Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

Disparitions récentes ou plus anciennes.

+40
Domi
Hitchcockienne
Sybil
myfunnyblablabla
judith17
steph92
Ness
audoigt
Bambina
Toto2024
rachat
kersauson
Electra
NOLFF Alice
Sortcière
Lisetoct
welty
Casta
Enhadyone
Hagnesta Hill
even
Nordine
jacynthia
limacinaclione
Patrisienne
VLFR
e henry
Catsan
Sennheiser2
Kassandra88
Pondyness
FALCO
TitaneMgn
robert21
utopie de f a l c o
george white
Maison
el gringo
Marlowe
Didier
44 participants

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Aurélie Vaquier

Message par Invité Mar 2 Mar - 13:33

La ressemble physique avec D.J est dingue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Aurélie Vaquier

Message par audoigt Mar 2 Mar - 13:41

Bof je trouve pas trop de ressemblance !
Concernant cette disparition quelques éléments troublants avec ce dernier message facebook à l'intention de son copain lui disant de ne pas s'inquiéter.
Des publications et une activité très tournées vers l'ésotérisme.
Une dérive sectaire est envisageable.

audoigt


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Invité Mar 2 Mar - 14:52

Oui, c'est intrigant.
Par contre j'ai remarqué un grosse différence avec la disparition de D.J niveau médiation.
Espérons un dénouement heureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Anne-Frédéric Obszynski

Message par Invité Mer 3 Mar - 22:16

Sortcière a écrit:Disparition d’une joggeuse dans le Val-d’Oise, la gendarmerie lance un appel à témoins
Anne-Frédéric Obszynski, 41 ans, est partie courir sur les bords de l’Oise, dimanche après-midi. Depuis, elle n’a pas donné signe de vie.

La quadragénaire est partie courir sur les bords de l’Oise, à Méry-sur-Oise. Depuis plus rien. On a seulement retrouvé sa voiture sur le parking. La gendarmerie déploie d’importants moyens pour retrouver sa trace.

Pour l’heure, aucune piste n’est écartée. Le Parisien rapporte que la disparition de la joggeuse a peut-être un lien avec l'appel de promeneurs des bords de l'Oise aux secours dimanche après-midi. A 16h45, ils avaient alerté la gendarmerie et les pompiers de la présence d'un corps flottant dans l'Oise. Malheureusement, il n’a pas pu être récupéré. Il a été pris dans un tourbillon avant que les pêcheurs ne parviennent jusqu‘à lui.

https://www.lavoixdunord.fr/943197/article/2021-02-23/disparition-d-une-joggeuse-dans-le-val-d-oise-la-gendarmerie-lance-un-appel?clic=Taboola_internal
--
Bonsoir Sortcière,
Voici un article intéressant du Parisien ...
Joggeuse disparue à Méry-sur-Oise : la thèse de la chute dans la rivière privilégiée
-
Anne-Frédéric Obszynski, une enseignante de 41 ans, a mystérieusement disparu le 21 février en faisant son footing sur le chemin de halage de Méry-sur-Oise. Les enquêteurs ont plusieurs hypothèses mais penchent, selon nos informations, pour une chute dans l’Oise.

-
Mais où est donc passée Anne-Frédéric Obszynski, une enseignante de 41 ans en poste à Franconville (Val-d'Oise) et qui vit à Taverny? Comment a-t-elle pu disparaître sans laisser de trace alors qu'il y avait foule le 21 février sur les berges de l'Oise? Voilà les questions sans réponses que se posent les enquêteurs de la Section de recherches de Versailles (Yvelines) et ceux de la Brigade de recherches de Pontoise dix jours après qu'elle s'est évanouie dans la nature. Lundi, à l'école de la Gare de Franconville où elle aurait dû faire sa rentrée, l'émotion était palpable.
-
En ce beau dimanche d'hiver, Anne-Frédéric a prévu de faire un footing, comme ça lui arrive souvent. Il est 16 heures, le soleil décline un peu. Parfois, elle court avec des amies. D'autres fois seule. Comme ce 21 février. Elle croise un de ses proches avant de chausser ses baskets et lui dit « à tout à l'heure ». Après son footing, elle doit voir des membres de sa famille, dont ses parents qui vivent comme elle à Taverny. Ce sont eux, inquiets de ne pas la voir revenir, qui donneront l'alerte. Contactés par Le Parisien, ils souhaitent « laisser travailler les gendarmes. Nous n'en savons pas plus », disent-ils.
-
Immédiatement, d'importants moyens sont déployés par les gendarmes à terre, dans les airs et sur l'Oise. Drone, hélicoptère, plongeurs, sonar de la gendarmerie des voies navigables dont le siège est dans le Val-d'Oise. Mais rien. Le chien qui suit la trace d'Anne-Frédéric marque à deux endroits différents. Impossible de déterminer une direction précise qui aurait été prise par la joggeuse. Un ratissage minutieux est organisé « selon le principe de l'escargot », décrit une source proche de l'enquête. Les militaires sont partis dans la zone où potentiellement Anne-Frédéric est passée pour la dernière fois et s'en sont éloignés.
-
Une vie rangée
Aucune investigation technique n'est par ailleurs possible puisque l'enseignante n'avait sur elle ni téléphone portable, ni moyen de paiement. Sa voiture, une Citroën Saxo, était garée sur un parking proche du chemin de halage. Les images des caméras de surveillance ont été scrutées sans faire avancer l'affaire.
-
Les enquêteurs font donc des hypothèses de travail. Dans le cas d'une disparition, ils pensent à la possibilité d'un suicide. Anne-Frédéric n'était pas connue pour avoir des idées noires et aucune lettre n'a été retrouvée. Par ailleurs, un enquêteur se demande : « Pourquoi se cacher pour se suicider ? Le corps aurait été retrouvé. » Ils pensent aussi à une disparition volontaire. Dans quel but ? Anne-Frédéric n'avait, selon l'enquête réalisée, pas de double vie et menait jusqu'à maintenant une existence rangée, lisse. Pas de mari, pas de petit ami connu, pas d'enfant.
-
La piste du corps flottant dans l'Oise
La mauvaise rencontre fortuite est également explorée. Mais avec le monde sur place, comment expliquer qu'un enlèvement passe ainsi inaperçu. Or, sur la centaine de témoignages recueillis par les gendarmes, personne n'a rien remarqué de suspect. Dernière hypothèse travaillée, celle de la disparition accidentelle.
-
Selon nos informations, les enquêteurs pencheraient pour une chute dans la rivière. Car le jour même, à 16 h 45, des promeneurs ont indiqué aux gendarmes avoir vu un corps en surface de la rivière et qui a ensuite coulé. Le lien a d'abord été fait avec la disparition d'un homme le samedi 20 février, 60 km en amont, vers Compiègne (Oise). Le hasard voudrait que ce corps apparaisse au moment de la disparition d'Anne-Frédéric, ce qui laisse les gendarmes dubitatifs même si les témoins ont parlé d'un corps masculin. « C'est propre à un corps qui vient de tomber à l'eau. D'abord il flotte, puis il coule », livre une source judiciaire. Malgré les nombreuses recherches sur les barrages, dans les écluses, sous l'eau et sur les berges, aucune dépouille n'a été découverte. Si Anne-Frédéric est tombée dans l'Oise, pourquoi personne n'a donné l'alerte ?
-
« C'est un endroit très dégagé et avec la foule ce jour-là, cela semble aussi peu probable, tempère une source proche du dossier. Il y a beaucoup de directions possibles et beaucoup d'incohérences dans cette affaire. »
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/joggeuse-disparue-a-mery-sur-oise-la-these-de-la-chute-dans-la-riviere-privilegiee-03-03-2021-8427023.php?xtor=AD-366

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Invité Jeu 4 Mar - 14:08

Toto2024 a écrit:
Tristan a écrit:
Sortcière a écrit:Disparition d’une joggeuse dans le Val-d’Oise, la gendarmerie lance un appel à témoins
Anne-Frédéric Obszynski, 41 ans, est partie courir sur les bords de l’Oise, dimanche après-midi. Depuis, elle n’a pas donné signe de vie.

La quadragénaire est partie courir sur les bords de l’Oise, à Méry-sur-Oise. Depuis plus rien. On a seulement retrouvé sa voiture sur le parking. La gendarmerie déploie d’importants moyens pour retrouver sa trace.

Pour l’heure, aucune piste n’est écartée. Le Parisien rapporte que la disparition de la joggeuse a peut-être un lien avec l'appel de promeneurs des bords de l'Oise aux secours dimanche après-midi. A 16h45, ils avaient alerté la gendarmerie et les pompiers de la présence d'un corps flottant dans l'Oise. Malheureusement, il n’a pas pu être récupéré. Il a été pris dans un tourbillon avant que les pêcheurs ne parviennent jusqu‘à lui.

https://www.lavoixdunord.fr/943197/article/2021-02-23/disparition-d-une-joggeuse-dans-le-val-d-oise-la-gendarmerie-lance-un-appel?clic=Taboola_internal
--
Bonsoir Sortcière,
Voici un article intéressant du Parisien ...
Joggeuse disparue à Méry-sur-Oise : la thèse de la chute dans la rivière privilégiée
-
Anne-Frédéric Obszynski, une enseignante de 41 ans, a mystérieusement disparu le 21 février en faisant son footing sur le chemin de halage de Méry-sur-Oise. Les enquêteurs ont plusieurs hypothèses mais penchent, selon nos informations, pour une chute dans l’Oise.

-
Mais où est donc passée Anne-Frédéric Obszynski, une enseignante de 41 ans en poste à Franconville (Val-d'Oise) et qui vit à Taverny? Comment a-t-elle pu disparaître sans laisser de trace alors qu'il y avait foule le 21 février sur les berges de l'Oise? Voilà les questions sans réponses que se posent les enquêteurs de la Section de recherches de Versailles (Yvelines) et ceux de la Brigade de recherches de Pontoise dix jours après qu'elle s'est évanouie dans la nature. Lundi, à l'école de la Gare de Franconville où elle aurait dû faire sa rentrée, l'émotion était palpable.
-
En ce beau dimanche d'hiver, Anne-Frédéric a prévu de faire un footing, comme ça lui arrive souvent. Il est 16 heures, le soleil décline un peu. Parfois, elle court avec des amies. D'autres fois seule. Comme ce 21 février. Elle croise un de ses proches avant de chausser ses baskets et lui dit « à tout à l'heure ». Après son footing, elle doit voir des membres de sa famille, dont ses parents qui vivent comme elle à Taverny. Ce sont eux, inquiets de ne pas la voir revenir, qui donneront l'alerte. Contactés par Le Parisien, ils souhaitent « laisser travailler les gendarmes. Nous n'en savons pas plus », disent-ils.
-
Immédiatement, d'importants moyens sont déployés par les gendarmes à terre, dans les airs et sur l'Oise. Drone, hélicoptère, plongeurs, sonar de la gendarmerie des voies navigables dont le siège est dans le Val-d'Oise. Mais rien. Le chien qui suit la trace d'Anne-Frédéric marque à deux endroits différents. Impossible de déterminer une direction précise qui aurait été prise par la joggeuse. Un ratissage minutieux est organisé « selon le principe de l'escargot », décrit une source proche de l'enquête. Les militaires sont partis dans la zone où potentiellement Anne-Frédéric est passée pour la dernière fois et s'en sont éloignés.
-
Une vie rangée
Aucune investigation technique n'est par ailleurs possible puisque l'enseignante n'avait sur elle ni téléphone portable, ni moyen de paiement. Sa voiture, une Citroën Saxo, était garée sur un parking proche du chemin de halage. Les images des caméras de surveillance ont été scrutées sans faire avancer l'affaire.
-
Les enquêteurs font donc des hypothèses de travail. Dans le cas d'une disparition, ils pensent à la possibilité d'un suicide. Anne-Frédéric n'était pas connue pour avoir des idées noires et aucune lettre n'a été retrouvée. Par ailleurs, un enquêteur se demande : « Pourquoi se cacher pour se suicider ? Le corps aurait été retrouvé. » Ils pensent aussi à une disparition volontaire. Dans quel but ? Anne-Frédéric n'avait, selon l'enquête réalisée, pas de double vie et menait jusqu'à maintenant une existence rangée, lisse. Pas de mari, pas de petit ami connu, pas d'enfant.
-
La piste du corps flottant dans l'Oise
La mauvaise rencontre fortuite est également explorée. Mais avec le monde sur place, comment expliquer qu'un enlèvement passe ainsi inaperçu. Or, sur la centaine de témoignages recueillis par les gendarmes, personne n'a rien remarqué de suspect. Dernière hypothèse travaillée, celle de la disparition accidentelle.
-
Selon nos informations, les enquêteurs pencheraient pour une chute dans la rivière. Car le jour même, à 16 h 45, des promeneurs ont indiqué aux gendarmes avoir vu un corps en surface de la rivière et qui a ensuite coulé. Le lien a d'abord été fait avec la disparition d'un homme le samedi 20 février, 60 km en amont, vers Compiègne (Oise). Le hasard voudrait que ce corps apparaisse au moment de la disparition d'Anne-Frédéric, ce qui laisse les gendarmes dubitatifs même si les témoins ont parlé d'un corps masculin. « C'est propre à un corps qui vient de tomber à l'eau. D'abord il flotte, puis il coule », livre une source judiciaire. Malgré les nombreuses recherches sur les barrages, dans les écluses, sous l'eau et sur les berges, aucune dépouille n'a été découverte. Si Anne-Frédéric est tombée dans l'Oise, pourquoi personne n'a donné l'alerte ?
-
« C'est un endroit très dégagé et avec la foule ce jour-là, cela semble aussi peu probable, tempère une source proche du dossier. Il y a beaucoup de directions possibles et beaucoup d'incohérences dans cette affaire. »
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/joggeuse-disparue-a-mery-sur-oise-la-these-de-la-chute-dans-la-riviere-privilegiee-03-03-2021-8427023.php?xtor=AD-366

Mouais...
41 ans, sportive, peu de chances qu’elle ne sache pas nager, pas de hurlements, pas d’appel au secours,...
Mystère.
Ou bien elle a eu un malaise et a fait une chute dans l’eau puis s’est noyée.
Ou bien?
-
J'ai beaucoup de mal avec cette thèse aussi. Les chemins sont assez larges, même un jour de grande fréquentation.
À moins d'être poussée volontairement dans la rivière ?! Ce jour-là la rivière était en crue, donc malheur à celui qui tombe dedans ton sort est scellé.
Kassandra avait publié un article d'une femme poussée volontairement dans l'eau le mois dernier, heureusement elle n'est pas morte ... comme quoi il y a de sacrés tordus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Anne-Frédéric Obszynski

Message par Kassandra88 Jeu 4 Mar - 14:22

Tristan a écrit:
-
J'ai beaucoup de mal avec cette thèse aussi. Les chemins sont assez larges, même un jour de grande fréquentation.
À moins d'être poussée volontairement dans la rivière ?! Ce jour-là la rivière était en crue, donc malheur à celui qui tombe dedans ton sort est scellé.
Kassandra avait publié un article d'une femme poussée volontairement dans l'eau le mois dernier, heureusement elle n'est pas morte ... comme quoi il y a de sacrés tordus.

Bonjour,
Oui je me souviens, ... et c'est l'hypothèse qui me semble la plus réaliste.
Car le jour même, à 16 h 45, des promeneurs ont indiqué aux gendarmes avoir vu un corps en surface de la rivière et qui a ensuite coulé.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Invité Jeu 4 Mar - 14:58

Kassandra88 a écrit:
Tristan a écrit:
-
J'ai beaucoup de mal avec cette thèse aussi. Les chemins sont assez larges, même un jour de grande fréquentation.
À moins d'être poussée volontairement dans la rivière ?! Ce jour-là la rivière était en crue, donc malheur à celui qui tombe dedans ton sort est scellé.
Kassandra avait publié un article d'une femme poussée volontairement dans l'eau le mois dernier, heureusement elle n'est pas morte ... comme quoi il y a de sacrés tordus.

Bonjour,
Oui je me souviens, ... et c'est l'hypothèse qui me semble la plus réaliste.
Car le jour même, à 16 h 45, des promeneurs ont indiqué aux gendarmes avoir vu un corps en surface de la rivière et qui a ensuite coulé.
-
Bonjour,
Oui certains témoins parlent d'un corps d'homme, mais c'est anecdotique ...
On verra bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Kassandra88 Dim 7 Mar - 10:27

Posté sur un autre fil:

Quatre femmes disparues en trois mois : les gendarmes à la recherche d'éventuels liens
L'affaire du dimanche

La gendarmerie enquête sur les disparitions inquiétantes de quatre femmes : Delphine Jubillar, Aurélie Vaquier, Magali Blandin et Anne-Frédéric Obszynski. Parmi toutes les hypothèses possibles : celle d'une mauvaise rencontre, voire d’un tueur en série. Le pôle judiciaire de la gendarmerie s’est lancé à la recherche de possibles connexions.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty disparition de Lesline Clamaron Ravel à Lascaux

Message par Kassandra88 Mar 9 Mar - 14:56

Pour une raison qu'on ignore, le soir du dimanche 30 décembre 2018, Lesline, une mère de famille de 38 ans, a quitté le domicile familial à bord de sa voiture, une VW polo.
Le lendemain, on retrouvera son véhicule, phares allumés contre un arbre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Invité Mar 9 Mar - 15:10

Kassandra88 a écrit:Pour une raison qu'on ignore, le soir du dimanche 30 décembre 2018, Lesline, une mère de famille de 38 ans, a quitté le domicile familial à bord de sa voiture, une VW polo.
Le lendemain, on retrouvera son véhicule, phares allumés contre un arbre.


Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Avisderecherchelascaux

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/en-correze-le-mystere-demeure-sur-la-disparition-dune-mere-de-famille

FR3 avait parlé d'une petite dispute familiale

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/correze/appel-temoins-jeune-femme-disparue-correze-il-y-pres-an-1742111.html


.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Aurélie Vaquier

Message par Invité Mer 10 Mar - 20:00

Hérault : plus d’un mois après, la disparition d’Aurélie Vaquier reste un mystère
-
La femme de 38 ans, partie pour une retraite littéraire selon son compagnon, n’est jamais revenue chez elle. Ni l’appel à témoins lancé par les gendarmes ni les recherches de ses proches n’ont permis à ce jour de retrouver sa trace.
-
Son absence et son silence sont un défi à l'entendement. Depuis le 28 janvier, Aurélie Vaquier, 38 ans, a disparu, volatilisée de l'appartement où elle vit et travaille à Bédarieux (Hérault), depuis novembre dernier, avec son compagnon, Samire.
-
Selon les déclarations de celui-ci, Aurélie aurait quitté leur domicile pour s'isoler et s'adonner à sa passion, l'écriture. C'est ce qui est écrit dans un message qu'elle aurait expédié via Messenger et que Samire a reçu le 28 janvier, alors que lui-même partait rejoindre sa famille dans le pays de Gex (Ain), afin de récupérer ses enfants pour les vacances scolaires.
-
« Elle est, je pense, partie avec juste une petite valise, quelques affaires et sa trousse de toilette », explique-t-il un mois plus tard, le samedi 27 février, premier jour de mobilisation des proches pour retrouver la trace de cette jeune femme éprise de spiritualité.
-
Quatre jours plus tôt, les gendarmes de la brigade des recherches de Béziers (Hérault) avaient lancé un appel à témoins pour disparition inquiétante. Dans le même temps, ils ont longuement entendu Samire L, 38 ans, et perquisitionné le local qu'il avait investi avec la femme portée disparue.
-
Une femme vegan, mystique, particulièrement cultivée
Cet ancien marchand forain dans l'Ain est arrivé dans l'Hérault comme saisonnier en juin dernier pour un emploi de cuisinier près de Marseillan. Il cherchait à se loger. Il avait trouvé cette chambre en colocation dans l'appartement d'Aurélie à Villeveyrac. Puis Samire a été logé par son employeur. Entre-temps les deux ex-colocataires s'étaient liés d'amitié et plus, puisque affinités.
-
Ils décident donc de s'installer ensemble en novembre et investissent dans un local, une ancienne galerie d'art du centre de Bédarieux. Ils lancent des travaux pour y ouvrir, à la belle saison, un restaurant et un espace pour fabriquer des savons bio, des bijoux et les vendre.
-
En attendant, le couple propose sur les marchés du haut Hérault la production artisanale et écoresponsable d'Aurélie et la vente de pierres orgonites. Aurélie est une jolie brune, mince, aux cheveux longs. Elle est vegan, mystique, particulièrement cultivée. Elle se passionne pour l'écriture. Elle a publié sur Internet un premier essai intitulé « Lucidité », sans doute en partie autobiographique.
-
Fin février, c'est donc la stupeur dans les rangs serrés des amis et surtout des amies d'Aurélie, qui ne parviennent pas à comprendre comment cette jeune femme vive a pu décamper sans les avertir. « Je dis que ce départ, ça ne lui ressemble pas. Pas du tout. Elle si proche des autres humains, à la recherche de belles relations construites sur le bien-être de l'autre… Comment peut-elle nous laisser ainsi dans le silence ? Comment a-t-elle pu partir en laissant derrière elle son chat adoré Latika ? Sans sa voiture et même sans son ordinateur portable, s'il s'agissait de s'isoler pour écrire ? », questionne Soraya, l'une de ses meilleures amies.
-
«Bien sûr qu'il y a lieu d'être inquiet»
« Chaque fois qu'elle partait quelque part, elle postait un message ou une vidéo d'elle en situation. Mais là, rien, rien du tout », poursuit Soraya. Pire, selon les proches, le dernier échange identifié avec Aurélie remonte au 20 janvier dernier, une visio avec une de ses amies qui se trouve en Martinique.
-
Quant à Jérémy Vaquier, le jeune frère d'Aurélie, il précise : « La dernière fois que nous nous sommes parlé, c'était autour du 15 janvier ». « Bien sûr qu'il y a lieu d'être inquiet pour cette longue absence, poursuit-il. Elle devait refaire le contrôle technique de sa voiture et changer les pneus, mais cela n'explique pas qu'elle soit partie sans sa voiture. » Sur le terrain, ce jeune restaurateur de Poussan, leur village d'enfance, s'est improvisé chef des recherches avec les proches, les amis d'Aurélie et des bénévoles totalement inconnus.
-
Samedi dernier, tous ont crapahuté avec ténacité sur les berges de toutes les rivières et ruisseaux affluents de l'Orb, le fleuve qui coupe Bédarieux en deux. Sur la foi de visions et des indications de médiums et de radiesthésistes qui ont identifié une localisation près d'un point d'eau, les chercheurs ont sondé un étang et fouillé des buissons en quête d'un élément matériel.
-
Un unique témoignage dissonant
« Nous lançons un appel à tous, chasseurs, randonneurs, pêcheurs, promeneurs. Et dimanche, à partir de 10 heures, nous retournerons sur le terrain et sur les pistes forestières », prévoit Jérémy. « Si nous ne trouvons rien ici, alors, la prochaine étape de nos recherches, ce sera une zone proche du bassin de Thau », ajoute Arnaud, qui coordonne le travail.
-
Témoignage totalement dissonant dans cette pesante atmosphère de mystère, une habitante du centre-ville de Bédarieux assure avoir vu la jeune femme brune dans la semaine du 8 au 12 février. « Il pouvait être 10 heures du soir. Elle était dans la rue, au téléphone, calme. Le volet roulant de leur local était relevé. Je suis passée pour promener mon chien. C'était cette semaine-là, insiste la retraité. J'avais même un rendez-vous médical important le vendredi, à Montpellier. »
-
Les enquêteurs de la brigade de recherche de Béziers, qui ne s'expriment par sur l'enquête, s'apprêtent à réentendre ce témoin. Sans que cet élément puisse néanmoins expliquer l'absence au long cours de la jeune femme.
https://www.leparisien.fr/faits-divers/herault-plus-d-un-mois-apres-la-disparition-d-aurelie-vaquier-reste-un-mystere-10-03-2021-8428013.php?xtor=AD-366

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Invité Jeu 11 Mar - 9:18

Toto2024 a écrit:

Merci pour ce compte-rendu.
Je poste l’historique de sa disparition ci-dessous :

https://www.arpd.fr/actualite-3945-lydian-massenet-28-ans-disparu-a-soissons-02.html

Corps, probablement le sien au dire même de sa famille, retrouvé loin de l’endroit où il a été aperçu pour la dernière fois.
Encore un mystère.
-
Bonjour,
Et encore le corps aurait pu rester dans cet endroit difficile d'accès plusieurs années de plus. Pour ma part, j'ai beaucoup de mal à croire qu'un jeune "apparemment" sans soucis, se suicide dans un endroit aussi hostile, faut une sacrée détermination.
Ce n'est que des supputations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Ness Jeu 11 Mar - 10:53

Tristan a écrit:Hérault : plus d’un mois après, la disparition d’Aurélie Vaquier reste un mystère
-
La femme de 38 ans, partie pour une retraite littéraire selon son compagnon, n’est jamais revenue chez elle. Ni l’appel à témoins lancé par les gendarmes ni les recherches de ses proches n’ont permis à ce jour de retrouver sa trace.
-
Son absence et son silence sont un défi à l'entendement. Depuis le 28 janvier, Aurélie Vaquier, 38 ans, a disparu, volatilisée de l'appartement où elle vit et travaille à Bédarieux (Hérault), depuis novembre dernier, avec son compagnon, Samire.
-
Selon les déclarations de celui-ci, Aurélie aurait quitté leur domicile pour s'isoler et s'adonner à sa passion, l'écriture. C'est ce qui est écrit dans un message qu'elle aurait expédié via Messenger et que Samire a reçu le 28 janvier, alors que lui-même partait rejoindre sa famille dans le pays de Gex (Ain), afin de récupérer ses enfants pour les vacances scolaires.
-
« Elle est, je pense, partie avec juste une petite valise, quelques affaires et sa trousse de toilette », explique-t-il un mois plus tard, le samedi 27 février, premier jour de mobilisation des proches pour retrouver la trace de cette jeune femme éprise de spiritualité.
-
Quatre jours plus tôt, les gendarmes de la brigade des recherches de Béziers (Hérault) avaient lancé un appel à témoins pour disparition inquiétante. Dans le même temps, ils ont longuement entendu Samire L, 38 ans, et perquisitionné le local qu'il avait investi avec la femme portée disparue.
-
Une femme vegan, mystique, particulièrement cultivée
Cet ancien marchand forain dans l'Ain est arrivé dans l'Hérault comme saisonnier en juin dernier pour un emploi de cuisinier près de Marseillan. Il cherchait à se loger. Il avait trouvé cette chambre en colocation dans l'appartement d'Aurélie à Villeveyrac. Puis Samire a été logé par son employeur. Entre-temps les deux ex-colocataires s'étaient liés d'amitié et plus, puisque affinités.
-
Ils décident donc de s'installer ensemble en novembre et investissent dans un local, une ancienne galerie d'art du centre de Bédarieux. Ils lancent des travaux pour y ouvrir, à la belle saison, un restaurant et un espace pour fabriquer des savons bio, des bijoux et les vendre.
-
En attendant, le couple propose sur les marchés du haut Hérault la production artisanale et écoresponsable d'Aurélie et la vente de pierres orgonites. Aurélie est une jolie brune, mince, aux cheveux longs. Elle est vegan, mystique, particulièrement cultivée. Elle se passionne pour l'écriture. Elle a publié sur Internet un premier essai intitulé « Lucidité », sans doute en partie autobiographique.
-
Fin février, c'est donc la stupeur dans les rangs serrés des amis et surtout des amies d'Aurélie, qui ne parviennent pas à comprendre comment cette jeune femme vive a pu décamper sans les avertir. « Je dis que ce départ, ça ne lui ressemble pas. Pas du tout. Elle si proche des autres humains, à la recherche de belles relations construites sur le bien-être de l'autre… Comment peut-elle nous laisser ainsi dans le silence ? Comment a-t-elle pu partir en laissant derrière elle son chat adoré Latika ? Sans sa voiture et même sans son ordinateur portable, s'il s'agissait de s'isoler pour écrire ? », questionne Soraya, l'une de ses meilleures amies.
-
«Bien sûr qu'il y a lieu d'être inquiet»
« Chaque fois qu'elle partait quelque part, elle postait un message ou une vidéo d'elle en situation. Mais là, rien, rien du tout », poursuit Soraya. Pire, selon les proches, le dernier échange identifié avec Aurélie remonte au 20 janvier dernier, une visio avec une de ses amies qui se trouve en Martinique.
-
Quant à Jérémy Vaquier, le jeune frère d'Aurélie, il précise : « La dernière fois que nous nous sommes parlé, c'était autour du 15 janvier ». « Bien sûr qu'il y a lieu d'être inquiet pour cette longue absence, poursuit-il. Elle devait refaire le contrôle technique de sa voiture et changer les pneus, mais cela n'explique pas qu'elle soit partie sans sa voiture. » Sur le terrain, ce jeune restaurateur de Poussan, leur village d'enfance, s'est improvisé chef des recherches avec les proches, les amis d'Aurélie et des bénévoles totalement inconnus.
-
Samedi dernier, tous ont crapahuté avec ténacité sur les berges de toutes les rivières et ruisseaux affluents de l'Orb, le fleuve qui coupe Bédarieux en deux. Sur la foi de visions et des indications de médiums et de radiesthésistes qui ont identifié une localisation près d'un point d'eau, les chercheurs ont sondé un étang et fouillé des buissons en quête d'un élément matériel.
-
Un unique témoignage dissonant
« Nous lançons un appel à tous, chasseurs, randonneurs, pêcheurs, promeneurs. Et dimanche, à partir de 10 heures, nous retournerons sur le terrain et sur les pistes forestières », prévoit Jérémy. « Si nous ne trouvons rien ici, alors, la prochaine étape de nos recherches, ce sera une zone proche du bassin de Thau », ajoute Arnaud, qui coordonne le travail.
-
Témoignage totalement dissonant dans cette pesante atmosphère de mystère, une habitante du centre-ville de Bédarieux assure avoir vu la jeune femme brune dans la semaine du 8 au 12 février. « Il pouvait être 10 heures du soir. Elle était dans la rue, au téléphone, calme. Le volet roulant de leur local était relevé. Je suis passée pour promener mon chien. C'était cette semaine-là, insiste la retraité. J'avais même un rendez-vous médical important le vendredi, à Montpellier. »
-
Les enquêteurs de la brigade de recherche de Béziers, qui ne s'expriment par sur l'enquête, s'apprêtent à réentendre ce témoin. Sans que cet élément puisse néanmoins expliquer l'absence au long cours de la jeune femme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci pour cet article.
Selon certains de ses proches il semblerait que le fameux message envoyé à son compagnon était bourré de fautes d’orthographe ce qui était impossible de la part de cette jeune fille très littéraire. Il semblerait aussi que les voisins aient fait mention de violentes disputes ...
il y a une vidéo du compagnon sur la chaîne YouTube de cette jeune fille  intitulée
´ le ridicule ne tue pas’ postée quelques jours avant sa disparition. je trouve le titre pas très sympa pour lui ? Il s’en prend à une pauvre caissière de carrefour parce qu’il ne peut acheter ses bières , comme si elle était responsable des décisions du gouvernement
.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ness


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Anne-Frédéric Obszynski

Message par Invité Jeu 11 Mar - 16:39

Triste nouvelle, comme quoi la vie est précieuse ... Crying or Very sad
Méry-sur-Oise: le corps de la joggeuse retrouvé dans la Seine
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/mery-sur-oise-le-corps-de-la-joggeuse-retrouve-dans-la-seine-11-03-2021-8428114.php?xtor=AD-366
Anne-Frédéric Obszynski, enseignante de 41 ans, avait disparu le 21 février alors qu’elle faisait son jogging le long de l’Oise. Elle a finalement été retrouvée à Andrésy, dans les Yvelines

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Sortcière Jeu 11 Mar - 17:35

Tristan a écrit:Triste nouvelle, comme quoi la vie est précieuse ... Crying or Very sad
Méry-sur-Oise: le corps de la joggeuse retrouvé dans la Seine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Anne-Frédéric Obszynski, enseignante de 41 ans, avait disparu le 21 février alors qu’elle faisait son jogging le long de l’Oise. Elle a finalement été retrouvée à Andrésy, dans les Yvelines

Arf ! Oui c'est tragique ... et le pire c'est encore qu'à défaut d'explication on classe vite fait en suicide ou accident (c'est un dossier de moins à gérer).
Je ne vois pas trop cette femme de 45 ans habituée au footing aller se pencher sans raison sur la berge (pas si proche du chemin de halage) d'une rivière en crue pour y faire un malaise ni même choisir de s'y suicider alors qu'elle assure revenir très vite et que ses parents l'attendent ... mais bon ...

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Lydian?

Message par Kassandra88 Jeu 11 Mar - 18:09

Toto2024 a écrit:
Tristan a écrit:
Toto2024 a écrit:
Tristan a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un peu comme Patrick Teihoarii.

Merci pour ce compte-rendu.
Je poste l’historique de sa disparition ci-dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Corps, probablement le sien au dire même de sa famille, retrouvé loin de l’endroit où il a été aperçu pour la dernière fois.
Encore un mystère.
-
Bonjour,
Et encore le corps aurait pu rester dans cet endroit difficile d'accès plusieurs années de plus. Pour ma part, j'ai beaucoup de mal à croire qu'un jeune "apparemment" sans soucis, se suicide dans un endroit aussi hostile, faut une sacrée détermination.
Ce n'est que des supputations.

Je partage les mêmes supputations que vous.

Plus d’informations sur le lieu précis où le corps de ce jeune homme a été retrouvé seraient les bienvenues.

La piste est en tout cas privilégiée.
Des indices permettent de penser que le corps pourrait être le sien et qu'il s'agit d'un meurtre.
Ce faisceau d’indices ont conduit le procureur de la République à clore la première enquête ouverte, celle d’une disparition inquiétante, pour que sa juge d’instruction en ouvre une nouvelle, avec la qualification de « recherche des causes de la mort » de l’homme dont le cadavre a été retrouvé ce mardi en fin de matinée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Disparitions récentes ou plus anciennes. - Page 37 Empty Re: Disparitions récentes ou plus anciennes.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum