISION"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ha bon ???? eux pourtant ce qu'ils voulaient , c'est PERPETUITE , non ?....

A noter : c'est la 1ère fois dans toute l'histoire judiciaire - à ma connaissance -  qu'un avocat général fait une déclaration
aux Médias , et quelque part "justifie" ses réquisitions ! on aura tout vu          Surprised

Bonsoir Mike,

Il est fort probable que les parents Fouillot se soient vu expliquer pendant le procès que les parties civiles n'ont pas qualité pour réclamer un quantum de la peine et que les jurés en décident librement (conseillés le plus souvent par le Président, qui en l'espèce a su assurer une bonne tenue de ce procès).

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Kassandra88 Dim 22 Nov 2020 - 0:21

Je ne pense pas que la perpétuité aurait été un bon verdict.
Certes, les faits sont horribles, mais cela voudrait dire que la justice ne ferait aucune distinction entre un Fourniret et un Daval.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II - Page 24 Empty Re: Meurtre d'Alexia Daval à Gray la Ville (70) II

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 27 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum