Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Disparition de Tiphaine Véron au Japon

+9
Domi
myfunnyblablabla
Mélodie
Merkava
Fauvette
Raph_
Sortcière
Kassandra88
Hagnesta Hill
13 participants

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Lun Jan 06, 2020 2:35 pm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tiphaine Véron a 36 ans et est originaire du Poitou. Dotée d'une licence en histoire de l'art, elle est assistante scolaire à l'Académie de Poitiers. De caractère enjouée, Tiphaine est originale mais aussi réservée.
Férue de littérature, d'art, de cinéma et de musique, elle dessine depuis l'enfance. Elle parle aussi plusieurs langues, dont le japonais et le russe.
Tiphaine se passionne pour la Russie et le Japon. En 2018 elle décide pour la deuxième fois de séjourner au pays du soleil levant, du 27 juillet au 15 août. Son voyage est organisé avec méticulosité.

Tiphaine atterrit le 27 juillet 2018 à Tokyo. Après une nuit sur place, elle arrive le lendemain à Nikko, en début d'après midi en train. Elle a réservé deux nuits dans un hôtel du secteur.
Jusqu'à sa disparition, Tiphaine adresse régulièrement des messages à sa famille et à ses amis, heureuse de partager son voyage.

Depuis le 29 juillet 2018, la famille de Tiphaine n'a plus de nouvelles. Amatrice d'art et de culture japonaise, elle avait prévu de visiter des temples et autres points d'intérêt à Nikko. Tiphaine a été vue pour la dernière fois le matin, à l'hôtel. (Texte présent sur le site de l'association)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici les pages officielles de la famille :
Facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Association : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des émissions en ligne sur l'affaire (Je vous conseille en priorité celle de Nuréa Tv qui est la dernière en date et qui a été faîte en collaboration avec la famille, nous y apprenons de nouveaux éléments) :







Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Lun Jan 06, 2020 2:56 pm

Quelques infos en vrac qui viennent notamment du site de l'association et du forum [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Merci Kassandra pour le lien)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dernière photo à l'hôtel que Tiphaine quitte le matin du dimanche 29 juillet 2018, avec son sac à main et son téléphone portable. À ce jour, les données téléphoniques n'ont jamais été réquisitionnées.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les vêtements portés par Tiphaine le 29 juillet 2018: un débardeur avec des petits motifs, un bermuda beige clair, des baskets en toile avec des motifs rose pâle, un poncho bleu et un étui pour son portable faisant aussi portefeuille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Shinkyo Bridge à Nikko, une des dernières photos envoyées par Tiphaine le 28 juillet 2018 via whatsapp.
Les envies de visites de Tiphaine à Nikko, notées par ses soins sur ce document.

Les dates clés :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

2018 : "Le parquet de Poitiers vient d'ouvrir une information judiciaire pour séquestration et enlèvement. Rien n'accrédite cette thèse, mais "la procédure de disparition inquiétante prévue par le droit français n'est pas adapté au Japon" explique le Procureur de la République dans un communiqué."
""La police japonaise a sondé la rivière seulement sur 500 mètres en aval de l'endroit le plus touristique, là où Tiphaine aurait pu tomber. Or il y a beaucoup de courant à cet endroit et la rivière s'élargit plus bas. Il y a des roseaux sur les côtés. Il faut une fouille approfondie, et c'est ce qu'on va tenter de faire maintenant en collaboration avec la police locale" explique le Poitevin Damien Véron, frère aîné de Tiphaine."

"Cette avancée nous avait donné beaucoup d’espoir. Au nom de l’amitié franco-japonaise, la police judiciaire de Poitiers, qui fait un travail remarquable, peut notamment envoyer des agents sur place en tant qu’observateur. Le juge d’instruction peut également suivre les avancées de l’enquête au Japon. Mais nous pensions que toutes ces choses iraient vite… Aujourd’hui, nous restons très inquiets sur la façon dont sont menées les recherches pour retrouver Tiphaine.
Quels éléments de l’enquête vous alarment particulièrement ?
Je crois que les officiers de la police japonaise n’ont pas ménagé leurs efforts. Mais l’enquête est confiée à un petit commissariat qui doit compter, en tout et pour tout, 60 personnes. Deux mois et demi après la disparition de ma sœur, les enquêteurs n’ont toujours pas réussi à se procurer la facture géolocalisée de ses échanges téléphoniques auprès de son opérateur ! Globalement, on a l’impression que le commissariat de Nikko et la préfecture de Tochigi pourraient solliciter d’autres branches de la police japonaise… Mais qu’ils sont, peut-être, passés à autre chose.
Comment l’expliquez-vous ?
Depuis la disparition de Tiphaine, il est clair que la police insiste sur la thèse accidentelle. Avec notamment l’idée que ma sœur, épileptique, aurait pu tomber dans la rivière Daiya. Mais aucun de ses objets n’a jamais été trouvé ! Des barrages qui se trouvent justement sur cette rivière sont équipés de caméras de surveillance. Elles n’ont rien filmé d’anormal. Emporté par le courant, son corps aurait dû passer sous un pont très touristique, le plus fréquenté de Nikko. Là encore, personne n’a rien vu. Plus le temps passe, plus ma famille et moi-même craignons le pire : la piste criminelle.
Quel est votre message à Emmanuel Macron ?
Vous êtes notre dernier espoir. Une simple conversation avec le Premier ministre japonais pourrait débloquer la situation, ici, sur place. On voudrait que des moyens plus importants soient mis en place, que Tokyo soutienne davantage l’enquête, que celle-ci soit vraiment relancée. On perd beaucoup de temps… Nous avons besoin de savoir.
Le Quai d’Orsay réitère son soutien
Interrogé par Le Parisien, le ministère des Affaires étrangères assure que ses services sont « toujours pleinement mobilisés » sur le suivi de l’enquête.
« Notre ambassade est en contact permanent avec les autorités japonaises et continue d’assister les membres de la famille dans leurs démarches sur place », ajoute une source diplomatique."

Octobre 2018 : "LA police a procédé vendredi à une autre opération de recherche à grande échelle à la recherche d'une ressortissante française ayant disparu fin juillet à Nikko, préfecture de Tochigi.
Environ 60 personnes se sont jointes à la troisième recherche de Tiphaine Veron, 36 ans, le long de la rivière Daiya, près d'un logis où elle a séjourné pendant son voyage dans la destination touristique prisée du nord-ouest de Tokyo.
Au cours de la perquisition, impliquant des drones et des chiens renifleurs, des agents de police ont balayé des zones le long de la rivière.
Selon la police, Tiphaine Veron avait l'intention de passer deux nuits à Nikko à partir du 28 juillet. Elle a été vue pour la dernière fois en train de sortir de l'auberge le 29 juillet au matin.
Tiphaine Veron a laissé son passeport et sa valise à l'auberge et serait sortie en tenue décontractée.
La police a reçu des informations concernant une femme étrangère vêtue avec désinvolture qui se promenait toute seule sur un sentier de montagne près de la rivière.
La famille de Veron a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe le 17 octobre lors de sa visite à Paris pour des entretiens avec le président français Emmanuel Macron lors de sa tournée européenne. Abe a dit à la famille qu'il continuerait à faire tout ce qui était en son pouvoir pour aider à trouver Tiphaine Veron dès que possible.
Selon sa famille, Tiphaine Veron souffre d'épilepsie. Elle mesure 165 cm et a les cheveux brun clair."

Décembre 2018 : "La famille espère toujours récupérer les données de géolocalisation du portable de Tiphaine. "On l'a demandé un mois après sa disparition, puis deux, puis trois, puis quatre mois... Et on n'a pas de réponse favorable!", explique Sibylle. Damien Véron espérait aussi de nouveaux survols de la zone où a disparu sa sœur. "On nous avait parlé de survols en hélicoptère avant l'hiver, avant l'arrivée de la neige en janvier, mais ils n'ont pas fait de nouveaux survols pour Tiphaine."
Des policiers français au Japon ?
La famille de Tiphaine Véron attend maintenant l'envoi d'enquêteurs français au Japon, dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Poitiers. "On sait que la police judiciaire de Poitiers travaille très dur, un travail remarquable, détaille Damien. Mais après le fait que ça se passe au Japon, ils ne peuvent pas tout faire depuis la France." Mais pour cela le juge d'instruction doit consulter le dossier de la police de Nikko et choisir s'il demande la mobilisation de policiers français."

Janvier 2019 : "« Il faut continuer de faire parler de Tiphaine, pour que l’on ne l’oublie pas et que l’enquête continue ! Et malheureusement, l’enquête peut durer encore très longtemps… » explique Sybille Véron, la sœur de Tiphaine. Avec son frère Damien Véron, ils se rendent très régulièrement au Japon pour être au plus près de l’enquête. Leur dernier voyage remonte au 24 décembre, et malheureusement l’enquête n’a pas vraiment avancé. Le 18 décembre, la famille Véron a été reçue par la police japonaise et l’ambassadeur français, dans l’espoir d’obtenir quelques informations sur le travail qui est opéré en ce moment : « Nous savons qu’il n’y aura pas de nouvelles recherches sur le terrain spécifiquement pour Tiphaine (dans la rivière ou dans la forêt) tant qu’aucun indice ne permettra d’aller dans une direction en particulier. Une surveillance en hélicoptère est assurée régulièrement dans la région de Nikko, parce que c’est une zone montagneuse et on sait qu’une « attention particulière » est portée à Tiphaine lors de ces sorties aériennes. »
Malgré les efforts des services de police japonais, un point majeur reste encore dans l’ombre à ce jour : le téléphone de Tiphaine. Ce dernier n’a toujours pas pu être localisé et les démarches de mandats auprès des opérateurs privés sont très longues et compliquées : « Il est possible de récupérer des données du téléphone de Tiphaine, même si c’est un téléphone étranger sur le sol japonais, mais à ce stade ce n’est toujours pas le cas. Nous ne comprenons pas ce qui coince. Ça pourrait pourtant faire avancer l’enquête… L’attente est très difficile pour notre famille. » À ce jour, la police japonaise a envoyé le rapport d’enquête à la justice française de Poitiers en charge du dossier « enlèvement et séquestration », qui a été ouvert le 14 septembre, lors de la coopération judiciaire internationale qui lie la France et le Japon. Ce dossier est pour l’instant en cours de traduction.
Pour moi, il ne peut s’agir que d’un enlèvement…
Les ressentis de la famille sur l’enquête
Pour Sybille et son frère, les autorités sur place sont investies dans l’enquête sur la disparition de leur sœur : « Les enquêteurs n’ont pas compté leur peine pour regarder des caméras de surveillance et en plus, ils prenaient le temps de nous expliquer leurs démarches. Il y a eu une battue le 10 août avec survol, en hélico et en drone, de la rivière, puis des recherches à pied dans la rivière le 26 octobre sur 3 km à partir du pont Rouge à Nikko. » Malgré les recherches, Tiphaine est toujours portée disparue et certains témoignages n’ont pas été entendus directement. Et aujourd’hui, selon Sibylle, tous les experts qu’ils ont pu rencontrer ne croient pas une seconde à la piste accidentelle. « Pour moi, il ne peut s’agir que d’un enlèvement… Et l’association des compétences est forcément utile dans ce genre de cas, non ? » explique-t-elle. « Il est urgent que les policiers japonais de la préfecture de Tochigi s’accordent avec des brigades spécialisées. Nous avons entendu dire que les policiers de la préfecture de Kanagawa, par exemple, sont extrêmement habitués à résoudre ce genre d’affaires. Peut-être pourraient-ils travailler ensemble ? »
La géolocalisation du téléphone de sa sœur reste le dernier espoir pour avoir des informations supplémentaires sur son emploi du temps, et même quelques minutes d’écoute pourraient être révélatrices. La distance et la barrière de la langue sont aussi des problèmes majeurs pour Sibylle et son frère : « Si nous parlions japonais, je suis sûre que nous pourrions appeler les policiers directement, ils ont toujours été accessibles et à l’écoute de notre famille. Pour compenser cette « distance », nous avons des interlocuteurs réguliers : l’interprète de la police, l’équipe de l’Ambassade, l’Ambassadeur lui-même et en France, l’équipe de crise du Quai d’Orsay. "

"Logée dans une auberge, Tiphaine l’a quittée le dimanche matin. Sur place, sa valise, son passeport ont notamment été retrouvés dans sa chambre. Rendues à la famille, ces quelques affaires sont aujourd’hui stockées dans l’appartement poitevin loué par Tiphaine, que sa famille n’a pu se résoudre à vider.

L’hypothèse du typhon vite écartée
C’est que Sybille en a l’intime conviction : « c’est évident qu’elle est en vie, quelque part, et qu’il faut se dépêcher de la sauver. » Plus qu’un meurtre, ses proches ont ainsi la conviction qu’elle aurait pu avoir été enlevée. L’hypothèse d’un suicide ? « Elle se ravissait de ce voyage et était à une belle période de sa vie », martèlent ses proches. La piste, toujours privilégiée par les policiers japonais, d’un accident ? La famille Véron n’y croit plus, si tant est qu’elle y ait jamais cru.

LIRE AUSSI >Les loupés des enquêteurs japonais


« Il aurait fallu beaucoup de pas de chance », résume Me Emmanuelle Bernard, l’avocate de la famille. Une conviction renforcée par les vidéos tournées sur place par Damien, le frère de Tiphaine, qui avait une nouvelle fois fait le déplacement à Nikko mi-décembre. « Quand on voit la configuration des lieux, la probabilité d’une chute est très faible », estime ainsi Me Bernard.
Un temps, les Japonais ont invoqué le passage, la veille, d’un typhon. Mais les données hydrologiques montrent que ce jour-là, les eaux de la rivière qui aurait pu avoir englouti Tiphaine n’étaient guère plus hautes que d’habitude. « Dans tous les cas, complète Sybille, le corps aurait fini par être retrouvé, et ce d’autant plus que cette rivière est très canalisée, parsemée de nombreux barrages… »
La famille a interpellé le Premier ministre japonais
Désemparée, rongée par l’incertitude, la famille Véron se sent également abandonnée. Face à ce qu’elle considérait comme une inertie des autorités japonaises, elle avait manifesté à l’été son ras-le-bol. Mi-octobre, Sybille Véron avait profité de la venue en France du Premier ministre nippon, Shinzo Abe, pour l’interpeller publiquement alors qu’il se tenait aux côtés du président Macron.
Depuis, le contact a été établi avec les enquêteurs locaux de la Préfecture de Tochigi, en charge des investigations. La famille Véron sait aussi pouvoir compter sur les services de l’ambassade de France à Tokyo, ainsi que sur les membres de la communauté franco-japonaise installés dans l’archipel.
Pour le reste, « l’agacement monte », reconnaît pour sa part Me Emmanuelle Bernard. A mots choisis, l’avocate regrette que « les enquêteurs japonais n’aient pas mené ce que l’on considère, en France, comme les bases d’une enquête de police en pareil cas. » Me Bernard en veut pour preuve, par exemple, la perquisition de la chambre d’hôtel de Tiphaine, qu’elle avait quitté le dimanche dans la matinée. « Elle a fini par être diligentée, mais plusieurs semaines après la disparition ! »
Une cagnotte pour financer une enquête privée
De même, les données du téléphone de la Française semblent jamais n’avoir été ne serait-ce que réclamées aux opérateurs par les enquêteurs de la préfecture de Tochigi. Quant aux « recherches », elles ont concerné une zone plus que restreinte, sur à peine 500 m de rivière. « Plus globalement, on a l’impression qu’ils ne comprennent pas ce que l’on veut, ou qu’ils manquent de motivation », pointe Me Bernard.
Côté français, une information judiciaire a été ouverte mi-septembre, et un juge d’instruction nommé qui a confié le dossier à la PJ de Poitiers. Dont les demandes doivent transiter par le biais de la coopération policière internationale, forcément trop lente aux yeux des proches de Tiphaine.
Ainsi, un rapport d’enquête des policiers japonais, a priori étonnement expurgé d’une partie de ses éléments, a été fourni par le Japon en novembre. Il serait toujours… en cours de traduction, et n’a en tout cas pas encore été versé au dossier. « Alors que chaque heure compte », se désole Sybille Véron, submergée par l’émotion, se refusant à envisager une fin tragique.
D’autant qu’au niveau local, d’anciens policiers et des journalistes d’investigation se disent eux aussi persuadés que la disparition de Tiphaine est un acte criminel. Pour mettre toutes les chances de son côté, la famille Véron va s’adjoindre les services d’enquêteurs privés. Une cagnotte en ligne a été ouverte, qui permettra notamment de les financer.*"

Mars 2019 : "Nous avons notamment eu confirmation que l'opérateur téléphonique de l'auxiliaire de vie scolaire à Poitiers, Free, avait pour partenaire commercial Soft bank au Japon.
« Pour la famille, c'est à la fois un soulagement et une frustration » Selon nos informations, Free a demandé (au moins à deux reprises) à son homologue nippon les « cellules » (données). Mais ces demandes, qui reposent sur la bonne volonté de l'opérateur, n'auraient pas appelé de réponse. Sollicité, le service de presse de l'opérateur Soft bank n'a pas répondu à nos questions.
Hasard du calendrier, un élément plus capital a fait le voyage depuis le pays du Soleil-Levant : le rapport d'enquête des policiers japonais, enfin traduit en français, réceptionné par la juge d'instruction en charge du dossier à Poitiers, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour « enlèvement et séquestration ».
La famille a également accès à ces informations. Selon une source proche de dossier, elle a notamment pu découvrir que la police japonaise avait obtenu de Soft bank des données téléphoniques : « Ce n'est pas complet mais les enquêteurs ont fait des demandes auprès de Soft bank. Pour la famille, c'est à la fois un soulagement d'obtenir ces informations et une frustration parce qu'elle n'a pas plus de réponses à ses questions? La famille attend de savoir comment elle peut orienter les investigations pour en savoir plus sur la disparition de Tiphaine. »
Tiphaine Véron a reçu plusieurs appels à 23 heures (heure locale) Il manque encore les précieuses données de géolocalisation. La dernière preuve de vie de Tiphaine Véron provient d'une photographie prise par des touristes allemands au matin du 29 juillet 2018. On sait que son portable a borné sur le wifi de l'hôtel de Nikko à 11 heures. Le rapport des policiers japonais indique que son portable Samsung a reçu plusieurs appels à 23 heures (heure locale) auxquels elle n'a pas répondu (ou pas pu répondre ?). Mais une fois de plus, à cette heure précise, on ne sait pas où le portable de Tiphaine Véron se trouve précisément, en l'absence de données de géolocalisation. C'est tout l'enjeu des recherches. Sans ces précieuses informations, impossible de retracer le parcours de la Poitevine."

repères
> 27 juillet 2018. Tiphaine Véron, amoureuse du Japon, atterri à l’aéroport international de Tokyo (Japon). Elle doit passer trois semaines de vacances dans le pays.
> 29 juillet 2018. Descendue dans un hôtel de Nikko, dans une ville touristique à 150 km de la capitale, Tiphaine Véron est officiellement portée disparue.
> 6 août 2018. La sœur et les deux frères de Tiphaine sont déjà à Nikko depuis plusieurs jours. Ils participent aux recherches avec les policiers nippons. Anne Désert, la maman, adresse un courrier au président de la République, Emmanuel Macron, pour « réclamer plus de moyen de recherches ».
> 9 septembre 2018. Sibylle Véron, sa sœur, lance un appel aux touristes à Nikko pour savoir s’ils disposent de photos.
> 17 octobre 2018. Sibylle Véron interpelle Emmanuel Macron dans la cour de l’Élysée à l’occasion de la visite du Premier ministre japonais, Shinzo Abe.
> 10 novembre 2018. Près de 500 citoyens participent à une marche à Poitiers « pour retrouver Tiphaine ».
> 20 février 2019. L’enquête est au point mort. Une déclaration de « présomption d’absence » est déposée au tribunal d’instance de Poitiers.
> 7 au 17 mai 2019. Une mission de recherches est organisée et financée par la famille au Japon avec l'aide de spécialistes du secours en montagne. En vain.

Août 2019 : "La famille doutait d’une piste accidentelle, les recherches confirment
Deux jours avant cette marche, la maman Anne Désert avait lancé un appel vidéo aux témoins potentiels. Elle a regagné la France depuis. Damien Véron, frère de Tiphaine, a prolongé son séjour au Japon pour poursuivre des recherches avec la société Japan Rescue Dog à Tokyo, du 4 au 6 août 2019. Spécialisée dans la recherche de corps, une équipe de recherche japonaise est arrivée à Nikko avec sept chiens et cinq volontaires. « Les recherches se sont bien passées, dans des endroits ciblés, près de son hôtel, sur les lieux de promenade. On essaye de retracer après avoir éliminé la piste de la rivière, on écarte la piste de l’accident sur un chemin. Il y a peu de voies pédestres et la plupart sont inaccessibles, il faut vraiment être un alpiniste, a indiqué Damien Véron, forcément déçu du résultat. C’est une bonne chose de ne rien trouver, ça permet de garder espoir. Plus le temps passe, plus la piste accidentelle s’écarte. »
Cette explication, pourtant privilégiée par la police depuis la disparition de Tiphaine Véron, est mise à mal. Les recherches menées par les autorités à plusieurs reprises, l’expédition organisée au mois de mai avec des spécialistes de la recherche en montagne puis avec les chiens ces derniers jours, ne donnent rien. Aucun objet, pas d’indice.
« On a eu une réunion le 1er août avec l’ambassadeur et la police de Nikko. On a compris qu’il n’y a pas eu de saisie des données téléphoniques donc on espère que dans leur dossier, ils ont pu en avoir un maximum. On le saura, j’espère, à la traduction, sinon c’est foutu. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a jamais eu de réquisition des données de Soft Bank. Les données ont été écrasées depuis belle lurette. Sans réquisition, sans saisine conservatoire, comme en France, on est foutu. »
“ J’espère juste que Tiphaine est en vie et qu’elle ne souffre pas ”
Me Emmanuelle Bernard, avocate de la famille Véron, confirme : « Oui, il n’y a pas eu de réquisition comme on peut en faire en France. On sait juste que la police de Nikko et l’opérateur Soft Bank ont travaillé ensemble… mais on ne sait rien du résultat obtenu. » Les seules données tangibles obtenues sur la téléphonie le sont grâce à la famille avec l’accord de l’opérateur Free, grâce aux messages dits de détachements. Ces informations, transmises automatiquement par le portable sur son état (perte de réseau, batterie faible, etc.), ne sont pas sauvegardées non plus. Mais selon les déductions faites par la famille, il ressort un constat : le téléphone de Tiphaine Véron n’était plus actif dès le 29 juillet 2018.
Sans trace accidentelle, il reste cette mystérieuse voie criminelle. Damien Véron espère « juste que Tiphaine est en vie et qu’elle ne souffre pas… »"


Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Kassandra88 Lun Jan 06, 2020 2:59 pm

Merci beaucoup Hagnesta.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Lun Jan 13, 2020 3:43 pm

Janvier 2020 : "Un témoignage qui sème le doute

La famille dispose de témoignages et notamment celui de touristes allemands qui était présents dans l'hôtel de la jeune femme à Nikko le jour de sa disparition. Ils affirment avoir vu Tiphaine au petit déjeuner, tôt le matin, et avoir un peu bavardé. Elle leur aurait confié ne pas vouloir se rendre sur le site des Bouddhas parce que la lumière n'était pas assez belle et qu'elle irait peut-être plutôt au bord de la rivière.
Le patron de l'hôtel de son côté prétend que Tiphaine a quitté l'hôtel vers 10 heures et qu'en sortant elle est passée devant les Allemands. Or ceux-ci affirment qu'ils ne l'ont pas vue à ce moment là.
Depuis longtemps, le frère de Tiphaine Véron a des doutes sur la version du patron de l'hôtel, il se demande si sa soeur est bien sortie de son établissement ce jour là." [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mar Jan 14, 2020 3:10 am

Cela va faire 18 mois fin janvier que Tiphaine Véron a disparu au Japon. La Poitevine n'a plus donné signe de vie depuis juillet 2018 mais sa famille ne désarme pas. Elle ne croit plus à la thèse de l'accident et penche plutôt pour l'enlèvement. Avec son association, elle compte continuer à enquêter
https://www.google.fr/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/faits-divers-justice/18-mois-apres-la-disparition-de-la-poitevine-tiphaine-veron-au-japon-sa-famille-ne-croit-plus-a-l-1578903845

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Jeu Jan 16, 2020 10:31 am

J'ai l'impression que le dirigeant de l'hôtel n'a pas tout dit...
Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Jeu Jan 16, 2020 12:15 pm

Bonjour,
Bizarre cette disparition dit donc.. Je pense aussi qu'une ou plusieurs personnes, non pas tout dit..
Si dans “l'hypothèse” que c'est un “accident” les secouristes auraient trouvé un sac ou des indices, mais là rien.. Ça ressemble à un enlèvement, sûrement pas à un “accident”

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Jeu Jan 16, 2020 9:40 pm

Oui c'est ce que je pense aussi. Si c'était un accident on aurait retrouvé quelque chose et là absolument rien ! Un enlèvement juste à la sortie de l'hôtel ou bien quelque chose qui a eu lieu dans l'hôtel. À 11h40 elle était connectée dans l'hôtel alors qu'elle avait prévu une grosse journée de visite. Pourtant les 1ers témoignages disaient qu'elle était partie à 10h!
Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Ven Jan 17, 2020 7:43 am

Déjà 1 an de passer.. 😐
en plus la “relation” avec le Japon ne sont pas au beau fixe, trop de “zone d'ombre” dans cette disparition..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Ven Jan 17, 2020 9:41 pm

Ils n'ont pas du tout la même vision que les Européens de la disparition. Chez eux on en parle pas car c'est culturel donc l'enquête n'a pas débuté comme il fallait. C'était tardif.
Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Sam Jan 18, 2020 6:15 am

Bonjour tout le monde,
Il y a de forte “chances” qu'elle soit morte, après 1 an faut être réaliste.. 😔
C'est dur de ne pas savoir, comme «Estelle Mouzin» 17 ans et comme au début, le néant total..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Sortcière Sam Jan 18, 2020 9:56 pm

Bonsoir Hagnesta Hill,

Vous écrivez : "À 11h40 elle était connectée dans l'hôtel alors qu'elle avait prévu une grosse journée de visite. Pourtant les 1ers témoignages disaient qu'elle était partie à 10h!"

Il y a plusieurs témoignages de son départ à 10 H ou juste celui du propriétaire de l'hôtel ?

Si elle est connectée à 11H40 dans l'hôtel c'est soit qu'elle est revenue à l'hôtel pour une raison ou une autre, soit qu'elle ne l'a pas quitté (hypothèse d'un seul témoignage sur sa sortie à 10h qui deviendrait alors problématique).

Personne ne la voit revenir en fin de matinée ? ni ressortir ?

Je note aussi que suite à l'inspection au luminol de sa chambre le 13 août des traces de projections son révélées sur un mur sous les yeux de son frère. Pas d'analyse de ces traces ?

Thyphaine devait quitter normalement l'hôtel quand et à quelle heure selon sa réservation ?

Je ne connais pas bien cette affaire mais à première vue c'est peut-être bien dans l'hôtel que cette jeune femme a disparu ...

Sortcière


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Hagnesta Hill Sam Jan 18, 2020 11:10 pm

Il me semble que le couple d'allemands a dit qu'elle est partie à 10h mais d'après la famille il y a des témoignages qui se contredisent et pourtant la police ne creuse pas plus. Tiphaine avait préparé un papier avec ses envies de visites et les horaires. Elle devait rendre les clés le lendemain matin vers 9h je crois me souvenir.
La dernière fois où on est vraiment certains qu'elle a été vue c'est au petit déjeuner, pour le reste il y a des contradictions.
Hagnesta Hill
Hagnesta Hill


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mer Mar 04, 2020 3:00 am

Dans une interview, un expert en téléphonie a dit que le téléphone de Tiphaine Véron il s'est éteint de manière pas saine, la batterie elle a été arrachée brutalement.. Information fiable ? Mystère..
Plus de nouvelles, les enquêteurs japonais font tout leur possible pour ralentir l'enquête décidément..


Dernière édition par Pusher83 le Mer Mar 04, 2020 3:19 am, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mer Mar 04, 2020 3:13 am

« À ce jour, les données téléphoniques n'ont jamais été réquisitionnées.» Presque deux ans, ils attendent quoi pour voir les relevés de la téléphonie.. Quand les poules auront des dents peut-être..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Sam Juin 27, 2020 9:36 am

Tiphaine Véron: Dupond-Moretti entre en piste

M Antoine Vey, associé du célèbre avocat pénaliste, reprend le dossier sur la disparition de la Poitevine au Japon: « Cette famille a un combat légitime. »
https://www.google.com/amp/s/m.centre-presse.fr/article/https%25253A%25252F%25252Fwww.centre-presse.fr%25252Farticle-747103-tiphaine-veron-dupond-moretti-entre-en-piste.html
Bonne initiative !!!!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Dim Juin 28, 2020 2:43 pm

https://youtu.be/HEX1MrBAd-s
Vidéo longue, mais avec beaucoup de détails.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mar Juin 30, 2020 4:10 am

Près de deux ans après la disparition de la Poitevine Tiphaine Véron au Japon, sa famille ne désarme pas

Un nouvel avocat et un ouvrage en préparation. Deux ans après la disparition de Tiphaine au Japon, sa famille remue ciel et terre pour découvrir ce qui lui est arrivé. Elle fait appel au cabinet Dupont-Moretti pour lancer de nouvelles pistes et veut raconter son histoire dans un livre.
https://www.google.com/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/faits-divers-justice/pres-de-deux-ans-apres-la-disparition-de-la-poitevine-tiphaine-veron-au-japon-sa-famille-ne-desarme-1593453380
La police japonaise des incompétents !!! Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mer Juil 01, 2020 5:09 pm

Cela fait bientôt deux ans que Tiphaine Véron a disparu au Japon et sa famille à Poitiers reste toujours sans réponse sur les circonstances de cette disparition. Qu'est-il arrivé à la jeune Poitevine, âgée de 36 ans, le 29 juillet 2018 alors qu'elle était en vacances seule dans la région de Nikko.

https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/disparition-tiphaine-veron-famille-fait-appel-au-cabinet-dupond-moretti-relancer-investigations-1848820.amp
« La police locale pense que la jeune femme est tombée accidentellement dans la rivière. »
La facilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Sam Juil 25, 2020 12:45 pm

Disparition de Tiphaine Véron : Elie Semoun mobilise les réseaux sociaux
-
Sur les réseaux sociaux, l’humoriste Elie Semoun lance "une bouteille à la mer" pour retrouver Tiphaine Véron. Cela fera deux ans, le 29 juillet prochain, que la jeune touriste poitevine a disparu à Nikkō, lors d’un voyage au Japon.
https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/disparition-tiphaine-veron-elie-semoun-mobilise-reseaux-sociaux-1856862.amp
Bonne initiative.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Lun Juil 27, 2020 4:44 pm

Disparition de Tiphaine Véron : Son frère Damien dénonce une « enquête inexistante » des autorités japonaises
-
La jeune femme originaire de Poitiers n’a plus donné signe de vie depuis deux ans
https://www.google.com/amp/s/m.20minutes.fr/amp/a/2829719
Exactement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mar Juil 28, 2020 5:28 pm

Disparition de Tiphaine Véron : «J’ai visité la ville 47 fois pour la rechercher», témoigne un Japonais
-
Kazunari Watanabe, un retraité japonais de 64 ans, a multiplié les visites à Nikko, la ville où la jeune Française s’est mystérieusement volatilisée il y a deux ans, le 29 juillet 2018.
https://www.leparisien.fr/faits-divers/disparition-de-tiphaine-veron-j-ai-visite-la-ville-47-fois-pour-la-rechercher-temoigne-un-japonais-28-07-2020-8360031.php
Un abonné please ? Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Kassandra88 Mar Juil 28, 2020 5:50 pm

Pusher83 a écrit:Disparition de Tiphaine Véron : «J’ai visité la ville 47 fois pour la rechercher», témoigne un Japonais
-
Kazunari Watanabe, un retraité japonais de 64 ans, a multiplié les visites à Nikko, la ville où la jeune Française s’est mystérieusement volatilisée il y a deux ans, le 29 juillet 2018.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un abonné please ? Sad

Installé à Tokyo, Kazunari Watanabe s'est pris d'affection pour la famille de Tiphaine Véron, jeune auxiliaire de vie auprès d'enfants handicapés à Poitiers (Vienne) qui a disparu le 29 juillet 2018 à Nikko. Depuis deux ans, ce retraité japonais de 64 ans se rend régulièrement dans cette cité touristique et escarpée située au nord de Tokyo pour l'aider dans ses recherches.

Pourquoi aidez-vous les proches de Tiphaine Véron ?

KAZUNARI WATANABE. Ils savent que quelqu'un cherche Tiphaine, cela les soulage peut-être un peu… J'ai entendu parler de sa disparition à Nikko sur Twitter puis de l'appel à l'aide de sa sœur Sibylle et de ses proches. Benoît Véron, le père de Tiphaine, est venu au Japon en septembre 2018. J'ai pu le rencontrer, comprendre son état d'esprit et son chagrin. Il n'a pas pu rester longtemps sur place. Je crois que j'ai continué ces recherches pour lui. Depuis, j'ai aussi rencontré Sibylle et son frère aîné, Damien, qui s'activent pour connaître la vérité sans toujours pouvoir venir au Japon et à Nikko. Je m'y déplace pour eux aussi.

LIRE AUSSI > Disparition de Tiphaine Véron : Élie Semoun lance un appel à témoins

Quand avez-vous débuté vos recherches ?

Je me suis rendu à Nikko pour la première fois le 19 août 2018. Depuis, j'ai visité la ville 47 fois pour rechercher Tiphaine. Je vis dans l'arrondissement de Shinjuku, à Tokyo. Je dois prendre le train pour Nikko, à trois heures de distance. J'y distribue souvent des tracts, j'échange avec les habitants, j'essaie de recueillir des informations sur place. Je les partage régulièrement avec Sibylle et Damien Véron. Mais c'est devenu difficile récemment, il s'est écoulé deux ans depuis la disparition…

Près de 100000 Japonais disparaissent volontairement chaque année. On les surnomme les « Johatsus », les évaporés. Est-il courant au Japon d'aider les familles de ces disparus ?

Je n'en suis pas sûr, je connais mal ce phénomène qui est tabou au Japon. Moi, je n'aide aucune autre famille. Des bénévoles aident parfois les proches de ces disparus durant une courte période. Mais ça n'est pas courant de rechercher une même personne pendant deux ans dans notre pays.

La police est-elle habituée à ce type d'enquête ?

Je pense que la police japonaise a suffisamment d'expérience mais je suppose aussi que ses compétences sont différentes entre la ville et la campagne… Les policiers ont orienté l'enquête vers la rivière et les montagnes alentour mais ils n'ont rien trouvé. J'entends souvent dire que la police a peut-être retardé les premières investigations, mais elle a pourtant fouillé la piste de l'accident comme celle de la disparition. Nikko est une ville paisible, il ne s'y produit jamais d'incidents graves. Si je pense que Tiphaine a pu faire une mauvaise rencontre, je doute en revanche de l'enlèvement.
Kassandra88
Kassandra88
Administrateur du forum


https://legrele.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Invité Mar Juil 28, 2020 6:06 pm

Kassandra88 a écrit:
Pusher83 a écrit:Disparition de Tiphaine Véron : «J’ai visité la ville 47 fois pour la rechercher», témoigne un Japonais
-
Kazunari Watanabe, un retraité japonais de 64 ans, a multiplié les visites à Nikko, la ville où la jeune Française s’est mystérieusement volatilisée il y a deux ans, le 29 juillet 2018.
https://www.leparisien.fr/faits-divers/disparition-de-tiphaine-veron-j-ai-visite-la-ville-47-fois-pour-la-rechercher-temoigne-un-japonais-28-07-2020-8360031.php
Un abonné please ? Sad

Installé à Tokyo, Kazunari Watanabe s'est pris d'affection pour la famille de Tiphaine Véron, jeune auxiliaire de vie auprès d'enfants handicapés à Poitiers (Vienne) qui a disparu le 29 juillet 2018 à Nikko. Depuis deux ans, ce retraité japonais de 64 ans se rend régulièrement dans cette cité touristique et escarpée située au nord de Tokyo pour l'aider dans ses recherches.

Pourquoi aidez-vous les proches de Tiphaine Véron ?

KAZUNARI WATANABE. Ils savent que quelqu'un cherche Tiphaine, cela les soulage peut-être un peu… J'ai entendu parler de sa disparition à Nikko sur Twitter puis de l'appel à l'aide de sa sœur Sibylle et de ses proches. Benoît Véron, le père de Tiphaine, est venu au Japon en septembre 2018. J'ai pu le rencontrer, comprendre son état d'esprit et son chagrin. Il n'a pas pu rester longtemps sur place. Je crois que j'ai continué ces recherches pour lui. Depuis, j'ai aussi rencontré Sibylle et son frère aîné, Damien, qui s'activent pour connaître la vérité sans toujours pouvoir venir au Japon et à Nikko. Je m'y déplace pour eux aussi.

LIRE AUSSI > Disparition de Tiphaine Véron : Élie Semoun lance un appel à témoins

Quand avez-vous débuté vos recherches ?

Je me suis rendu à Nikko pour la première fois le 19 août 2018. Depuis, j'ai visité la ville 47 fois pour rechercher Tiphaine. Je vis dans l'arrondissement de Shinjuku, à Tokyo. Je dois prendre le train pour Nikko, à trois heures de distance. J'y distribue souvent des tracts, j'échange avec les habitants, j'essaie de recueillir des informations sur place. Je les partage régulièrement avec Sibylle et Damien Véron. Mais c'est devenu difficile récemment, il s'est écoulé deux ans depuis la disparition…

Près de 100000 Japonais disparaissent volontairement chaque année. On les surnomme les « Johatsus », les évaporés. Est-il courant au Japon d'aider les familles de ces disparus ?

Je n'en suis pas sûr, je connais mal ce phénomène qui est tabou au Japon. Moi, je n'aide aucune autre famille. Des bénévoles aident parfois les proches de ces disparus durant une courte période. Mais ça n'est pas courant de rechercher une même personne pendant deux ans dans notre pays.

La police est-elle habituée à ce type d'enquête ?

Je pense que la police japonaise a suffisamment d'expérience mais je suppose aussi que ses compétences sont différentes entre la ville et la campagne… Les policiers ont orienté l'enquête vers la rivière et les montagnes alentour mais ils n'ont rien trouvé. J'entends souvent dire que la police a peut-être retardé les premières investigations, mais elle a pourtant fouillé la piste de l'accident comme celle de la disparition. Nikko est une ville paisible, il ne s'y produit jamais d'incidents graves. Si je pense que Tiphaine a pu faire une mauvaise rencontre, je doute en revanche de l'enlèvement.
-
Cimer ! Beaucoup de réactivité ! Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Disparition de Tiphaine Véron au Japon Empty Re: Disparition de Tiphaine Véron au Japon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum