Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

+13
jayfoss75
Hagnesta Hill
anubiscounter
bripol
Pondyness
Eluned
MohReda
illimani
ruth
Sortcière
Nordine
Kassandra88
over
17 participants

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Lun 12 Avr - 18:11

Bonsoir les français et les françaises. Je veux partager aujourd'hui cette information provenant du forum espagnol Burbuja.info.
Un utilisateur en ligne appelé Limier78 a récemment découvert que le renommé magazine espagnol Interviu avait écrit un article indiquant qu'Antonio Anglés avait passé une nuit dans un petit hôtel, et que ça s'est passé un jour sans déterminer avant sa fuite. L'article a une photo d'un lit en désordre rempli de magazines pornographiques, et il a été publié le 4 février 1993. La localisation du petit hôtel n'a pas été révélé, et c'est la première fois que je lis quelque chose indiquant qu'avant sa fuite, Antonio Anglés avait l'habitude de passer des nuits dans petits hôtels.

En fait, on est déjà connu que les endroits souvent fréquentés par Antonio Anglés étaient chez lui à Catarroja, la  maison abandonnée de campagne aux montagnes de La Romana, l'autre maison abandonnée de campagne près d'Alborache, la maison de son ami Miguel Cortona à Lliria et une autre maison abandonnée situé à côté de la gare ferroviaire à Villamarchante. Donc, je n'ai jamais lu auparavant qu'Antonio Anglés a resté quelques nuits dans petits hôtels avant sa fuite.
En ce qui concerne sa fuite, le 29 janvier 1993 il a tenté de se loger dans un petit hôtel a Valencia, mais le propietaire a refusé ça parce que le client (soit Antonio Anglés, soit une autre personne) n'avait pas la carte d'indentité nationale.

Ce qui m'étonne le plus est la photo de cet article qui semble être une manipulation comunicatoire car ce n'est pas la lit d'une chambre d'hôtel, mais c'est la lit de Dolores Anglés.
Ainsi, l'image située à gauche est celle publiée par Interviu avec les magazines pornographiques. L'image située à droite et la troisième photo sont quelques images d'un documentaire télévisé à l'intérieur de la chambre de Dolores et de la fenêtre. En fait, la troisième photo montre Enrique Anglés à l'intérieur de la chambre de sa soeur Dolores Anglés et la fenêtre où possiblement Antonio Anglés a sauté quand la police est arrivée.

Donc, le lit, la couverture, les nœuds et texture de bois, la peinture sur le mur, les défauts sur le mur et le sol sont tous les mêmes.
La seule chose différente est la lumière d'ambiance, mais de toute façon, l'utilisation délibérée d'une telle manipulation provenant d'un magazine espagnol qui soutenait l'histoire officielle est contraire aux principes éthiques du journalisme.

Alors, la façon dont les proches d'Antonio Anglés étaient d'accord avec ça est une autre preuve qu'ils sont opportunistes qui sont vendus au meilleur offrant.
Néanmoins, ils ont commencé à rejeter au fil de temps, comme, par exemple, Dolores a déclaré il y a trois ans qu'Antonio n'avait pas sauté, mais qu'elle lui aidé à descendre en utilisant des draps (comme un grimpeur descendant une montagne avec des cordes de rappel). Même aussi, Roberto Anglés a raconté en juin 2020 qu'il avait vu que la Garde Civile avait tué son frère Antonio Anglés quelque part dans la campagne.
Également, certains porte-paroles de la Garde Civile affirment de nos jours qu'Antonio Anglés n'a pas fui par cette fenêtre, ce qui ajoute encore plus d'incertitude sur ce qui s'est passé le soir du 27 janvier 1993 lorsque la police arrivait pour rattiser Antonio Anglés là.
Ainsi, je me demande pourquoi la Garde Civile n'a pas criée sur la manipulation grossière créée par le magazine Interviu.

Voilà les photos:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Enfin, je veux remercier Pepe Criminólogo, Limier78 et NemesysCriminóloga comme les utilisateurs en ligne qui ont remarqué ça.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 16 Avr - 17:46

Bonsoir. Une fois de plus, la recherche des bibliothèques anciennes qui est effectuée par certains utilisateurs des forums espagnols a donné de bons résultats.
Il y a trois jours, un utilisateur de Forocoches.com nommé Mamena a trouvé une chronique qui montre comme certaines personnes connaissaient l'identité de certains suspects que la police a enquêté avant que Fernando García et Juan Ignacio Blanco sont rendus à << Esta Noche Cruzamos El Mississipi >>, l'émission télévisée qui a été émmetrée le 29 janvier 1997 juste pour révéler les noms de quatre renommés individus qui, selon eux, étaient impliquées dans les meurtres des trois filles.

Voici la chronique du journal Levante du jeudi 30 janvier 1997:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ainsi, selon cette chronique, l'ancienne présidente de l'organisation féministe espagnole Clara Campoamor, nommée Blanca Estrella Ruiz, a déclaré que trois personnes (distinctes d'Antonio Anglés et de Miguel Ricart, bien sûr) sont fichés pour une enquête sur l'affaire Alcàsser, mais l'ancient délégué du gouvernement espagnol dans province de Valence, nommé Carlos Gonzalez Cepeda, a refusé cette information.

Quoi qu'il en soit, étant donné que la chronique a été publié le 30 janvier 1997, cela signifie que l'agence de presse Efe (et la réponse donnée par le délégué) devait être obtenue la veille, donc quelques heures avant que Fernando Garcia et Juan Ignacio Blanco sont venus au programme de télévision à une heure de grande audience la nuit du 29 janvier pour révéler les noms.

Qu'est-ce que ça veut dire? Peut-être que quelqu'un avait convaincre Juan Ignacio Blanco et Fernando García pendant des mois pour les faire confier sur cette personne, et finalement un jour cette personne leur ont dit ces noms. Malheureusement, ils ont commis la grande erreur de révéler leur identité à la télévision sans preuves, et c'est la raison pour laquelle Fernando García et Juan Ignacio Blanco ont été accusés de calomnie et même ont été punis d'une amende.

Néanmoins, cette chronique vraiment invalide ce que les journalistes qui adhèrent à la version officielle ont dit plusieurs fois, juste que Juan Ignacio et Fernando étaient cinglés en rapportant les noms de ces individus rénommés là.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Lun 19 Avr - 19:23

Un homme a été sanctionné avec une amende de 700 € pour ce qu'il avait dit lors d'une conférence informelle en avril 2019 à Monforte del Cid, et cette conférence est aussi disponible en ligne.
Cet homme aurait dit des calomnies contre le Roi émérite d'Espagne Juan Carlos I alors qu'il l'accusait d'avoir joué un rôle actif aux meurtres des trois filles.

Source en espagnol: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Juan Carlos I a quitté l'Espagne en août 2020 et s'est installé aux Émirats arabes unis en raison de plusieurs scandales de corruption. Quelques partis politiques ont tenté récemment de supprimer la calomnie contre les membres de la couronne espagnole en tant qu'infraction punie par le code pénal espagnol, mais sans succès.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 22 Avr - 18:00

Bonsoir. Voilà cet article publié par le journal El Mundo le 25 juillet 1997 par la journaliste Irene Hernández Velasco. Il a été publié moins d'une semaine avant de prononcer la sentence contre Miguel Ricart, et il détaille les cinq réflexions différentes sur le rôle joué par Miguel Ricart dans l'affaire.

Selon l'accusation particulière de l'organisation de défense des droits des femmes Clara Campoamor:
<< Les trois filles n'avaient pas pu cheminer depuis la maison abandonnée jusqu'à la fosse parce que leurs blessures ne leur permettaient pas de le faire. Pourtant, Miguel Ricart et Antonio Anglés ont utilisé un tapis pour porter chacune des filles. Il est probable qu'il y avait d'autres complices dont leurs identités restent encore inconnues. >>



Selon le procureur:
<< Lorsque Antonio Anglés et Miguel Ricart ont quitté la maison des Anglés, ils avaient déjà prévu d'enlever alétoirement des filles pour les violer. Ils les ont vus; les trois filles sont invitées d'entrer dans leur voiture; ils ont frappé les trois filles pendant le trajet vers les montagnes de La Romana. Ensuite, Miguel Ricart a violé par voie vaginale Desirée, tandis qu'Antonio Anglés a violé par voie anale et vaginale les trois filles, et même il a coupé un mamelon de Desirée avec des pinces.
Ensuite, ils ont attaché les trois filles et sont allés dans un bar situé à Catadau et puis ils sont retournés dîner à la ferme. Puis, les deux meurtriers se sont endormis, et puis, à l'aube, Antonio Anglés est parti vers un endroit prochain où ils avaient auparavant fait un trou pour cacher une moto volée. Enfin, Antonio Anglés a élargi ce trou pour mieux faire une vraie fosse, puis les trois filles ont été abattues, et finalement elles ont été enterrées là. >>


Selon l'accusation particulière des pères de Toñi Gómez:
<< La voiture où les filles ont été enlevées était auparavant occupée par quatre hommes, et l'un d'eux était bien connu des filles. Les filles ont été conduites contre leur volonté vers un endroit inconnu différent de la maison de La Romana, et elles ont été enterrées à proximité de cet endroit qui avait un sol humide. Puis, alors que la disparition des filles devenait bien connu dans tout le pays, leurs assassins ont eu peur et quelqu'un ordonne Miguel Ricart d'emmener les trois cadavres à une autre endroit, et finalement Miguel Ricart a emmené les trois cadavres à La Romana. >>


Selon l'accusation particulière des pères de Miriam García:
<< Miguel Ricart n'a pas été impliqué au cette affaire. La seule chose qu'il a fait est cacher Antonio Anglés et les vrais meurtres (encore inconnus), et se débarraser de l'arme utilisée pour tuer les filles et le bâton utilisé pour violer les filles par voie anale. D'autre part, Fernando García pense toujours que les vrais meurtres n'ont pas encore été identifiés. >>


Selon l'avocat de Miguel Ricart:
<< On ne peut pas tout démonter avec des véritables preuves la participation de Miguel Ricart dans cette affaire. En fait, ni les poils, ni le sperme, ni le sang ne lui appartiennent non plus. De plus, il a été torturé pour le faire s'incriminer lui-même. >>

Sources en espagnol:

Sources in Spanish: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 28 Avr - 16:12

Le film << 75 Días >> sera présenté le 31 mai 2021 lors du Festival du film d'Alicante. Le film, réalisé par Marc Romero, devrait être présenté dans les cinémas pendant l'été au cas la Covid-19 se serait détendu.
<< Avec les précautions appropriées, c'est un film qui s'éloigne du sensationnalisme, se concentrant plutôt sur l'incompétence et le manque d'empathie avec lesquels l'affaire Alcàsser a été traité. De plus, je veux aussi dépeindre la société des années 90 >>, a déclaré Marc Romero.

Source en espagnol: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 7 Mai - 17:52

Bonsoir à tous. Il y a beaucoup de choses pour partager aujourd'hui.

Tout d'abord, un service audio à la demande en ligne de << El Centinela del Misterio >> a récemment été présenté pour parler de l'existence de films clandestins snuff, donc le journaliste nommé Carlos Bustos a déclaré qu'il y a quelques années, il a vu une vidéo snuff sur la toile profonde.
Voilà:
<< Un jour, j'ai trouvé un film en noir et blanc sur la toile profonde d'Internet. Il montre deux personnalités passant devant deux civières et les filles d'Alcàsser occupaient ces civières.
Cette vidéo est sur Internet, mais je suppose toujours que ce n'était pas un vrai film snuff.
C'est vrai que j'ai vu cette vidéo, alors j'étais terrifiée par la façon dont ces deux personnes ressemblaient trop à deux personnalités ... Il vaut mieux laisser courir... Il vaut mieux laisser courir...
Je ne sais pas si cette vidéo a été rapportée, mais je ne l'ai plus jamais vue.
J'ai vu cette vidéo sur Internet en technologie noir et blanc avec une vue aérienne directe, et les filles sont sur les civières sont à peu près le même genre de lits que ceux qui sont habituellement utilisés pour une autopsie, et j'ai vu les filles d'Alcàsser là-bas.
L'une de ces personnalités, qui était vraiment un membre des plus hauts échelons (d'Espagne, bien sûr) à l'époque, était bien habillé.
Ainsi, les personnalités passent devant les civières et l'un d'eux touche le pouce de l'une des filles, qui est nuée.
J'ai vu cette vidéo et ce que j'y ai vu ne peut pas être nié par personne >>, a dit le journaliste Carlos Bustos à la minute 84:00.

Plus tard, le journaliste explique qu'il y a deux possibilités: soit que la vidéo est fausse car c'est une recréation simulée de ce qui s'est passé avec les filles, soit que le film est réel.

Source en espagnol: [url] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [/ url]



Deuxième, des ossements appartenant à trois cadavres humains ont été retrouvés à Picassent par un randonneur dans un sentier, plus précisément deux crânes et trois fémurs. Les premières analyses indiquent que la date du décès est survenue il y a environ trente ans. Ainsi, compte tenu de l'incertitude sur le sort d'Antonio Anglés, tous les cadavres non identifiés trouvés autour de Valence qui ont prouvé que la date du décès est le début des années 90 pourraient appartenir à Antonio Angles.
Quoi qu'il en soit, nous verrons ce que le test ADN dira.
Source en espagnol: [url] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [/ url]


Troisième, une procédure a été récemment engagée par un groupe de criminologues engagés comme accusation particulière. Ils ont demandé au tribunal d'Alcira que les véhicules d'Antonio Anglés et de Miguel Ricart soient analysés avec les technologies qui existent aujourd'hui. J'espère que le dessous de l'Opel Corsa de Miguel Ricart sera soigneusement examiné pour voir s'il y a des dommages qui correspondent à avoir conduit le véhicule chargé de cinq personnes sur les routes de terre, caillouteuses et non goudronnées pour aller à La Romana:
Source en espagnol: [url] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [/ url]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 7 Mai - 22:53

Nordine a écrit:Bonsoir over;

Les  snuff movies existent et il y a malheureusement des amateurs pour ce genre de scènes avec sexe et mise à mort.
Je pense que le parallèle peut être fait entre les blessures constatées à l'autopsie des trois filles et celles visibles sur la vidéo.

S'il s'agit d'un faux, il faudrait que celui qui a produit le film connaisse bien l'histoire, les fille et aussi ce qui leur est arrivé.

Oui, je crois ce que tu penses, mais c'est aussi possible que celui qui a produit le film connaisse bien l'histoire de Juan Ignacio Blanco parce qu'il était celui qui a parlé de l'histoire des snuff films pour l'affaire Alcàsser pendant plusieurs ans. N'oubliez pas que Juan Ignacio Blanco a dit qu'il a reçu un vidéo tape en 1996 par l'intermédiaire du prêtre d'Alcàsser.
Alors, je ne comprends pas pourquoi le journaliste Carlos Bustos n'a pas dénoncé à la police ce qu'il a vu.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par martine34 Sam 12 Juin - 15:29

Bonjour,
J'ignore si des notables -parfois incriminés à tort dans des histoires criminelles sordides- ont un lien avec ces assassinats mais l'affaire d'Alcasser recèle bien des mystères.
Ricart a donné plusieurs versions très différentes les unes des autres et la maison en ruine du lieudit "La Romana", où les pauvres gamines auraient été torturées et mises à mort, ne présentait guère de traces de sang. Quant à la disparition d'Anglès, elle reste énigmatique.
Le plus troublant est le lien parfois contesté mais très mystérieux établi entre les crimes d'Alcasser et ceux de Macastre, commis au nord de Valencia et auxquels Over fait allusion.
Trois jeunes gens, deux filles et un garçon plus ou moins en déshérence, allaient fréquement faire du "camping" ou squattaient une maison abandonnée dans la région .
On a retrouvé sur leurs corps des tickets de bus non compostés censés leur permettre d'atteindre une agglomération éloignée de l'endroit où leurs cadavres ont été découverts.
Ils ont donc été transportés sur les lieux du drame en stop ou par une (ou des) personne(s) avec qui ils avaient rendez-vous.
Le pied d'une des victimes a manifestement été tranché- et c'est le cas d'autres jeunes gens mutilés dans cette zone boisée- au moyen d'une scie électrique, ce qui indique que les assassins disposaient de matériel et de moyens de transport importants.
Le pied a été retrouvé rue...d'Alcasser ,quelques temps avant la mort des trois jeunes filles.
Certains attribuent ces crimes à des auteurs de "snuff movies", ces vidéos atroces dans lesquelles des gens sont massacrés "en direct"pour satisfaire de goût morbide de pervers qui les achètent à prix d'or.
J'ai appris avec surprise que la très belle ville de Valencia abritait un nombre important de cercles ésotériques et de sectes sataniques.
Y aurait-il un lien à établir entre ces nombreux crimes perpétrés dans les zones montagneuses du nord de la ville et ces milieux interlope?
Chi lo sa?
Il y a deux ans, des sportifs membres d'un club de plongée de Calpe ( une station balnéaire très proche d'Alicante), qui avaient l'habitude de s'exercer autour d'un rocher formant un à-pic dans la mer (el Peñon de Ifach), ont fait une bien étrange découverte:
Dans les enfractuosités du rocher étaient accochés plusieurs corps enroulés dans des suaires parsemés de formules magiques et d'objets ayant probablement servi à la célébration d'un rite...Certains ossements, enfouis dans des sacs de plastique, provenaient de corps enterrés une trentaine d'années auparavant et sans doute jetés à la mer peu de temps avant leur découverte: les plongeurs, qui faisaient aussi partie d'un club de photo, évoluaient chaque semaine autour du rocher et n'avaient jamais trouvé le moindre objet immergé à cet endroit.
Certains sacs contenaient des photos et papiers personnels encore très lisible appartenant à des gens toujours en vie habitant différentes provinces espagnoles.
Plaisanterie de carabins ou rites sataniques?
On n'a plus guère entendu parler de cette affaire...


martine34


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par martine34 Sam 12 Juin - 15:39

Un saludo a Over...
Le crime dont ont été victimes Las Niñas de Alcasser a inspiré le film "La Isla Minima", primé aux "Goya" qui sont l'équivalent de nos "César"

martine34


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par martine34 Ven 9 Juil - 14:58

En relisant les commentaires, je doute très fortement que le roi Juan Carlos, quelle que soit l'antipathie qu'il puisse provoquer chez certains, soit de près ou de loin responsable de la mort affreuse des trois jeunes filles.
C'est même un lieu commun, dans les pays sous régime monarchique, de taxer les rois ou les reines les pires turpitudes.( ne vous méprenez surtout pas sur mes opinions politiques: je suis une républicaine convaincue! Very Happy )
La malheureuse Marie-Antoinette a été accusée en son temps de nymphomanie et d'actes incestueux commis sur ses enfants et la fameuse réplique concernant le pain et la brioche est une "fake news" (déjà!) du Siècle des Lumières.
Très près de nous, la théorie du complot rendant la Cour d'Angleterre responsable du piège dans lequel serait tombée la Princesse Diana est aussi absurde que ridicule.
Lady Di était très malheureuse et par conséquent tentait de se venger des humiliations endurées en multipliant les conquêtes tapageuses et des relations compliquées avec les paparazzi qu'elle attirait pour mieux les fuir ensuite.Un point c'est tout.
Mais revenons à Alcasser.Des zones d'ombre subsistent indéniablement. L'hypothèse selon laquelle la police aurait lancé un "faux Anglès" en direction du Portugal puis à Lisbonne me semble particulièrement échevelée et dénuée de sens.
Le "vrai" est monté comme passager clandestin à bord d'un cargo faisant route vers l'Irlande, le porte-conteneurs "City of Plymouth". Le navire avait un moment été repéré par la marine française dans les eaux territoriales : averties de la fuite d'Anglès, les autorités françaises avaient signalé au commandant du cargo que le passager indésirable était en train de prendre la fuite à bord d'un canot pneumatique de type zodiac, après avoir (étrangement!) échappé à l'attention de l'équipage et des officiers de bord.
Je me souviens très bien de cet épisode suivi à la radio (France Inter).
"Repêché" par les marins du "City of Plymouth", Anglès avait (disait-on) été enfermé dans une cabine mais très bizarrement, il aurait réussi à quitter le navire avant que ce dernier n'atteigne les côtes irlandaises!

Détail important: Anglès, au début de sa cavale, était allé à Valencia où il s'était fait décolorer les cheveux par un coiffeur puis avait rendu visite à un ami d'enfance habitant cette ville:
Il avait sommé ce témoin de lui vendre le petit pavillon de chasse que son père possédait du côté de Badajoz.L'ancien ami d'enfance avait refusé la transaction au grand dam d'Anglès qui espérait sans doute se cacher dans ce pavillon et dans sa déclaration aux enquêteurs, il s'était étonné de constater qu' Anglès, qui vivotait habituellement d'expédients, était à ce moment-là en possession d'une très forte somme d'argent en liquide.
Qui la lui avait donnée? Les commanditaires du triple meurtre? Les organisateurs d'un possible "snuff movie?"
Deux hypothèses quant à sa disparition:
1)Les marins l'ont jeté à la mer après s'être partagé l'argent qu'il possédait
2)La forte somme d'argent a été donnée à l'équipage du navire contre la fuite organisée d'Anglès vers la côte irlandaise toute proche.
Quelques temps après sa "fuite", un crâne humain a été retrouvé dans les rochers le long desquels avait navigué le porte-conteneurs.
Son séjour prolongé dans l'eau a empêché toute analyse de l'ADN.
On ne sait toujours pas si Anglès a survécu à sa fuite...



martine34


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 13 Juil - 23:42

Bonsoir Martine34,

Merci pour votre contribution. Moi, je crois que le récit d'Antonio Anglés en fuite en direction de Lisbonne est un leurre pour influer la société espagnole pendant que les enquêteurs déjà connaissaient qu'Antonio Anglés est décédé quelque part dans la province de Valencia.

La fuite (comme la plupart de l'affaire Alcàsser) est un casse-tête avec des plusieurs énigmes, donc le récit officiel sur Antonio Anglés capable d'arriver à Irlande avec succès est illogique.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 7 Sep - 23:48

<< Il y a des nouvelles informations sur un tueur espagnol qui aurait pu s'enfuir vers l'Irlande à bord d'un navire >>

Source en espagnol:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne crois pas mes yeux ! Je ne comprends pas bien pourquoi un marin du City of Plymouth est capable d'identifier Antonio Anglés 28 ans plus tard. Alors, les marins sont d'origine britannique et irlandais, donc ils n'avaient pas été exposés aux détails de l'affaire depuis 1992, comme les gens d'Espagne l'ont fait. Alors, j’insiste sur le fait que n'a pas ni queue ni tête qu'il est encore capable de reconnaître les photos d'Antonio Anglés par vidéoconférence avec le juge espagnol, sauf que ce marin a une très extraordinaire mémoire des visages.

Je n'y crois pas du tout, donc je crois que le marin a répondu affirmativement pour terminer la démarche judiciaire dès que possible.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 21 Sep - 1:05

over a écrit:<< Il y a des nouvelles informations sur un tueur espagnol qui aurait pu s'enfuir vers l'Irlande à bord d'un navire >>

Source en espagnol:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne crois pas mes yeux ! Je ne comprends pas bien pourquoi un marin du City of Plymouth est capable d'identifier  Antonio Anglés 28 ans plus tard. Alors, les marins sont d'origine britannique et irlandais, donc ils n'avaient pas été exposés aux détails de l'affaire depuis 1992, comme les gens d'Espagne l'ont fait. Alors, j’insiste sur le fait que n'a pas ni queue ni tête qu'il est encore capable de reconnaître les photos d'Antonio Anglés par vidéoconférence avec le juge espagnol, sauf que ce marin a une très extraordinaire mémoire des visages.

Je n'y crois pas du tout, donc je crois que le marin a répondu affirmativement pour terminer la démarche judiciaire dès que possible.

On dirait que le capitan du navire s'était adhéré sur la version officielle.
Cependant, dans les années 90, les marins ont tous convenu que ce passager clandestin n'était pas Antonio Anglés. En fait, il y a un rapport en provenant d'Interpol qui a été documenté par des nombreux journaux ici en Espagne.
Voilá la bibliothèque virtuelle pour voir un article de presse de 1997 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ainsi, la clef est surlignée en rouge, donc ni le capitaine ni les autres marins n'ont pu identifier le passager clandestin comme Antonio Anglés une fois que les enquêteurs d'Interpol leur ont montré quelques photos du fugitif espagnol.

Moi, je crois que 29 ans plus tard, la plupart des médias espagnols essaient de renfoncer de temps en temps le faux mythe d'Antonio Anglés alors qu'ils ne veulent parler des faits qu'invalident l'histoire officielle non plus.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 21 Sep - 1:25

Et comme si ce n'était pas encore assez difficile, il y a une autre grande nouvelle.
Une association nommée Laxshmi, qui est créée pour combattre les crimes, a demandé au juge de vérifier de nouveau 11 cheveux situés sur les trois cadavres en utilisant les dernières technologies pour trouver des preuves ADN d'Antonio Anglés. En fait, si Antonio Anglés serait trouvé aujourd'hui, il n'y a pas de preuves ADN contre lui parce que le rapport de Miguel Ricart est insuffisant pour inculper Antonio Anglés du meurtre de Toñi, Miriam et Desirée.

Maintenant, nous devons attendre que le juge accepte la volonté de Laxshmi.


Source en espagnol :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 29 Sep - 20:16

Bonsoir. Aujourd'hui je veux partager ce intéressant blog que je viens de traduire pour vous, car il aide vraiment à clarifier les nombreuses incohérences et les plusieurs questions sans réponse de l’affaire Alcàsser :

Source en espagnol : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

À partir d'ici, je vais traduire ce que le blogueur a dit. Voilà :

« Avec cette saison du blog, je viens d'intégrer deux nouveaux contributeurs : un de mes amies qui s'est concentrée sur l'affaire Alcasser depuis longtemps , comme moi-même et de nombreux adeptes de ce blog, et aussi un autre ami qui est expert en concepts philosophiques tels que l'ésotérisme et l'occultisme, qui sont des croyances sur lesquelles j'ai toujours été sceptique. Lorsque ma connaissance sur cette affaire a été amélioré au fil de temps, j'ai commencé à intégrer ces concepts ici dans mon blog. Les deux contributeurs nous aideront à comprendre les affaires les plus sordides dans la région de Valencia pendant les années 80 et 90. Nous allons essayer de nouvelles approches en ajoutant de nouveaux points de vue pour revoir tous ces crimes mystérieux là.
Nous avons fait un arrêt pendant un certain temps, mais nous déjà sommes prêt pour théoriser sur un récit alternatif sur ce qui s'est passé le soir du 13 novembre 1992 quand les trois filles ont disparu.
Pour cette raison, nous serons centrés sur certains témoignages qui ont toujours été rejetées mais, à notre avis, pourraient être plus proches de la vérité que tous les autres témoignages qui sont inclus dans la version officielle.
Nous commencerons pour reculer plus tôt jusqu'à 17 h 30 ce soir du 13 novembre. Nous pensons que 17 h 30 pourrait être le moment où chacune d'elles a quitté la maison juste pour rencontrer leur amie. Cela a vraiment du sens, car la nuit arrive tôt en novembre, et ils devaient retourner chez eux avant 21 h 30 selon le couvre-feu qui leur avait été imposé par leurs parents.

<< Ce soir-là, les trois filles, en étant accompagnées par Vanessa [qui était une autre amie], sont parties vers la salle d'arcade Zass à 17 h 30 pour jouer, mais en fait Miriam voulait voir son ami Lean qui jouait au billard. Je suppose qu'elles se sont tous amusées et puis elles sont parties voir moi chez moi. >>
Source : Le livre Sin Piedad, écrit par Fernando Martínez Laínez en 1993.

Une amie qui ce soir [heureusement pour elle] n'a pas suivi ses trois amis sur le chemin de la gueule du loup, ce qui lui a permis de sauver sa propre vie.

Il y a quelques faits qui deviennent notoires lors de la lecture des témoignages inclus dans la version officielle, donc les incohérences chronologiques, les contradictions et  quelques faits qui ressemblent une partie de la vérité. Eh bien, c'est quelque chose que tous les adeptes de cette affaire déjà connaissent. Par conséquent, nous ne veut pas analyser ces rapports ni accuser quelqu'un [car nous ne sommes pas autorisés et nous n'avons pas de preuves réelles], donc nous sommes ici pour théoriser. Tous nos adeptes sont assez intelligents pour penser par eux-mêmes, donc ils sont vraiment capables d'interpréter ce que nous disons pour créer une opinion. En fait, nous avons aussi notre opinion.

Il y a des autres pages web où toutes ces contradictions ont été analysées en profondeur avec un point de vue psychologique, ce qui renforce l'ambiguïté et l'incertitude de ce que la plupart des témoins ont parlé. Nous ne comprenons pas pourquoi chacun des témoins oculaires n'a pas été comparé, ni n'a pas été vérifié sur le terrain, ni n'ont pas été vérifié certains faits incroyables  lesquels les témoins ont abordé. Eh bien, nous pouvons supposer que ces rapports des témoins  ont été "moulés" à toute vitesse afin de créer une chronologie des faits à montrer à la justice.

Cependant, la clé n'est pas seulement ce qui s'est passé pendant le soir du 13 novembre, mais aussi ce qui s'est passé lorsque les cadavres ont été retrouvés : un certificat médical cassé en nombreux petits morceaux près de la fosse, ce qui est difficile à croire comme une erreur ou négligence par les meurtriers, comme la piste la plus décisive pour constater l'identité d'un des meurtriers présumés, juste un petit voleur de la prochaine ville de Catarroja.

À partir d'ici, il semble qu'ils aient commencé à ne pas suivre un ordre logique pour continuer l'enquête, donc ils avaient ignoré d'autres pistes au cours de l'enquête initiale. En fait, il semble que les enquêteurs aient trouvé un moyen facile de résoudre un crime aussi complexe. Ils ont attrapé l'un des auteurs présumés, alors qu'en même temps il y avait beaucoup d'autres énigmes qui n'avaient pas de sens. Même certains de ces faits impliquaient que l'intégrité de la version officielle chancelait.

Est-ce qu'il n'y a pas d'autres pistes à rechercher ? Est-ce que le certificat médical avait été mis là pour confondre les enquêteurs pour suivre une piste ? C'est quelque chose que nous n'excluons pas, car ce genre de stratagème avait déjà été utilisée avec d'autres crimes. Par exemple, un homme anonyme a notifié par téléphone l'emplacement de la femme mutilée trouvée à Turís, [je veux dire la troisième victime des meurtres de Macastre]. Tel homme anonyme accuse aussi un petit voleur en donnant son nom et son prénom. Bien qu'aucune preuve n'ait été trouvée contre lui, il semble que ce genre de stratagèmes sont utilisés pour éloigner les vrais auteurs des enquêteurs. Donc, nous parlons de quelqu'un qui savait ce qui s'est passé avec les meurtres de Macastre. C'est quelqu'un qui est profondément impliqué là. À notre avis, un tel homme a probablement été impliqué dans les deux affaires [Alcasser et Macastre]. Pourquoi je dis ça ? Parce que cet homme a infligé des mutilations à ses victimes avant de leur mort, et il n'a pas infligé les mutilations pour rendre difficile l'identification des victimes, [car mutiler un pied ne rend pas la victime méconnaissable], mais il a infligé les mutilations par sadisme. Nous croyons que c'est son sceau, car il s'agit probablement d'un homme fétichiste et intelligent qui laissait des messages partout, qui déposait des restes humains et qui prenait de trophées et qui veut laisser perplexe les enquêteurs.

Un message aussi macabre fait par cet homme trois ans avant les meurtres des trois filles d'Alcàsser dans le même scénario, [une affaire avec plusieurs victimes], était en effet un inquietant signal d'alerte qui devait être comprendre par les enquêteurs des trois filles Alcàsser, mais ils ont ignoré ça.

Ce récit alternatif que nous voulons raconter ici implique que nous devons penser que les trois filles ont quitté chez eux plus tôt que l'heure du départ que les rapports de disparition écrit par la police montrent. Alors, nous supposons qu'ils montrent une autre heure postérieure pour formalisme et pour simplifier le rapport écrit en utilisant une seule heure pour le départ des trois filles. Vous devez tenir compte que, pendant les années 90, les technologies disponibles par la police étaient les machines à écrire et les téléphones. Donc, maintenant, nous sommes prêts à retourner à 17 h 30 ce soir-là, ce qui est montré par quelques sources.

Les trois filles ont quitté chez eux et ont parti chez leur amie qui avait des symptômes de la grippe. Et puis, selon leur mère, elles sont parties à 17 h 50. Cette heure a été refusée par les enquêteurs, ce qui est assez incroyable, car ils ont préféré accepter l'heure donné par leur amie, ce qui signifie qu'il y a un écart de deux heures et demie avec ce que sa mère avait dit. Pourquoi ont-ils préféré l'heure du départ donné par l'amie ? Parce que cela cadre assez bien avec  la version officielle. Quoi qu'il en soit, il semble que les trois filles ne soient pas restées aussi longtemps dans la maison de leur amie. Certes, elles n'y sont pas restés plus d'une trentaine de minutes là.

<< Les filles ont parlé et ont mis sur leurs intérêts, comme n'importe quel autre jour, et elles l'ont fait pendant environ une demi-heure. >>  Source :  Le journal ABC.

<< Vers 17 h 40, la mère d'Esther, qui est la mère d'une amie des trois filles, nous a dit que les trois filles y sont restées là ce vendredi jusqu'à 17 h 50. Bien qu’elles aient fait une évaluation pour rester un peu plus en jouant aux cartes, elles ont finalement préféré partir, alors que sa fille est restée à la maison car elle était malade.  >>  Source : Le livre de Juan Ignacio Blanco.

À ce moment-là, il semblait que les filles n'avaient pas quelque chose de prévu pour ce soir, mais, pour quelque autre raison que personne ne connaissait [sauf elles-mêmes et peut-être quelques autres], elles ont pu partir à pied vers la prochaine ville de Picassent. Maintenant, il y a une autre scène, car elles ont eu assez plus de temps pour s'amuser avec quelques autres projets de loisirs ce soir-là.

Ainsi, selon sa mère, ils ont quitté la maison de leur amie malade à 17 h 50. On pense qu'ils ont cheminée jusqu'à la rue Padre Guaita, qui est la rue où vivait la plus vieille madame qui a vu les filles ce soir, mais la route qu'ils ont empruntée est inconnue. On pourrait penser qu'elles ont marché par les rues les moins fréquentées, ce qui pourrait expliquer qu'elles n'ont pas été vu par quelques autres potentiels témoins oculaires. Quoi qu'il en soit, parmi tous les témoins oculaires montrés par la version officielle, cette madame était, à notre avis, la plus fiable de beaucoup.

Pourquoi est-ce que cet itinéraire alternatif est-il vraiment intéressant ? Il est intéressant parce que c'est vraiment faisable. En effet, on peut cheminer par là pendant 36 minutes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source : Mode piéton sur Google Maps. Temps estimé entre la maison d'Esther à Alcàsser et la rue Padre Guaita à Picassent.

Cette chronologie implique que les trois filles ont pu arriver devant la maison de madame Dolores Badal à 18 h 26. Elle a dit que les trois filles ne sont pas restées aussi longtemps, mais environ quatre ou cinq minutes, jusqu'aux filles ont été prisées par la mystérieuse voiture blanche.

<< Elles n'y sont pas restés si longtemps... Juste quelques minutes, quatre ou cinq minutes... >>  Source : Témoignage de madame Badal devant le juge.

Il est maintenant 18 h 30, donc les trois filles auraient pu entrer dans la voiture blanche parce qu'elles sont incitées par quelqu'un. Ce moment est vraiment important. Pourquoi ? Parce que 18 h 30 cadre avec l'heure à laquelle l'éclairage public est allumé à cette période de l'année, ce qui a été prouvé devant le juge :

<< L'avocat Virgilio Latorre a montré que les réverbères ont été allumés ce soir-là à 18 h 30. >>

Alors, c'est la preuve qui apporte la crédibilité sur le témoignage de madame Dolores Badal.

<< J'ai vu les trois filles disparues d'Alcàsser entrer dans une voiture blanche qui était préalablement occupée par quatre hommes. >>  Source : Le témoignage de madame Badal devant le juge.

Madame Badal a dit qu'elle avait vu les trois filles pendant quelques minutes, et que les réverbères sont allumés :

<< Quand j'ai mis ma tête par la fenêtre, l'éclairage public était encore éteint. Les réverbères sont allumés immédiatement. Les trois filles étaient là quand les réverbères sont allumés. >> Source : Le témoignage de madame Badal devant le juge.

L'erreur dans le témoignage de madame Badal est qu'elle est trompée avec l'heure, car elle a dit qu'elle a vu les filles une heure et demie plus tard que 18 h 00.

<< [...] On ne nous reste plus que refuser le témoignage de madame Badal, car elle nous a dit que les réverbères sont allumés peu de temps après avoir commencé à regarder par sa fenêtre [...]
[...] En raison de notre compilation, nous devons donc admettre que Dolores Badal est trompée parce qu'elle a dû regarder par la fenêtre plus tôt que 20 h 00 [...] >> Source : Quelques extraits de la sentence.

Il y a un autre décalage temporel, dont nous ne savons pas ce que c'est. Peut-être que la raison est la fin récente de l'heure d'été ?
Malgré cela, nous sommes convaincus d'une seule chose, juste que le témoignage de madame Badal est la plus fiable, car elle a offert son témoignage de façon involontaire, et elle n’a agi pas de façon intéressée. Elle a vu les trois filles ; elle a vu leurs visages depuis son balcon ; elle a vu quatre hommes à l'intérieur de cette voiture blanche, qui est la seule chose vérifiée par la police dans la seule reconstitution qui a été faite pendant toute l'enquête.

<< En tant qu'enquêteurs policiers, nous plaçons une voiture là-bas au même endroit où la voiture blanche était située. Deux policiers de la Garde civile sont entrés sur les sièges d'avant, puis sur les sièges arrière, sous la surveillance d'un autre chef de police depuis le balcon de madame Badal. Alors, il a pu voir pouvait voir les deux occupants situés aux sièges d'avant et l'occupant droit situé aux sièges d'arrière, alors que l'occupant gauche situé aux sièges d'arrière n'était que partiellement vu par lui, juste sa taille, ses genoux et ses mains.
En foi de quoi, d'où nous pouvons déduire que madame Badal aurait vraiment pu observer comme quatre hommes se sont trouvés à l'intérieur de la voiture.  >> Source : La reconstitution du témoignage de madame Badal qui est incluse dans le dossier judiciaire. Elcrimendealcasser.wordpress.com.

L'image des visages des trois filles est resté gravé dans sa mémoire. C'est quelque chose qui s'est passé récemment, c'est donc un souvenir vraiment précis pour elle-même. Ainsi, une fois qu'elle a regardé leur avis de recherche dans un supermarché, elle les reconnait comme les trois filles qu'elle a vu monter dans une voiture blanche. Cependant, elle ne s'est pas précipitée vers la poste de police pour témoigner, mais les policiers sont rendus chez elle et ils ont trouvé son rapport si important. En fait, les policiers lui ont dit qu'elle devra se rendre au poste de police pour témoigner, ce qu'elle a fait :

<< Je suis parti vers la poste de la Garde Civile pour la première fois pour témoigner de ce que j'ai vu, et je me suis porté de mon plein gré.
Je suis parti parce qu'ils m'avaient demandé de témoigner, ce que j'ai fait.
Un policier en civils m'a indiqué qu'il vaudrait mieux témoigner de ce que j'ai vu le soir de leur disparition.
La Garde Civile a remarqué que j'avais vu les trois adolescentes par ma fenêtre.
La même chose dont je témoigne ici est la même que j'ai déjà témoigné au poste de police de la Garde Civile.
La Garde Civile a dit que j'avais vu les trois ados parce qu'un jour, peut-être un samedi, je suis allée au supermarché et j'ai vu leurs avis de recherche, alors j'ai discuté avec un gars :
"J'ai vraiment vu ces trois fille ! Mon Dieu ! Les trois filles ont entré dans une voiture qui était déjà occupée par quatre hommes !"
Donc, ce gars-là avait un ami qui est un policier local d'Alcàsser, donc ce gars a diffusé mon récit à son ami policier, et enfin des policiers m'ont indiqué que je devrai témoigner ce que j'ai vu en allant au poste de police.
Une fois que j'ai vu leurs visages dans la Garde Civile, j'ai remarqué que j'avais vraiment vu les trois ados en montant dans une voiture blanche.
J'ai vraiment reconnu leurs visages. >>  Source : Témoignage de madame Badal devant le juge.

<< La femme n'a pas hésité. Bien que certaines incohérences aient été trouvées lorsqu'elle a décrit les vêtements que portaient les trois filles, elle est toujours d'accord pour dire qu'elle a vu les trois filles disparues d'Alcàsser. "Je n'ai pas de fixation avec la taille, les cheveux, l'âge ou la constitution corporelle, mais avec les visages. C'est pourquoi j'ai la certitude d'avoir vu les trois filles."
Dolores Badal savait que les filles qu'elle avait vu monter dans cette voiture étaient Miriam, Toñi et Desirée lorsqu'elle a vu des avis de recherche dans un supermarché. >> Source : Le journal ABC.

Il y a des grandes chances que le bruit court d'une femme de Picassent qui avait vu les trois filles entrer dans une voiture blanche est diffusé par les villes les plus proches et est rapportée par quelques journaux. Est-ce la raison qui peut expliquer certains faits étranges ? Oui, il est possible.
Le témoignage de madame Badal impliquait que l'histoire officielle aurait pu subir un revers, car la voiture qu'elle a vu était déjà occupé par quatre hommes et avait quatre portes. De plus, les filles devaient connaître au moins un des occupants, car elles n'hésitaient pas à monter dans la voiture par la porte droite d'arrière. Il y avait déjà deux occupants aux sièges de devant et les deux autres aux sièges d'arrière. Lorsque les trois filles montent sur les sièges d’arrière, ça signifie qu'elles ont dû être en contact étroit avec les occupants masculins. Tout en sachant que, selon leurs amies, les trois filles ne sont entrées que dans des voitures qui étaient déjà occupées par personnes de connaissance, des couples plus âgés ou des personnes de confiance, il est évident qu'un des occupants devait être une personne de la connaissance d'au moins une des filles.

Cependant, la déclaration du témoin la plus fiable est rejetée par la mauvaise chronologie donnée par madame Badal, mais les enquêteurs ont tout d'accord que certains faits décrits par elle [juste la voiture blanche et les trois filles entrant] étaient des indices fiables. Étonnamment, les enquêteurs ont rejeté un autre fait donné par elle : La voiture qu'elle a vu ne correspondait pas à celle conduite par les présumés coupables, car la voiture [de Miguel Ricart] n'avait que deux portes.

"... Les trois filles ont entré dans la voiture de taille moyenne par la porte d'arrière, car cette voiture a deux portes de ce côté ...
... La voiture dans laquelle elles ont entré est une voiture blanche avec quatre portes et plutôt petite. Je ne connais pas la marque, et elle semblait d'être en bon état ..." Source : Le témoignage de Dolores Badal devant le juge.

Pour nous, le fait que le témoignage de madame Badal est valable, sauf pour se tromper avec la chronologie, et que l'itinéraire tracé par la voiture est bon pour dissimuler les faits rejetés par les enquêteurs, [qui semblaient seulement concernés pour focaliser l'enquête sur La Romana], nous permettre de formuler l'hypothèse suivante : Les trois filles ont probablement entré ce soir-là dans une autre voiture blanche, mais pas celle de Miguel Ricart. Alors, elles ont entré dans une autre voiture blanche inconnue occupée par quatre personnes sans déterminer.

Quoi qu'il en soit, la clé sans réponse est pourquoi elles ont décidé de monter dans cette voiture. Pour une raison quelconque, et nous ne voulons pas immisçons pour éviter de nous mettre dans le pétrin, les quatre personnes qui ont occupé la voiture blanche auraient pu savoir que les trois filles ont parti à pied vers Picassent. Ainsi, ils ont probablement décidé de les rattraper, puis les trois filles ont été convaincues de monter dans la voiture.
Cependant, nous supposons que ce ne serait pas une tâche facile de les convaincre d'entrer, même lorsqu'elles ne sont pas très loin de la boîte de nuit. Voilà une autre clé.

<< "Avez-vous peur que les tueurs soient des personnes de la connaissance d'elles ? Oui, j'ai beaucoup peur", a dit Esther. >>
<< Peut-être que les filles se sont défendu, il y a eu beaucoup de violence, un accident est arrivé sur une d'elles, et finalement ils ont tué les deux autres filles parce que [les assassins] étaient des personnes de la connaissance d'elles", a déclaré Melina (une autre amie des filles). >>  Source : Le journal La Vanguardia.

Notre théorie, ainsi que les indices dont nous avons parlé, pourraient indiquer l'existence d'une personne de leur connaissance à l'intérieur de la voiture blanche et pourrait avoir leur âge. Cette personne a pu convaincre les filles d'entrer avec n'importe quelle excuse, par exemple un court voyage pour participer en un anniversaire ou une sorte de fête dans une maison à la campagne, et peut-être que les filles ont accepté à condition qu'elles soient emmené peu de temps après vers la boîte de nuit. Maintenant, la chronologie a du sens, car elles ont le temps pour profiter d'une autre sorte de plan de loisir alternatif.

D'une certaine manière, c’est logique sur un point de vue criminel, car les kidnappeurs auraient emmené les filles quelque part loin des lieux fréquentés. En fait, si elles seraient entrées dans la boîte de nuit, beaucoup de témoins les auraient vu. Certes, entrer dans la boîte de nuit pour convaincre les filles de partir vers un autre endroit à l'extérieur n'est pas une bonne idée sur le point de vue des kidnappeurs. À ce moment-là, étant les filles situées dans n'importe quel autre endroit, elles n'auraient eu aucune échappatoire.

Il est aussi logique sur un point de vue criminel qu'une personne de la connaissance des filles s'aurait trouvée à l'intérieur de la voiture blanche. En fait, c'est quelque chose qui peut être deviné par ce que madame Badal a dit. Alors, elles montent dans la voiture en calme et directement, et une fois qu'elles sont montés, la voiture n'est pas pressée, ce qui soulève qu'il ne s'agirait pas d'un kidnapping, parce qu'il semble que le bagarre n'a pas eu lieu et les filles n'auraient pas été intimidées. À cet égard, il semble que les trois filles auraient été sans méfiance à ce moment-là.

Comme déjà chacun sait, les trois filles ne seraient pas montées dans une voiture occupée par des inconnus. Le bon sens indique que la voiture devait être conduite par un adulte, mais, comme nous l'avons déjà dit, une personne de la connaissance d'elles aurait été un des occupants. On parle d'un groupe hétérogène et dangereux composé de quatre personnes, probablement d'âges variés.

La voiture est donc partie vers Venta Cabrera [qui est un village situé à mi-chemin entre Picassent et les montagnes de La Romana], juste l'endroit qui est au cœur d'une telle zone où plusieurs crimes non résolus se sont produits au fil de temps. Une autre théorie qui est logique sur un point de vue criminel est que les victimes ne devraient pas être kidnappées dans la même zone où les victimes sont cachées et torturées. Cela est valable également pour l'endroit où les cadavres sont abandonnées, juste à La Romana, qui est loin des deux lieux [Venta Cabrera et La Romana]. Donc, nous voulons rechercher un endroit où les filles pourraient avoir été torturées ou même tuées, et cet endroit n'est pas La Romana par manque de preuves biologiques dans la maison abandonnée.

La version officielle ne peut même pas prouver l'endroit où la torture et la mort des filles ont été exécutées. Quelle enquête imparfaite, car elle frise l'absurde !

Donc, il n'y a pas de doute que les trois filles ont quitté la ville d'Alcàsser ce soir. Elles ont probablement disparu dans cette zone de Picassent dont nous avons parlé, et cela aurait pu avoir lieu dans une voiture blanche avec quatre portes qui est déjà occupée par quatre personnes qui ont parti vers Venta Cabrera, mais ce n'est qu'une hypothèse comme une tentative de faire la lumière sur l'affaire. De toute façon, où les filles ont été ramenées ? On ne sait pas encore, mais la logique indique qu'ils n'auraient pas voyagé si loin ; peut-être à quelques kilomètres de là.

Mais pourquoi ? Parce que quatre plus trois est égal à sept, donc sept personnes à l'intérieur d'une voiture est une bombe à retardement. Par exemple, ils pourraient être arrêtés par contrôles routiers de police, de sorte qu'ils pourraient avoir des ennuis en raison de surcharge et pour dépasser la pleine capacité, ce qui est voyant. En fait, madame Badal a été surprise pour ça.

<< Mon Dieu ! Elles ont monté dans une voiture avec quatre personnes, plus les trois filles est égal à sept. Cela m'a vraiment surpris ! >> Source : Le témoignage de madame Badal devant le juge.

Ainsi, une panne automobile pourrait arriver sur une route non pavée en raison d'un poids excessif. Ainsi, trois filles pourraient oser se battre avec le chauffeur au cas où elles ont senti en danger.
C'est trop risqué de conduire comme ça, donc il est aussi peu probable qu'ils roulaient par longues distances ou par routes non pavées, ce qui diverge le récit de la version officielle, car il est presque impossible de conduire ce genre de voiture avec sept personnes tout de suite jusqu'à La Romana. Peut-être que le faire avec cinq personnes serait une tâche difficile, mais avec sept ? Pas question.

Une maison individuelle isolée à la campagne avec une clôture devrait être un endroit sûr pour commettre le crime, et il y a beaucoup de ce genre de maisons dans cette région. Un hangar ou un sous-sol pourrait également avoir du sens. Quoi qu'il en soit, les trois filles n'ont jamais été revues, ce qui signifie que la torture a probablement eu lieu quelque part à l'intérieur.

Notre théorie est que les filles ont été emmenées dans une maison isolée à la campagne qui se trouve dans cette zone dangereuse, et qu'à partir d'ici, les trois filles n'ont été vues que par les agresseurs ou même par quelques autres personnes impliquées en cette affaire.

On ne sait pas ce qui pourrait se passer à l'intérieur de cette maison, mais nous pouvons deviner que tout était parfait pour la première fois au cours d'une fête avec des personnes hétérogènes. Cependant, peu de temps après, les filles ont pu s'étonner par plusieurs raisons, par exemple par la présence des personnes trop âgées, par un mauvais comportement, par drogues ou quelque autre chose qui a fait les filles sentir mal à l'aise. On peut deviner que les filles aient demandé à leurs compagnons d'être emmenées vers la boîte de nuit, (ce qui est probablement les ravisseurs les auraient promis), mais leurs compagnons ont probablement refusé, ce qui a conduit une fille [Miriam] à appeler chez elle en prétendant que son père pourrait emmener les trois filles plus proches de la boîte de nuit.

Elle a demandé << être emmenée plus proche de la boîte de nuit >>, pas << directement à la boîte de nuit >>. Qu'est-ce que ça veut dire ? Est-ce une façon courante de s'exprimer ? A-t-elle dit un message subliminal ?

<< Ma fille nous a téléphoné ce soir à 20 h 00 : "Hé maman. Je veux que papa puisse nous emmener plus proche de la boîte de nuit Coolor." Alors, je lui ai répondu que ça n'est pas possible, car il avait des symptômes grippaux ; qu'il était au lit ; et qu'il était trop tard pour aller en boîte de nuit. À partir d'ici, je n'ai jamais des nouvelles de Miriam. Je ne sais pas si elles se rendaient en boîte de nuit à ce moment, mais pas pour joindre la fête, car elle avait une heure de rentrée ... >> Source: Le témoignage de la mère de Miriam.

L'appel téléphonique semble d'être vrai, et c'est pour ça que leur parents l'ont rapporté, mais personne ne savait où cet appel téléphonique a été réalisé. La version officielle implique que cet appel téléphonique devait être réalisé dans la ville d'Alcàsser, mais, comme nous devinons qu'ils auraient pu être situés dans une maison à la campagne à ce moment, on peut penser que l'appel téléphonique a été réalisé dans un autre endroit sans déterminer.

Cet appel téléphonique n'a été ni vérifié ni tracé. Cela aurait pu être réalisé à l'intérieur de cette maison ou même par la cabine téléphonique la plus proche, parce que les cabines téléphoniques étaient situées partout à cette époque.

Nous pensons que les circonstances ont empêché Miriam d'être plus communicative pendant l'appel téléphonique, parce que les filles se seraient situées dans un endroit lequel leurs parents ne doivent pas connaitre [car ce n'est pas approprié par leur jeune âge], ou même aussi que Miriam aurait cru qu'il y avait encore une possibilité de sortir de cette impasse, par exemple, elle aurait cru que les ravisseurs pourraient encore les ramener vers la boîte de nuit. Les deux raisons pourraient expliquer qu'elle n'a pas dit à leur mère ni l'endroit exact d'où elle et ses deux amis sont situées à ce moment ni aucune signale de détresse. Peut-être qu'un des ravisseurs a menacé Miriam au point qu'elle n'était pas autorisée à révéler plus d'informations. On ne sait pas, car nous essayons simplement de théoriser sur quelque chose différent pour mieux élucider l'énigme, mais en même temps, nous trouvons cela vraiment utile, donc nous voulons partager avec vous comme lecteurs.

Lorsque les filles n'avaient aucun volontaire prêt à les ramener vers le lieu initial, elles ont malheureusement été attrapées par les abattoirs, de sorte que leur tragique destin est décrit par les autopsies.

Lorsque Miriam a effectué cet appel téléphonique, toute l'attention est revenue à Alcàsser alors que les témoins oculaires de l'histoire officielle, l'inquiétude, les contradictions et les questions sans réponse sont tous entrés en jeu, et tout cela s'est suivi pendant les suivants 75 jours.

Si un crime comme celui-ci se produit aujourd'hui, tout doit être analysé. Je ne doute pas. L'appel téléphonique serait vérifié et les contradictions les plus étranges seraient résolues. C'est ce qu'on appelle << faire une enquête minutieuse >>. Cependant, à l'époque les choses se faisaient plutôt le contraire. Les procédures de travail étaient également très enracinées et intuitives. Nous ne savons toujours pas sur quel type des indices ils avaient enquêté, mais rien de tout cela n'est pas inclus dans le dossier judiciaire non plus. En fait, ce qui précède n'est qu'un autre mystère à ajouter à l'énorme liste de questions sans réponse sur cette affaire.

Ce soir-là, la chronologie des événements se serait produite comme nous l'expliquons ici, ou peut-être quelque chose légèrement différent, ou même aussi l'opposé. C'est un point de vue parmi trop d'autres, mais au moins nous formulons une hypothèse différente sur ce qui s'est passé ce soir-là.

C'est une hypothèse qui peut même être soutenue d'un point de vue criminologique et qui serait utile pour mieux élucider sur ce territoire conflictuel de la criminalité [en tant qu'un lieu de haute fréquence de la criminalité]. En fait, nous approfondirons ce sujet dans les prochaines entrées de ce blog.

Ainsi, le message clé est que la voiture blanche a démarré calmement avec les quatre inconnus plus les trois filles. La voiture est ensuite dirigée vers Venta Cabrera [avec un poids excessif], donc vers le territoire conflictuel, qui est un lieu indéterminé à l'intérieur de ce territoire qui n'est pas si loin de Picassent. C'est une zone où le crime le plus horrible de notre histoire récente [espagnole] a eu lieu.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par Gorloge Mer 29 Sep - 23:04

Un énorme merci à toi pour le travail fourni over, je continue de suivre cette affaire de loin et c'est uniquement grâce à toi.

Gorloge


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 29 Sep - 23:41

over a écrit:C'est une zone où le crime le plus horrible de notre histoire récente [espagnole] a eu lieu. >>

J'ai oublié de poser les >> à la fin de la traduction.


Dernière édition par over le Mer 29 Sep - 23:44, édité 2 fois
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 29 Sep - 23:42

Gorloge a écrit:Un énorme merci à toi pour le travail fourni over, je continue de suivre cette affaire de loin et c'est uniquement grâce à toi.

Merci et à suivre.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par AmaniteP Mar 5 Oct - 14:05

Cette affaire est vraiment bizarre… D’un côté, j’ai du mal à croire au complot, c’est aberrant, mais de l’autre, il y a tellement d’interrogations qui reste en suspens… J’ai envie de croire à une version différente de l’officielle mais cependant, le père d’une des filles et « l’enquêteur » qu’il l’aide et qui défendent cette thèse ne sont pas tout blanc non plus (j’ai vu qu’ils avaient escroqués des personnes).

AmaniteP


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 21 Oct - 0:26

over a écrit:Et comme si ce n'était pas encore assez difficile, il y a une autre grande nouvelle.
Une association nommée Laxshmi, qui est créée pour combattre les crimes, a demandé au juge de vérifier de nouveau 11 cheveux situés
sur les trois cadavres en utilisant les dernières technologies pour trouver des preuves ADN d'Antonio Anglés. En fait, si Antonio Anglés serait trouvé aujourd'hui, il n'y a pas de preuves ADN contre lui parce que le rapport de Miguel Ricart est insuffisant pour inculper Antonio Anglés du meurtre de Toñi, Miriam et Desirée.

Maintenant, nous devons attendre que le juge accepte la volonté de Laxshmi.


Source en espagnol :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà ! Le juge d'Alzira a décidé que le Centre de Médecine Légale de Madrid doit vérifier 50 cheveux qui n'ont pas été analysés pendant les années 90 en raison de la technologie rudimentaire pour vérifier l'ADN. En effet, ces poils ont été récupérés de la fosse, des deux matelas situés dans la maison abandonnée de La Romana, de l'intérieur des deux gants d'apiculteur, (l'un trouvé près de la fosse et l'autre trouvé à 20 kilomètres dans la maison abandonnée d'Alborache où Antonio Anglés avait l'habitude de se cacher), ainsi que d'un pull appartenant à l'une des filles.

<< Nous espérons que l'analyse sera vraiment utile pour clarifier si Antonio Anglés était impliqué ou non, et ça pourrait aussi faire la lumière d'autres faits sans élucider >>, a déclaré Felix Ríos, porte-parole de l'association Laxshmi.

Source en espagnol: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 21 Oct - 18:51

Ainsi, le juge accepte de tester les deux voitures de Miguel Ricart et d'Antonio Anglés pour trouver du sang ou quelques autres traces des filles.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 22 Oct - 18:48

Ni l'Opel Corsa blanche ni la Seat Ronda bleue n'ont jamais été cordonnées par la police, ce qui est une autre grave négligence parmi tant d'autres dans cette affaire:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 26 Oct - 0:34

AmaniteP a écrit:Cette affaire est vraiment bizarre… D’un côté, j’ai du mal à croire au complot, c’est aberrant, mais de l’autre, il y a tellement d’interrogations qui reste en suspens… J’ai envie de croire à une version différente de l’officielle mais cependant, le père d’une des filles et « l’enquêteur » qu’il l’aide et qui défendent cette thèse ne sont pas tout blanc non plus (j’ai vu qu’ils avaient escroqués des personnes).

Malheureusement, le documentaire Netflix a mis beaucoup de temps pour sous-estimer Juan Ignacio Blanco et Fernando García au lieu d'expliquer les nombreuses énigmes que le documentaire a ignoré.
Oui, Juan Ignacio Blanco et Fernando García ont pu commettre quelques erreurs, et je crois que Juan Ignacio Blanco a été ambigu sur quelques faits qu'il a dit, par exemple les fluctuations pour décrire le suppose tape snuff. Certes, quelques fois, il a parlé d'un vrai snuff film avec des tortures infligées sur Desirée, et quelques autres fois, il a parlé d'un défilé de quelques individus en passant à côté de Desirée qui est allongée sur une table.

Néanmoins, en raison du travail bâclé de la Garde Civile, des autopsies lâches et d'une enquête fini à la hâte pour inculper à Miguel Ricart, donc la plupart des personnes sont maintenant susceptibles de croire des thèses différentes de l'officielle là.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 16 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum