Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

+13
jayfoss75
Hagnesta Hill
anubiscounter
bripol
Pondyness
Eluned
MohReda
illimani
ruth
Sortcière
Nordine
Kassandra88
over
17 participants

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 15 Mai 2020, 22:50

Après la déclaration de Neusa, l'adjudant chef des enquêteurs de la Garde Civile a pensé que les seuls coupables sont Antonio Anglés et Miguel Ricart, donc il n'a pas estimé nécessaire faire des nouvelles enquêtes ni sur El Nano ni sur Mauricio Anglés.
Cependant, le père de Miriam ne voulait pas que la mort des trois filles soit impunie.
Quelques jours après l'enterrement de Miriam, son père avait déclaré aux médias que << les lois sont faites par les hommes, donc les hommes doivent et poivent les changer >>.

Il a dit qu'il serait préférable qu'un violeur doit purger toute sa peine dans la prison, et puis, il s'est battu aux rues des villes espagnoles pour obtenir au moins un million de signatures des partisans de changer la loi, et finalement il a obtenu trois millions des signatures là.
Malgré cela, les enquêteurs et le juge n'ont rien fait au cours de l'année suivante, comme s'ils étaient dans la lune.

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, page 460.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Sam 16 Mai 2020, 22:43

Le 26 août 1994 le médecin légiste Monsieur Frontela a envoye au tribunal le rapport sur les autopsies des trois filles, donc les conclusions générales ont pu constater qu'il y avait plus de deux individus impliqués sur l'affaire.
Alors, le juge n'a pas pu faire autrement que permettre à Miguel Ricart d'arriver au tribunal pour mieux témoigner de nouveau, ce qui est arrivé le 30 septembre 1994. Son témoignage occupe cinq pages, mais il a dit juste le mêmes choses qu'il avait dit aupavarant le 3 septembre 1993 pendant son antérieur témoignage, donc il a insisté sur les faits que lui-même est innocent tandis que Mauricio, Antonio et El Nano étaient impliqués comme les meurtriers des trois filles là.


Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, page 460 - 465.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Dim 17 Mai 2020, 13:32

Le 27 octobre 1994 le juge a decidé à témoigner à Mauricio Anglés de nouveau, mais il a dit les mêmes choses qu'il avait dit aupavarant, alors le juge n'a pas pu faire autrement que demander une confrontation entre Miguel Ricart et Mauricio Anglés, ce qui est arrivé le 11 novembre 1994.

Les deux n'ont pas voulu en démordre car ils ont persisté et signé, mais la confrontation n'a pas donne les résultats escomptés pour élucider ce qui s'est passe le 13 novembre 1992 car leurs témoignages n'apportent rien de nouveau sous le soleil.

Ensuite, le 15 novembre 1994, le juge a décidé d'incriminer à Miguel Ricart et à Antonio Anglés avec les charges de meurtre, de viol, d'enlèvement, d'inhumation illégale et de possession illégale d'armes.
À cet effet, le procureur général de l'Ëtat était en accord avec le juge, donc ils avaient dit que le procès-verbal on va commencer, mais cette nouvelle se répandre comme une traînée de poudre, donc un véritable débat s'est installé et finalement le juge a demandé les avocats de ne rien dire aux médias des faits confidentielles sur l'affaire non plus, mais les avocats des trois familles ont demandé de faire quelques nouvelles enquêtes pour mieux élucider l'affaire.

En fait, la polémique avait provoqué que l'avocat de Miguel Ricart (appelé Joaquín Comins) a decidé de quitter en raison des divergences avec le juge, donc le tribunal a décidé que le poste d'un nouveau avocat pour Miguel Ricart a été attribué à Vicente Quilis.
Étonnement, pendant ces jours Miguel Ricart a préféré de ne rien dire et de rester en marge, et même il a dit qu'il est d'accord pour rester dans la prison pendant les deux années prochaines!

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 465 - 474.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Lun 18 Mai 2020, 20:48

Quelques jours après, le Centre de Toxicovigilance a conclu la tâche d'analyser les poils trouvés à La Romana, dans la voiture Opel Corsa blanche de Miguel Ricart, dans la Seat Ronda bleue d'Antonio Anglés et même aussi sur les cadavres des trois filles. Voilà les conclusions générales:

<< Six poils avaient été trouvés sur le matelas Flex au premier étage de l'ancienne maison de La Romana, dont trois sont de la tête, deux d'origine animal et un autre un poil pubien humain.
Le poil pubien et deux des poils de la tête n'appartenaient à aucun des suspects, et un des poils de la tête pourrait peut-être appartenir à Mauricio Anglés.

Trente poils avaient été trouvés sur le matelas en mousse au premier étage de la maison de La Romana, dont quatre fibres d'origine végétal, six d'origine animal et vingt des poils d'origine humain (dont douze de la tête et huit pubiens).
Pour les huit pubiens, dont cinq pourrait appartenir à Miguel Ricart et trois pourrait appartenir à deux individus inconnus.
Pour les douze de la tête, dont un pourrait appartenir à Mauricio Anglés et les autre onze pourraient appartenir à neuf individus inconnus.


Un poil de la tête avait été trouvé dans la voiture Opel Corsa de Miguel Ricart qui pourrait appartenir à Desirée.
Même aussi, un poil de la tête avait été trouvé dans la voiture Seat Ronda d'Antonio Anglés qui pourrait appartenir à Desirée.
Plusieurs poils avaient été trouvés sur les vêtements de Desirée, dont la plupart des poils sont d'elle-même, sauf quatre poils d'origine animal et un poil pubien d'un individu inconnu que ne se ressemble pas à aucun des autres poils des autres individus inconnus sur cette analyse.


Plusieurs poils avaient été trouvés sur les vêtements de Toñi, dont la plupart appartenaient à elle-même, mais deux poils de la tête et deux poils pubiens appartenaient aux individus inconnus.
Plusieurs poils avaient été trouvés sur les vêtements de Miriam, dont la plupart appartenaient à elle-même, sauf un poil pubien d'un individu inconnu que ne se ressemble pas à aucun des autres poils des autres individus inconnus sur cette analyse. >>

Alors, cette analyse soulève quelques questions:
Pourquoi est-ce que le cadavre de Desirée a des poils animaux tandis qu'elle a été située plus au fond de la fosse juste sous le cadavre de Toñi?
Lorsque Antonio Anglés avait acheté la voiture le 4 décembre 1992, donc 21 jours après les meurtres, comment est-t-il possible qu'il y a un poil de Desirée dans la voiture d'Antonio Anglés? Est-ce que Desirée aurait pu être vivante au début du mois de décembre 1992?

De plus, il y avait une autre polemique car le Centre de Toxicovigilance n'a pas autorisé au médecin légiste Monsieur Frontela d'analyser tous ces poils, mais seulement ceux que lui-même avait trouvé aupavarant pendant le deuxième roulement des autopsies.
Alors, lorsque ces poils obtenus par Monsieur Frontela le 29 janvier 1993 avaient été envoyes au Centre de Toxicovigilance, il a demandé ces poils pour mieux les analyser en 1995. Cependant, lorsque les bulbes pileus de ces poils avaient été coupés par les médecin légistes du Centre de Toxicovigilance, Monsieur Frontela n'a pas pu analyser ces poils avec l'ADN genetique et il n'a pas d'autre solution que faire un analyse simple au microscope, ce qui ne sont pas fiables à 100%. Finalement, le 15 décembre 1995 Monsieur Frontela a envoyé au tribunal les résultats. Voilà les conclusions générales:

<< Trois poils de la tête appartenant á un individu inconnu qui avaient été trouvés sur les vêtements de Toñi.
Quatre poils de la tête appartenant à un individu inconnu qui avaient été trouvés sur les vêtements de Toñi et sur le soutien-gorge de Desirée.
Trois poils pubiens appartenant à Miguel Ricart qui avaient été trouvés sur les vètements de Miriam, sur les vêtements de Desirée et sur une chaussure de Desirée.
Un poil de la tête appartenant à un individu inconnu qui avait été trouvé sur les vêtements de Desirée.
Un poil gris de la tête appartenant a un individu inconnu qui avait été trouvé sur les vêtements de Desirée.
Un poil de la tête qui pourrait appartenir a Enrique Anglés qui avait été trouvé  sur les vêtements de Miriam.
Il y a des autres poils inconnus là qui ne sont pas classables. >>

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages  475 - 483.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 19 Mai 2020, 23:44

Le 5 avril 1995, le juge Bort a décidé que Ricardo Angles doit témoigner au tribunal:

Il a dit qu'il est allé à La Romana seulement une fois avec Antonio Anglés, et qu'ils sont restés à l'intérieur de la maison inhabitée pendant 15 jours.
Il a dit que son frère Antonio avait volé une moto Kawasaki 'a 650 cc qui était cachée dans un grand trou qu'Antonio a fait à l'aide d'une pelle, et la moto a été couverte avec quelques arbustes et avec quelques morceaux de bois. Il a dit que depuis ces 15 jours il n'est plus retourné à La Romana non plus, et il a pu écouter comme Antonio Anglés lui a dit plus tard qu'il voulait rétourner à La Romana pour prendre la moto cachée là. Et il a également dit que son frère Roberto Anglés était allé à La Romana pour voir la moto aussi.

Comme cet fait a impliqué que la fosse aurait été faite pour cacher une moto après les meutres des trois filles, le juge a décidé d'aller à La Romana avec Ricardo et Roberto, donc Ricardo a reconnu la fosse come celle où ils avaient caché la moto quelque temps après les meurtres des filles, mais Roberto ne l'a pas reconnu car il a dit que cet trou a été à un autre endroit, et même aussi Roberto a dit que c'est presque impossible de conduire une moto routiere jusqu'à La Romana par ces chemins non revêtues de gravier avec des fortes pentes.

Inexplicablement, les documents judiciaires n'inclut pas que Roberto Anglés était allé à La Romana ensemble avec Ricardo et avec le juge, mais cette révélation a été connue par le journal "Periódico de Cataluña".

Alors, le juge est allé à La Romana avec ces deux frères d'Antonio pour élucider le fait de la moto, mais il faut se démander pourquoi le juge n'a jamais decidé d'aller à La Romana avec Miguel Ricart pour faire une reconstitution de la scène de crime.


Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 483 - 485.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 21 Mai 2020, 00:49

Miguel Ricart a envoyé quatre lettres depuis juillet 1995 au février 1996, donc trois au juge Bort et une au magistrat Francisco Monterde, car Miguel Ricart qu'il est innocent, qu'il voulait témoigner de nouveau et que Mauricio Anglés est impliqué dans l'affaire. Tandis que Miguel Ricart était imprisonné dans la prison de Herrera de La Mancha (donc à une distance de 300 kilomètres de Valencia), le 25 octobre 1995 le juge Bort lui a permis de témoigner devant le tribunal le plus proche de cette prison, mais Miguel Ricart a refusé de témoigner là parce qu'il a voulu témoigner devant le juge Bort à Valencia.

Alors, le 3 janvier 1996 le juge Bort a demandé de nouveau de commencer le procès-verbal, mais l'accusation a démande de découvrir l'identité des poils grises qui avaient été trouvés sur les vêtements des filles, car il y a un ami d'Antonio Anglés et de Miguel Ricart, juste le habitant de Liria appelé Miguel Cortona, parce qu'il n'a pas été proposé encore de donner des poils grises pour mieux comparer avec les poils grises trouvés sur les vêtements des filles. Peu jours après le juge Bort a quitté le tribunal, ce qui était une controverse, donc le tribunal a décidé que le poste d'un nouveau juge pour l'affaire a été atribué au Alicia Valverde, juste la femme du juge d'instruction qui avait autorisée l'entrée des policiers chez Anglés pendant la soirée du 27 janvier 1993 quand Antonio est presumé d'avoir sauté par la fenêtre.

Le 30 avril 1996 Miguel Cortona a témoigne devant le juge. Pendant cet témoignage, plusieurs questions ont été posées mais il a dit les mêmes choses qu'il avait dit quelques années aupavarant. Néanmoins, il n'a pas le choix que donner quelques poils grises de la tête et quelques poils pubiens pour faire un test ADN.

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 485 - 498.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 21 Mai 2020, 23:30

C'est incroyable que les médecins légistes du Centre de Toxicovigilance seulement ont pu trouver quelques échantillons d'ADN sur le matelas situé dans la maison abandonnée de Alborache, donc ce n'est pas concluant parce que selon la version officielle les tortures ne sont arrivées là. Alors, les conclusions générales pour cette analyse ont été envoyés au tribunal pendant le mois de juillet de 1995. Voilà:

<< Une tache de sperme avait été trouvée sur le matelas de la maison d'Alborache, donc on peut constater que le sperme pourrait appartenir soit au Antonio Anglés, soit au Ricardo Anglés ou soit au Carlos Anglés, et en tous cas à un fils de Neusa Martins.
Quelques taches de sang avaient été trouvées sur le matelas de la maison d'Alborache qui appartenaient à quelques individus, juste Antonio Anglés, Enrique Anglés, Roberto Anglés, Miguel Ricart, et peut-être aussi Mauricio Anglés.
Une tache de sang avait été trouvée sur le morceau de papier hygiénique dans la maison sécondaire de Julio Planchat à Benaguacil qui seulement pourrait appartenir au même individu de la tache de sperme sur le matelas de la maison d'Alborache. >>


Ensuite, bien que beaucoup des poils ont été trouvés dans les deux voitures de Miguel et d'Antonio, seulement ont pu constater sept poils avec des échantillons d'ADN. Voilà:

<< Trois poils avec l'ADN avaient été trouvés dans la voiture Opel Corsa de Miguel Ricart, donc deux poils de la tête de Miguel Ricart et un poil pubien de Roberto Anglés.
Quatre poils avec l'ADN avaient été trouvés dans la voiture Seat Ronda d'Antonio Anglés, donc deux poils de la tête de Mauricio Anglés, un poil pubien de Mauricio et un poil pubien d'Antonio.
Seulement un poil pubien avec l'ADN avait été trouvé sur le matelas de la maison abandonnée à La Romana, donc il a appartenu à un individu inconnu. >>


Le 21 octobre 1996, les conclusions générales de l'analyse du poil gris de Miguel Cortona le poil gris trouvé sur les vêtements de Desirée. Voilà:

<< Cet poil gris qui avait été trouvé sur la ceinture de Desirée n'a pas appartenu á Miguel Cortona. >>

Puis, le 4 novembre 1996, le juge Alicia Valverde a démandé de commencer le procès-verbal, mais l'accusation a démandé d'analyser l'ADN de quinze poils qui avaient été trouvés sur les vêtements des trois filles.  Les conclusions générales ont été envoyées au tribunal le 30 avril 1997. Voilà:

<< Pour l'analyse des quinze poils, trois d'entre eux n'ont pas des échantillons d'ADN, et les autres douze poils appartenaient au moins à sept individus inconnus. >>

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 499 - 507.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Ven 22 Mai 2020, 22:52

À ce moment, le juge Alicia Valverde a quitté l'affaire Alcasser par raisons inconnues, donc elle a été remplacée par une autre femme juge appelé Ángeles Fons. Ángeles Fons a travaillé comme secrétaire du tribunal d'Alcira plus tôt en novembre 1992, car elle avait accompagné le juge pour vérifier la découverte des trois corps dans la fosse.
Le 6 mai 1997, juste la semaine précédant du début du procès-verbal contre Miguel Ricart, le nouveau juge a reçu un rapport écrit de 31 pages du médecin légiste Frontela qui montre les conclusions générales de l'enquête au morceau de tapis trouvé dans la fose. Voilà:

<< 1) Il y a un morceau de tapis que le Centre de Toxicovigilance nous a envoyé plus tôt, qui a une longueur de 307,5 ​​centimètres et une largeur de 150 centimètres. Il était fabriqué à la machine et il avait aussi des fibres vertes au milieu du tapis et des fibres marron foncé sur les bords.

2) Certaines parties du tapis avaient été découpées, bien que la zone qui montre certains taches des fluides corporels était intacte.

3) Nous avons étiqueté la zone dans laquelle certains fluides corporels ont été trouvées comme "A", ce qui comprend du putrilage des trois filles ainsi que du sang et du sperme.

4) Certains des échantillons de sang sur le tapis ressemblent à des gouttes, et d'autres ressemblent des flaques d'eau. Nous ne pouvons pas confirmer à qui appartenait ce sang car nous n'avons pas eu le temps suffisant pour les vérifier correctement, mais probablement à une des trois filles. On dirait que les trois filles ont été placées sur le tapis immédiatement après que leur mort est arrivée.

5) Il y avait trois taches de sperme sur la zone "A" du tapis, il serait donc préférable de les vérifier le plus tôt que prevu afin de trouver à qui appartient.

6) Nous avons pu trouver 31 poils qui n'appartiennent pas au tapis, mais peut-être aux meurtriers.

7) Nous avons trouvé une étrange tache sur le tapis, juste une tache jaunâtre qui a également été trouvée sur les chaussures des trois filles. Nous voulons le vérifier avec le substrat géologique situé à côté de la fosse. >>

Malheuresement, le tribunal a décidé ne pas admettre l'analyse du tapis, donc le procès-verbal contre Miguel Ricart allait commencer le lundi 12 mai 1997.

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 508 - 509.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Lun 25 Mai 2020, 23:36

Le procés-verbal n'a pas apporté de nouveautes majeures. Voilà quelques phrases dans le débat du procés-verbal:

Neusa Martins: << Je reconnais le tee-shirt blanc et la veste verte foncée trouvés dans la fosse comme ceux de Miguel Ricart. >>

Dolores (Kelly) Anglés: << Je ne crois pas que Miguel Ricart soit impliqué dans cette affaire. >>

Mauricio Anglés: << C'est vrai qu'Antonio Anglés m'a téléphoné tres jours après qu'il avait pris de la fuite, donc il m'a démandé d'aller le voir à la gare de chemin de fer de Villamarchante, mais il n'a laissé personne le voir là parce que je crois qu'il a pu observer à bonne distance les agents de police avec moi. Moi, je suis innocent, mais j'ai peur de l'opinion publique. >>

Roberto Anglés: << Je ne me souviens pas de quoi j'avais parlé. >>

Carlos Anglés: << Je reconnais le jeu vidéo portable trouvé à côté de la fosse comme celui du même genre que nous avions chez nous. >>

Luis Ribera: << Le 13 novembre 1992 j'allais manger chez Anglés avec Antonio Anglés et Miguel Ricart, et puis nous sommes partis à 22h00, et puis nous avons rétourné à 4h00. >>

Eduardo Bueno: << J'ai vu Antonio Anglés et Miguel Ricart plusieurs fois près de la maison abandonnée d'Alborache, et une fois je les ai vu accompagnés d'un homme âgé d'environ 45 ans avec ses cheveux gris. >>

Madame Badal: << J'ai vu depuis ma fenêtre comme les trois filles ont montée dans une voiture blanche dans laquelle il y avait déjà quatre hommes à l'intérieur là. >>

Les deux apiculteurs et le conducteur de pompes funèbres: << Le tapis était bleu foncé, pas marron. >>

Dès que les témoins eurent cessé de témoigner dans le tribunal, le journal "El País" a publié: "Il n'a pas de preuves biologiques contre Miguel Ricart".

Ensuite, les médecins légistes Verdú et Frontela avaient parlé en long et en large de plusieurs faits. Voilà les principaux arguments:


Monsieur Verdu: << Je crois que laver les cadavres est une procedure appropiée. J'ai cru que faire des analyses des rayons x sur les balles n'est pas une procedure appropiée. Je crois que l'analyse des larves pour les autopsies des trois filles est inappropié. Je ne crois pas qu'il avait deux enterrements. Je crois que les animaux rongeurs ont mordu les cadavres. Je crois qu'il y avait deux meurtriers sur cette affaire. >>

Monsieur Frontela: << Laver les cadavres pendant une autopsie n'est pas une procedure appropié parce que plusieurs des preuves peuvent être perdues. J'ai trouvé une balle sur les mains et vous avez trouvé la balle sur le linceul. Si vous auriez fait une analyse des rayons x sur la balle trouvée à l'éxterieur d'un des cadavres, on pourrait mieux savoir le lieu où la balle était située. L'analyse des larves toujours aide beaucoup à connaître la date du décès. Je crois qu'il y avait deux où plus lieux différents où les trois filles avaient été enterrées. Je ne crois pas que les rongeurs ont mordu les cadavres, mais quelques autres animaux plus grands. Je crois qu'il y avait trois ou encore plus de trois meurtriers sur cette affaire. >>

Finalment, le 5 septembre 1997 le procès-verbal avait fini donc Miguel Ricart a été condamné à 170 ans de prison pour trois meurtres, trois kidnaps et quatre viols, et il doit payer une indemnisation de 50.000.000 pesetas (soit 300.000 €) à chacune de trois familles des filles.

Source: Le livre de Juan Ignacio Blanco, pages 510 - 533.

Le livre est fini!
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mar 26 Mai 2020, 23:09

Je vais vous montrer un document très intéresant, juste une lettre qu'avait été envoyé à Fernando García (père de Miriam) par un agent de la Garde Civile après le procès-verbal. Ici en Espagne nous l'appellons comme "La Carta de Garganta Profunda", donc "La Lettre de Gorge Profonde" en français.

C'est une longue lettre où l'agent écrivain de la Garde Civile est un informateur qui raconte une rencontre avec un autre agent de police des hautes sphères de la Police Nationale, donc les deux agents avaient parlé des reseaux criminelles et des vrais meurtriers sur l'affaire Alcàsser ainsi que des quelques autres faits de l'actualité politique espagnole, et puis l'agent de police a exprimé tout ce qu'ils avaient parlé dans la lettre que l'agent de police anonyme a envoyé à Fernando Garcia.
L'écrivain a tu quelques mots avec la lettre "x" pour cacher l'identité de certains hauts responsables politiques et policiers espagnols.
Quelques internautes espagnols croient que le contenu de la lettre est la pure vérité, mais quelques autres croient que le contenu est partiellement vrai comme une piège pour confondre à Fernando García.

Alors, c'est vraiment une longue lettre, donc je crois que je finisse sa traduction dans une ou deux semaines.
À suivre!
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:26

La Lettre de Gorge Profonde

Preface:

J'ai longtemps esperé ce moment. La prudence est le meilleur des conseillers et elle m'a fait retarder ce message jusqu'à ce que j'aie rassemblé tous les faits. Qui suis-je? Qu'importe! Je n'ai pas le moindre désir de notoriété. Je suis un simple citoyen. Si vous voulez un nom ou un mot de passe pour moi, alors voilà ces initiales: AR. A qui je m'adresse? J'écris tout d'abord aux parents de Desireé, Toñi et Miriam. J'esperé que Dieu les bénisse. Je m'adresse aux juges et procureurs de l'affaire des filles d'Alcàsser. Je m'adresse aussi aux citoyens Valenciens et Espagnols, aux organismes espagnols, aux représentants politiques et aux médias. Mais sans hâte, tout le monde recevra ce message quand le moment est arrivé. Qu'est-ce que je veux faire avec cette lettre? Je veux envoyer un message très clair à tous: L'affaire Alcàsser n'est pas encore resolu. Peut-être que certains d'entre vous le recevrez comme une bonne nouvelle, donc toutes mes félicitations pour vous. Peut-être que d'autres parmi vous le recevrez comme une mauvaise nouvelle, donc toutes mes félicitations pour vous tant que vous êtes prêt à connaître la vérité. Pour ceux que toujours voulaient cacher ce qu'ils connaissent ne sont pas les bienvenus. Peut-être qu'ils veulent m'appeller comme un terroriste. C'est pour ça que je veux cacher mon identité. Je souhaite seulement qu'il y ait plus d'intérêt à enquêter sur ce que je communique qu'à enquêter moi-même: Rendre le thermomètre responsable de la fièvre est toujours leur réponse, mais ce ne sera pas la plus appropriée cette fois, encore plus dans les circonstances actuelles car tout obstacle à la recherche de la vérité sur l'affaire impliquera que ce message arrivera partout en raison d'Internet.

J'ai également participé à l'époque à l'aveuglement collective qui a conduit à la fausse clôture de l'affaire Alcàsser en 1993 avec l'arrestation de Miquel Ricart comme "coupable" d'enlèvement et de viol et à l'identification d'Antonio Anglés  comme complice du précédent et l'unique coupable sur l'affaire. J'étais également aveugle de ne pas voir que toutes les pièces à conviction étaient l'auto-accusation de Miguel Ricart et la fuite présumée d'Antonio Anglés. Mais il n'y avait aucune preuve, donc seulement un récit non tangible: Lorsque les mensonges avaient été répétées plusieurs fois, tout le monde a cru ce trucage. On se dit ce qu'est dévenu sur les pièces à conviction, messieurs les juges? Cela ne semblait avoir d'importance pour personne, pas pour moi. Il appréciait, comme la plupart, la tranquillité en raison de ne pas savoir le coeur de l'affaire. En raison des circonstances particulières de mon travail, en tant que je suis maîtrisé de l'État et connaisseur de ses linges, je devais supposer que sur l'affaire Alcàsser il y avait anguille sous roche comme je l'ai découvert plus tard.  Néanmoins, par ma propre aise je croyais que la version officielle, la version soutenu par mes supérieurs, était parfaite.


C'est au début du mois de mai 1997, au stade préliminaire du procès oral de Miguel Ricart au tribunal de Valence, que j'ai commencé à prendre conscience grâce à l'effort titanesque déployé par Fernando García et son partenaire Juan Ignacio Blanco. Je dois dire qu'il n'a pas été facile pour moi de prendre conscience qu'il y avait anguille sous roche là. Cela signifiait que je sois en contradiction avec mes propres convictions en tant que je suis maîtrisé de l'État. Grâce à mon travail, je savais parfaitement que ce que Fernando García et Juan Ignacio Blanco dénonçaient était vraiment très controversé pour la crédibilité du système et de tout l'État. Et je savais aussi que le plus tôt possible, mes supérieurs voudront de régler les comptes avec Fernando García et Juan Ignacio Blanco pour cette audace, car maintenant cela commence à être confirmé par les tribunaux. Et je veut dire que mes supérieurs ne montrent jamais leur visage, donc ils voudront se venger par l'influence des médias sur la societé. Alors, esentiellement Fernando et Juan disaient la vérité. L'intérêt pour la vérité a créé un courant de générosité et de solidarité qui, malgre je ne les connais personnellement, je m'encouragé à faire dans l'anonymat  quelque chose que je connaissais parfaitement bien qui est interdit pour moi.


C'est pour ça que j'ai gardé une relation secrète avec Fernando García et Juan Ignacio Blanco pour communiquer mes recherches, mes réflexions et quelques autres certaines enigmes sur l'affaire. J'ai considéré que l'anonymat était nécessaire et que je ne veux pas informer aux autres personnes. Si vous n'avez pas été informé avant ces messages et vous croyez que vous auriez dû être informé, cela est cependant de ma seule responsabilité, responsabilité justifiée dans la nécessité de sauvegarder ma propre vie et d'autre part pour ne pas entraver mes propres recherches. Pour arriver à la vérité, se précipiter n'est pas bon: De nombreuses portes peuvent être fermées tôt. Alors, j'ai agi avec ce critère tout de suite. Et maintenant je tiens à déclarer par l'harcèlement inquisitorial que Fernando García et Juan Ignacio Blanco vont subir en raison de dire la vérité. En faisant mieux connaître aux gens les énigmes de l'affaire Alcàsser, je pense que cela les a protégés contre l'harcèlement des médias. Et pas seulement judiciaire. J'ai beaucoup médité pour franchir cette étape et je suis parvenu à la conclusion que la meilleur diffusion de mes recherches suppose qu'ils peuvent être mieux protégées. Jusqu'à présent, Fernando García et Juan Ignacio Blanco m'ont protégé car ils n'ont révélé pas l'origine de certaines informations. Maintenant, c'est pour ça que plus de gens connaissent cettes énigmes. L'histoire dira si j'aurais pu faire mieux.


Mais on trouve à un moment critique. Je ne suis pas superman. Je crois que je suis à bout de forces. Bien que je ne veux pas quitter l'enquête, j'ai maintenant besoin d'aide pour bien s'en sortir mes enquêtes. Et j'ajoute que le juge d'instruction avait besoin d'aide aussi parce que mes supérieurs l'ont manipule depuis le début de l'instruction là. En raison de mon travail il y a des choses dont je suis fier, en particulier celles qui ont permis de sauver des vies. Mais il y a aussi des choses que j'ai fait dont je ne suis pas fier parce que je sais parfaitement comme quelques individus amoraux ont bénéficié des choses contraires à l'éthique, des choses que je ne révélerai jamais. Alors, seulement sur l'affaire Alcàsser je me donne permis moi-même de violer certains droits qui me sont interdits par mon travail. De ce que je fais maintenant je ne suis préoccupé que par une chose: Le document qui suit est le résultat d'une conversation en privée avec un ami qui est entre la vie et la mort, et je crois que ce document pourrait étonner un des parents des trois filles. Je ne sais pas que faire pour atténuer la douleur. La connaissance de la vérité fait toujours mal parce qu'elle fouille les souvenirs et les blessures qu'étaient déjà cicatrisées. Néanmoins il y a toujours de l'espoir, donc j'espère que les parents et les hommes de justice reprennent l'affaire Alcàsser pour bien l'élucider. S'il y a quelqu'un de très volontaire, aucune loi ne pourrait empêcher la recherche de la verité car les lois sont faites par hommes et les sentences peuvent toujours être révisées.

Dans le document qui suit, j'ai intentionnellement caché certains mots pour me protéger moi-même, pour protéger mes sources et aussi pour éviter d'éventuelles fuites d'informations lasquelles pourraient empêcher l'enquête judiciaire, journalistique ou parlementaire ultérieure. Cependant, les informations sont suffisantes pour bien s'en sortir ces enquêtes. S'il y a une volonté de révéler la vérité, tout est possible. À bientôt mes amis Fernando, Juan, Rosa, Luisa et Fernando.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:27

La Lettre de Gorge Profonde

Page 1:

Chers amis Fernando García et Juan Ignacio. Je suis xxxxxxxx et voici mon message xxxxxxxxx. Après mes vacances en xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx, je vais vous communiquer une rencontre décisive avec un vieux ami qui est un colonel réserviste de la Garde Civile, xxxxxxxxxxxx, participant dans certaines opérations antiterroristes en xxxxxxxxxxxx et plus intelligent que la moyenne des membres dans la Garde Civile, xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Il est plus extraverti que moi. Peut-être qu'il n'aime pas théoriser, mais il aime appeler les choses par leur nom. Je veux surnomer mon ami comme Bernardo pour faire honneur aux chiens de sauvetage saint-bernards xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Je n'en dirai pas plus sur Bernardo car pour l'instant je dois essayer de cacher son identité dans l'anonymat. C'est comme une pierre précieuse, d'une importance vitale pour la clarification presque totale de l'affaire Alcàsser. Sauf quelques faits que ni Bernardo ni moi n'avons pu élucider, avec tout ce que nous savons sur l'affaire xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx, le coeur de l'affaire, c'est-à-dire l'opération ruse laquelle selon Bernardo a été baptisé dans le Garde Civile avec le nom xxxxxxxxxx, donc je crois que toutes les notions compilées par nous avec les informations provenant d'autres sources indépendantes et corroborent en même temps ont donné lieu à une information impartial sur l'affaire.  La Garde civile xxxxxxxxxxxxxxxx a connu qu'autour de l'affaire Alcàsser il y avait beaucoup d'argent pour financer le silence et les mensonges de certains témoins de la famille Angles en parlant de leur accusation contre Miguel Ricart et de donner l'aval sur le mythe d'Antonio Angles.

Mais avant de continuer je vais dire que ce message ne sera pas comme les précédents. Alors, À la fin de juillet, prêt à passer mes vacances en xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx, j'ai reçu une félicitation pour ma promotion et mon transfert pour faire des tâches de plus grande responsabilité. L'expéditeur était Bernardo xxxxxxxxxx dont il a passé beaucoup de temps que je ne connaisse pas de sa vie. Nous avons discuté et convenu de continuer xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx dans la réserve avec une certaine insouciance pour la discrétion obligatoire que doivent respecter tous les agents de police de son grade et de son expérience. Je crois que peut-être parce qu'il est très âgé il a envie de parler. Et entre l'alcool et la fumée de tabac on avoue des choses. Nous avons parlé sans détour de presque tout et rien n'a été épargné: Le coup d'État du 23 février 1981, xxxxxxxx, ETA, le Groupe de Libération Antiterroriste, les affaires  de pots-de-vin de Galindo, Argentia Trust, Conde, De la Rosa, Perote, Manglano, Calderón, Serra, González, Pedro J, xxxxxxx... et bien sûr l'affaire criminelle d'Alcàsser. On parle des faits apparement sans lien entre eux, mais, prises dans leur ensemble, tous ont un dénominateur commun: Le mensonge d'État.


Bernardo aussi xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Alors, je vais écrire une transcription de nos nuits de conversation. Bien que j'ai estimé d'utiliser mon petit magnétophone habituel, à la fin je l'ai excluré en raison de respect xxxxxxxxxxxxxxxx. Et bien que j'ai une très bonne mémoire, avant d'aller me coucher j'ai écrit les faits les plus essentiels de la conversation. Peut-être que l'action d'écrire la transciption d'une conversation est plus authentique même si j'attribue à Bernardo quelques idées qui sont clairement les miennes, mais dans ce qui suit j'ai écrit l'essentiel. J'ai pensé que la richesse des caractères qu'offre le dialogue nous permet de mieux comprendre la vérité de l'affaire. Cependant, je tenterai une brève conclusion pour votre enquête judiciaire ou journalistique ultérieure, si vous le jugez approprié. Dans la mesure du possible, j'ai évité d'inclure des sujets collatéraux qui ont été abordés dans la conversation, sauf lorsqu'ils avaient une certaine relation par analogie avec l'affaire Alcàsser ou parce qu'ils en clarifient quelque chose sur l'affaire. Plus, je veux inclure les idées et des expressions avec le langage direct de Bernardo car son langage apporte l'authenticité et un point de vue vraiment critique.

À partir de maintenant, je vais m'appeler moi-même avec l'initial "A", c'est-à-dire, pour remplacer mon vrai nom xxxxxxxx, et je vais appeler Bernardo avec l'initial "B". Le contexte de notre conversation est d'abord théorique, donc nous avions parlé de la corruption dans les pays les plus avancées, mais peu après nous avons dirigé la conversation vers le cas qui nous intéresse.

- "A": << À propos de l'affaire Alcàsser, quelle est la vérité? >> Bernardo a réfléchi quelques secondes en regardant fixement mes yeux.

- "B": << Alors, de quelle vérité voulez-vous parler? L'ancienne vérité? L'officielle? La judiciaire? La vérité selon Fernando García? >>

- "A": << La meilleur c'est que vous racontez ce que vous savez, puis je vais raconter ce que je sais et nous verrons le résultat. Qu'en pensez-vous? >>

- "B": << N'est-ce pas un autre ordre de Ra ou quel que soit son nom? >>

- "A": << Ha, ha, non. Je suis en train de théoriser simplement. Aussi il n'aime pas maintenant s'appeller soi-même comme Ra xxxxxxx. >>

- "B": << xxxxx. Décidément Calderón est vraiment très simplet. Alors, si Calderón xxxxxx, qui est xxxx? >>

- "A": << Bon, c'est un secret, mais puisque vous êtes intelligent et puisque vous aimez la cryptographie, alors je crois que vous pourriez bien le comprendre. >>

- "B": << Eh bien, il est notre xxxxxxxxxxxxxxxxxx. >>

- "A": << Mais non. Vous devez continuer à réfléchir, quoi! >>

- "B": << Est-il Serra le ministre? >>

- "A": << Eurêka! >>

- "B": << Alors, qui sont ses supérieurs? >>

- "A": << Bon, je te le dis: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx est le président. >>

- "B": << Calderón est con. Il a révélé bêtement l'idéntité de ses supérieurs! >>

- "A": << Je sais bien, mais révénos au sujet d'Alcàsser, s'il vous plait. >>

- "B": << Est-ce que vous voulez vraiment parler tard dans la nuit? >>

- "A": << Bon, nous pouvons attendre à un autre moment, mais puisque nous sommes déjà en train de parler... >>

- "B": << D'accord! Je vais vous dire tout que je connais, mais comme contrepartie vous allez dire moi tout que vous connaisez. >>
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:29

La Lettre de Gorge Profonde

Page 2:

- "A": << D'accord! >>

- "B": << Comme vous savez, à cette époque-là je travaillais au xxxxxxxxxxxxxxxxx de la Garde Civile. Je n'ai pas vécu l'affaire Alcàsser directement, mais je l'ai suivi avec l'inquiétude et avec intérêt plutôt que nous comme agents de la Garde Civile allions rivalizer sainement avec la Police Nationale pour être les premiers pour capturer les coupables. De plus, je connais Miranda et Carrascosa et je connais leur professionnalisme. Mais je sais aussi qu'ils sont le genre de personnes qui confondent la fidélité et l'obéissance aveugle. Ce qui a vraiment ruiné la Garde Civile pendant le lamentable mandat de Roldán est notre obéissance aveugle en ce qui concerne le haut commandement, donc peut-être que si nous avions été un peu plus critiques avec nous-mêmes ç'aurait été mieux. >>

- "A": << Je crois que tu écartes le sujet. >>

- "B": << Non, mais une chose en amentant une autre. Je crois que comme je suis une persone d'une âge avancé je peux voir tout plus clairement. Alors, vers la fin de 1992, lorsque trois filles eurent disparu, leurs parents avaient perdu l'espoir, l'opinion publique s'était angoissée et nous ne savions à peu près rien sur ce qui s'est passé là. >>

- "A": << Est-ce que c'est vrai que vous ne connaissez rien sur l'affaire? >>

- "B": << Bon, selon mes collègues toutes les hypothèses ont été ouvertes mais nous ne savions rien. >>

- "A": << Alors, qu'est-ce que vous pouvez dire sur la maison abandonnée, la fosse, Antonio Anglés et Miguel Ricart? >>

- "B": << Attendre. On doit parler sur ces faits à la fin de cette discussion. >>

- "A": << Attendre. Ce que tu dis je l'ai soupçonné depuis longtemps car je crois qu'Antonio Anglés et Miguel Ricart sont vraiment les faux coupables. >>

- "B": << Eurêka! >>

- "A": << Quel est le prix? Où est Antonio Anglés? Est-il mort? >>

- "B: << Je parlerai de ce fait plus tard. Alors, au début de décembre 1992, peu après la réunion du chef du gouvernement Felipe González avec les parents des trois filles les cadavres ont été "trouvées", et peu personnes ont connu ça à ce moment: xxxxxxxxx, le chef du gouvernement, Serra, Corcuera, Vera, Roldán, Manglano et votre ami Ra bien sûr. >>

- "A": <<  J'en doute que Roldan connaisse ça, mais, pourquoi est-ce qu'il n'a pas utilissé ce carte pour atténuer sa peine? >>

- "B": << Ne soyez pas trop naïf! Ce point avait déjà fait l'object d'un accord, donc c'est pour ça que Roldán est imprisonné dans une prison pour femmes et il a reçu beaucoup d'argent pour le tairer. >>

- "A": << Si vous parlez de l'argent emenné par "le défunt disparu", alors Paesa mettre le doigt dans l'oeil. >>

- "B": << Mais non. Tous ont emmené de l'argent pour faire lui tairer, et il est d'accord. Roldán a cru que Paesa pourrait lui trahir.

- "A": << Excuse-moi car j'écarte le sujet. >>

- "B": << ¡Ha, ha! Nous allons tous vieillir, comme xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. >>

- "A": << Alors, les trois cadavres ont été découvertes, mais, comment cela est-il arrivé? >>

- "B": << Apparement, quelqu'un aurait transmis le message aux sphères les plus haûtes dans l'anonymat. >>

- "A": << Où sont les trois cadavres trouvés? >>

- "B": << On ne peut pas tout savoir, mais il parait que les cadavres ont été trouvés dans un canal d'irrigation ou dans un puits parce qu'une unité d'élite subaquatique de la Garde Civile a dû les extrairer là. >>

- "A": << À quel escadron de la Garde Civile appartenaient-ils?

- "B": << En raison de ce que j'ai entendu par les comentaires de mes collègues, le message anonyme a été envoyë directement à Madrid, juste au ministère, et puis Corcuera et Vera ont décidé de traiter ce secret anonyme avec discrétion jusqu'au ils ont confirmé que le message anonyme est vrai. Puis, Ils ont demandé à Roldán pour traiter ce fait sans rien dire ni à l'unite 311º de la Garde Civile ni à l'unite UCO de la Garde Civile. >>

- "A": << Est-ce que vous voulez dire que personne n'a dit le message anonyme ni à Miranda ni à Carrascosa? >>

- "B": << Personne n'a dit le message à Miranda parce que Miranda n'a inspiré pas ni la moindre confiance à Roldán, mais Carrascosa connaissait le message pour lui convaincre de n'entraver l'action. >>

- "A": << Donc, la Garde Civile ne connais pas qui a kidnappé, violé, torturé et tué les trois filles là. >>

- "B": << Mais bien sûr. La Garde Civile n'en connais pas. Comment, est-ce que vous croyez que xxxxxxxx le connais? >>

 ce moment, je dis à Bernardo quelque chose de xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx et de quelques autres récits que j'ai écouté et même aussi sur l'origine des sources, en incluant la dernière source qui parait la plus fiable (mais pas infaillible) que j'ai vous raconté dans mon dix-septième message.

- "B": << Bon, il parait que Manglano vous apprendre très bien, mais la raison pour cette discussion est juste parler sur notres sources sur ce qui s'est passé là, donc voilà ce que je connais: Un individu anonyme a dit la localisation des trois cadavres, puis l'unité subaquatique de la Garde Civile ont dû travailler de nuit jusqu'au ils ont trouvé les trois cadavres, ensuite ont dû les cacher jusqu'au le ministre a décidé ce qu'ils allaient faire pour se débarraser de ce problème.
Est-ce que ce récit est incompatible avec le vôtre? Moi, je ne crois pas, mais voilà mes sources. >>

- "A": << Attendre, Bernardo. Alors, vous dites que vous croyez xxxxxxxxxxxxx, laquelle je ne crois pas non plus depuis longtemps. >>

- "B": << Bon, mon ami. Ce que je connais par quelques sources ne veut pas nécessairement devrait être équivalent à ce que je crois qui s'est passé sur cette affaire. >>

- "A": << Est-ce que vous connaissez ou supposez qui sont ceux qui ont tué les trois filles? >>

- "B": << Ce n'est pas facile. Je ne sais pas qui les a tué, mais je connais qu'il y a milliardaires qu'aiment se réunir dans fermes et dans grandes maisons de campagne où ils aiment faire des orgies sexuelles avec la drogue et avec la perversion. En effet, je connais quelques de ces lieux: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx.
De plus, avec le prètexte de la chasse et du gros gibier (ce qui est habituel pour les milliardaires), plusieurs des orgies avec jeunes femmes non prostituées ont eu lieu. Je connais aussi que la Garde Civile a reçu plaintes sur viols et maltraitance sur jeunes femmes. Et je connais que lorsque les enquêtes avaient commencé, quelqu'un aurait payé les jeunnes femmes et même aussi les agents de police pour les faire tairer. >>
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:30

La Lettre de Gorge Profonde

Page 3:


- "A": << Attendre Bernardo. Qu'est-ce que vous pensez sur l'enlèvement des trois filles? >>

- "B": << Je n'arrive pas à l'imaginer, mais je crois que ce n'est pas l'oeuvre des amateurs. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez sur le récit d'enlèvement dans une petite voiture? >>

- "B": << Ha, ha! Quelle perspicacité! Vous rappelez-vous quand xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx disait "permettez-moi que je vous instruise la première version donc j'ai vaincu". C'est une phrase d'un psychologue des masses, alors le récit d'une petite voiture pour enlever les trois filles c'est un leurre pour détourner l'enquête. Alors, pour faire vraisemblable le récit d'une petite voiture il faut accepter que les trois filles auraient monté de son plein gré, donc peut-être qu'elles connaissaient quelqu'un des occupants... Mais non, je ne crois pas non plus ce récit. >>

- "A": << Je sais bien... Le tribunal de Valencia a rejeté ce récit. Alors, est-ce que vous avez une autre théorie pour ça? >>

- "B": << Écoute, qu'est-ce que nous les agents de police faisons quand nous sommes prêts à l'arret d'un criminel? Mais bien sûr, nous utilisons des fourgons avec les vitres très teintées. Si je veux enlever quelqu'un je le ferais avec un fourgon avec les vitres teintées en utilissant deux ou trois collegues robustes plus le conducteur, et en utilissant aussi un aérosol pour immobiliser en utilissant la moindre violence. Alors, de cette manière on peut faire l'enlèvement en moins de cinq secondes là. Ça ne dure qu'un instant. >>

- "A": << Vous êtes très perspicace! >>

- "B": << Bon, je vous rémercie pour votres éloges, mais c'est ma propre expérience. Alors, en continuant, je sais que parmi les milliardaires, parmi les industriels, parmi les banquiers, parmi les politiciens, etc, il y a ce qu'on appelle des "cérémonies d'initiation", quelque chose où tous les participants sont impliqués au même temps en viols, tortures et meurtres, et il y a des enregistrements audiovisuels. Alors, si un d'entre eux dénonce ça, tous les participants pourraient être tombés. Donc, tous les participants ont part aux lobbies où c'est très difficile de s'enregistrer, et ils doivent rester fidèles entre eux. Et si un autre milliardaire voulait appartenir au lobby élitiste, il n'a pas d'autre choix que faire la "cérémonie d'initation". En effet, on parle d'une mafia parce qu'aucun d'entre eux pourrait quitter le lobby au risque de la mort. >>

- "A": << C'est-à dire, vous connaissez qui sont les tueurs des trois filles. >>

- "B": << Je peux l'imaginer... mais je n'ai pas de preuves. la seule posibilité peut-être qu'un des tueurs témoignerait. Est-ce que vous pouvez imaginer un père catholique des plus hautes sphères en témoignant ce genre des faits criminelles? Je crois qu'au lieu de faire ça il voudrait se suicider (ou les autres participants voudraient le tuer). Même on peut penser qu'un d'entre eux a déjà témoigné devant un pêtre, et tout le monde connaît que les pêtres doivent garder silence sur toutes les choses qu'ils écoutent par le secret professionnel de la confession. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez sur le récit du snuff film? >>

- "B": << Je n'en crois pas non plus. Le récit du snuff film est comme le phénomène ovni ou comme les aparitions de la Sainte Vierge: tout le monde parle mais il n'a pas de preuves, alors je suis sceptique sur le snuff film des trois filles. Néanmoins, je crois qu'il y a quelques enregistrements audiovisuels des "ceremonies d'inititation", mais ce ne sont pas véritables films clandestines faites pour être distribués entre les groupes criminels pédophiles. >>

- "A": << D'accord, alors vous admettez xxxxxxxxxxxxxxx. >>

- "B": << Mais bien sûr, mais le soupçon n'est pas la preuve du fait. >>

- "A": << Est-ce que la Garde Civile a enquêté cettes personnes? >>

- "B": << Oui, mais nous n'avons rien trouvé, Ils sont très intelligents, donc c'est la raison pour laquelle ils sont membres des plus hautes sphères. Ils se sentent intouchables et nos techniques d'enquête sont impuissantes devant de telles personnes. Vous devez avoir le courage d'admettre que nous sommes toujours prêts à arrêter le criminel chapardeur, même le gentleman cambriouleur qui fait une petite fraude, mais nous ne sommes pas prêts à combattre les plus hautes gentlemans avec ce niveau de pouvoir et de perversion. Et malheureusement, en raison de leur puissance économique, ils peuvent soudoyer n'importe quel agent de police. >>

- "A": << Voulez-vous dire que vous sentiez impuissant ou peut-être que quelqu'un appartenant aux hautes sphères vous ont ordonné d'arrêter l'enquête? >>

- "B": << Vous êtes très perspicace aussi! Alors, je crois que les deux ont été déterminants là. >>

- "A": << Bernardo, sincèrement, pensez-vous que ces individus encore font cettes "cérémonies d'inititation"? >>

- "B": << Je ne suis pas un agent de police actif non plus, donc je ne suis pas dans le coup, mais je crois que cettes "cérémonies d'initiation" vraiment accrochent, mais également ils allaient trop loin avec l'enlèvement des trois filles, donc ils auraient dû mettre un frein a faire des enlèvements en groupe d'une traite. >>

- "A": << Alors, c'est trop tard, donc je vous invite a continuer demain. >>

- "B": << D'accord! À demain! >>


Le lendemain, nous avons repris la conversation sur l'affaire Alcàsser au point où nous l'avons laissée. Avant de commencer, Bernardo m'encourage à dire xxxxxxxxxxxxx si quelque chose était connu ou quelque chose avait été fait concernant la disparition des trois filles. Je lui dis essentiellement cela que je vous ai dites au cours de ces deux années, mais je ne lui dis que je vous tiens au courant de mes enquêtes. Curieusement, nous avons conclu que notre situation est similaire: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx qui ont été fortement impliqués dans l'affaire Alcàsser, xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Cependant, il y a tellement d'informations accumulées en ce temps que, unissant ce qu'il sait et ce que je sais, je suis en mesure d'avoir une vision plus complete de l'affaire. Ça doit continuer.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:31

La Lettre de Gorge Profonde

Page 4:

- "A": << Bernardo, en résumant ce qui a été discuté jusqu'à hier: Une lettre anonyme est envoyé au ministère indiquant l'emplacement des cadavres des trois filles d'Alcàsser; une unité d'élite subaquatique part secrètement de Madrid, mais où? Nous ne savons pas. Puis, les corps sont retrouvés; ils sont gardés dans des sacs, ils sont cachés, mais où?, N'est pas du tout connu... D'ailleurs cela donnerait une autre nuance à l'hypothèse du médecin légiste Frontela sur le double enterrement, bien qu'il soit plus correct de parler de "lieux", jusqu'à trois différents lieux: Le premier dans un milieu aquatique, le secondième dans des sacs (nous pensons qu'en plein air) et le troisième semi-enterrés où ils ont été trouvés... Quoi, je suppose qu'une fois que les cadavres avaient été trouvés il faut se demander: Qu'est-ce qu'on peut faire avec les cadavres? >>

- "B": << Êureka! À partir de ce moment est quand un cabinet interministériel est créé, qui est codirigé par Corcuera et Serra, mais qui est en pratique dirigé par Vera avec Roldán et votre ex-Ra Manglano en tant que chefs opérationnels. L'instruction du président en totale harmonie avec l'Innommable est claire: L'affaire Alcàsser est vraiment une priorité de la Sécurité nationale. On ne peut pas cacher indéfiniment les cadavres non plus, ce qui est trop dangereux qui finirait par être connu (et pourrait retour contre l'État), ni arrêter les assassins (aucun être humain n'a pu connaiser cela), ni ignorer l'énorme pression médiatique de l'opinion publique et des parents pour obtenir des résultats. Et si nous ne pouvons obtenir des resultats, le législature pourrait être manquée. Nous sommes confrontés à un dilemme ou qui ne peut être élucidé que du point de vue de l'État. La situation était très similaire à l'affaire mal nommée xxxxxxxx. Quoi, que vais-je vous dire ce que vous savez déjà!  Justement une priorité d'État. >>

- "A": << Alors, il était nécessaire d'incriminer quelques criminels chapardeurs comme boucs émissaires là. >>

- "B": << Oui, mais il n'est en aucun cas question de le faire à n'importe quel criminel chapardeur, mais quelques criminels qui répond à certaines caractéristiques: Qu'ils soient habitants de la province de Valencia, qu'ils aient des cassiers judiciaires, qu'ils soient déracinés, qu'ils eurent collaboré comme indicateurs... Et la plus importante, qu'ils eurent été prêtés à charger l'stigmate d'être les faux coupables sur cette affaire. >>

- "A": << Excusez-moi. Est-ce que vous dites qu'ils eurent collaboré comme indicateurs? >>

- "B": << Oui, je l'ai dit. En effet, Antonio Anglés était un indicateur. Antonio Anglés et Miguel Ricart étaient déjà connus de la Garde Civile à charge de la revanche, donc c'est la raison pour laquelle Antonio Anglés avait été sur un mandat d'arrêt avant l'affaire Alcàsser et les agents de police ne se sont pas déranges d'aller lui chercher chez lui tandis qu'ils connaissaient très bien où il habitait. >>

- "A": << Alors, l'initiative pour les payer comme faux coupables est une idée de Rafael Vera. >>

- "B": << Mais oui. Les deux impliqués dans l'affaire du Groupe antiterrotiste de libération (Amedo et Dominguez)auraient reçu de l'argent pour charger avec l'stigmate d'être les faux coupables, donc l'argent est la façon la plus rapide possible pour soudoyer quelqu'un. >>

- "A": << Oui, mais peu de temps après dès que Belloch eut cessé les payer, Amedo et Dominguez ont découvert la mèche... >>

- "B": << Oui, mais ce n'était pas l'initiative de Belloch, mais celle de Monsieur le Président. >>

- "A": << Est-ce que Monsieur le Président a décidé de couper dans le vif? >>

- "B": << Oui. Peut-être que Monsieur le Président Félipe González était vraiment assez car quelques individus l'on fait chanter, donc je crois qu'il a décidé se lancer dans une digresion pour se sauver soi-même. >>

- "A": << À propos de Belloch, qu'est-ce qu'il veut dire quand il a dit qu'il aimerait que l'affaire Alcàsser aurait été mieux enquêté? >>

- "B": << Je crois qu'il a dit ça pour jeter à la figure sur Rafael Vera et José Luis Corcuera ce genre de stratagèmes. >>

- "A": << Alors, quel était le nom codé de cette stratagème? >>

- "B": << Vous êtes très blagueur! Est-ce que vous voulez me mettre dans l'embarras? >>

 ce moment là, je lui ai dit que le nom de la stratagème est xxxxxxxxxxxxxxxxxxx, mais je ne peux pas vous révéler le nom parce que c'est très sensible.

- "B": << Bon, je connais que le nom attribué pour cette stratagème dans la Garde Civile était xxxxxxxxxxxxx. >>

- "A": << xxxxxxxxxxxxx... C'est un nom merveilleusement adéquat... On peut croire qu'ils sont parvenus à un accord en raison d'un pot-de-vin là. Alors, est-ce qu'ils ont obtenu l'argent par les fonds secrets? >>

- "B": << Mais bien sûr! >>

- "A": << Alors, je crois que je connaisse tous les détails, mais... Quel est le rôle des apiculteurs? >>

- "B": << C'est clair que les corps devaient apparaître dans un endroit lié aux faux coupable car Antonio Anglés a fourni des informations sur les lieux qu'il a fréquenté: La Romana, Alborache et quelques autres... La Romana était le plus prioritaire parce qu'un endroit vraiment isolé est le plus crédible pour mieux faire cette comédie. Mais non seulement Antonio Anglés et Miguel Ricart ont participé activement à la préparation de cette pantomime, mais aussi Neusa fournissant des vêtements et des objets personnels et bien sûr le morceau de papier appartennant à Enrique Anglés. >>

- "A": << Oui, j'en crois. Alors, je voudrais vous demander sur la coïncidence des apiculteurs quand ils ont trouvé la fosse juste le même jour que Fernando García est parti à l'étranger et juste aussi le même jour que les agents d'unité d'élite policière UCO eurent cessé de travailler à Valencia ce jour tandis qu'une autre équipe UCO remplaçant était sur la route de Madrid à Valencia. Quelle coïncidence! >>

- "B": << Deviez-vous attendre autre chose? Est-ce que vous croyez qu'on peut découvrir les trois cadavres devant les parents, devant les agents de police d'élite UCO, et ainsi découvrir le pot aux roses? Bien sûr, les apiculteurs n'y sont pas allés ce jour-là par hasard; les agents de police UCO n'y sont pas remplacés par hasard, Fernando García n'y est allé à Londres par hasard. Tous ces faits se déroulent de manière synchrone, mais je veux arrêter de parler car je n'ai pas la langue trop longue. >>

- "A": << Je veux pourtant te démander une autre question: Est-ce que les apiculteurs ont reçu de l'argent? >>

- "B": << Putain, oui! Bien qu'initialement ils étaient réticents, au fond ils étaient ravis de collaborer pour être les héros découvreurs des corps lorsqu'ils ont été convaincus à l'idée qu'ils allaient rendre un grand service à l'État pour lequel ils seraient très bien récompensés. En outre, le ministre Corcuera les a appelés personellement comme gratitude. Bien qu'ils n'aimaient plus beaucoup allait témoigner devant la justice, ils ont été convaincus en rechignant pour témoigner là. En fait, si je ne me trompe pas, je me souviens que l'apiculteur Aquino a laissé le siège judiciaire pâle après son témoignage... >>

- "A": << Je suppose qu'il a laissé le siège pâle parce qu'il n'avait pas la conscience tranquille... mais ni Beltrán ni l'accusation populaire ont démandé Aquino de témoigner, mais Fernando García. >>

- "B": << Ça alors! Je n'en sais pas! >>
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:32

La Lettre de Gorge Profonde

Page 5:


- "A": << Est-ce que le ministre Corcuera a ordonné quelque chose sur le première équipe des médecins légistes de Valencia? >>

- "B": << Alors, ne fais pas l'innocent! Putain, oui! >>

- "A": << Excusez-moi Bernardo, mais je veux faire de recoumpements avec mes popres idées. Est-ce que le ministre Corcuera a ordonné quelque chose sur Beltrán et Vilafranca? >>

- "B": << Je ne sais pas, mais il faut suivre la chaîne des responsables selon l'organigramme. Je crois que le procureur d'État (ou xxxxxxxxxxx) a ordonné Beltrán, et Beltrán a ordonné Vilafranca en raison de faire une bonne coordination là. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez de l'appel téléphonique qui est arrivé quand la maison des Anglés a été fouillée par les agents de la Garde Civile? >>

- "B": << Est-ce que l'interlocuteur s'est présenté comme Antonio Anglés? >>

- "A": << Quelle perspicacité! L'interlocuteur ne s'est présenté pas correctement, donc on peut parler de quelque chose ambiguë parce qu'il a dit "Kelly, je suis Rubén..." >>

- "B": << Oui, mais ce n'est pas une vraie façon de se présenter. Il faut que les experts auraient analysé cet appel, mais cela n'arrivera jamais. Néanmoins, ça ne fait rien si cet appel est arrivé quand la maison a été fouillé ou si c'est Antonio celui qui a fait l'appel. Quoi qu'il en soit Antonio Anglés et Miguel Ricart sont impliqués en quelque chose, donc cet appel n'était pas utile pour Miguel Ricart comme méthode de fonder sa défense. >>

- "A": << Eurêka! J'aime la manière dont vous vous exprimez! Alors, tandis que vous êtez un agent de police, qu'est-ce que vous pensez sur la fouille de la maison des Anglés? >>

- "B": << Je crois qu'on vous a bien renseigné mieux que moi, mais je crois que la fouille était trop parfaite pour être croyable parce qu'ils ont arrêté Miguel Ricart au même temps que l'appel téléphonique s'est produit là, donc je crois que tout a été orchestré là. >>

- "A": << Je veux dire qu'il y avait une mise en scène là. Alors, qu'est-ce que vous pensez sur la fuite d'Antonio Anglés par les toits? >>

- "B": << C'est une bêtise! Si un enregistrement est bien fait, personne n'y échappe de la maison! Comme j'ai déjà dit, Antonio et Ricart étaient dans le coup dès le début, donc, bien que je ne connais pas les détails, je pense que qu'il s'est livré à ceux qui l'emmèneraient à une cachette temporaire. >>

- "A": << Hem! C'est vrai. Cette tâche a été faite par notres collègues. >>

- "B": << Putain! Les travails les plus déporables sont toujours faits par nous! >>

- "A": << Oui, mais vous devez reconnaître que cette tache était vraiment trop complèxe pour être dirigée seulement par la Garde Civile. >>

- "B": << Oui, mais vous devez reconnaître aussi que les deux forces de police (la Police Nationale et la Garde Civile) ont rivalisé pour atrapper Antonio Anglés pendant sa rocambolesque fuite. >>

- "A": << Oui, mais c'était la volonté de la direction générale des deux forces de police. D'autre part, qu'est-ce que vous pensez en ce qui concerne au rôle de Rodríguez Menéndez là? >>

- "B": << Ha, ha... Cette fois vous voulez le renverser, mais, quel travail de cochon cet attentat! >>

- "A": << Mais bien sûr. Il a voulu s'attirer des histoires. >>

- "B": << Il a reçu de l'argent aussi. Son interview avec le supossé Antonio Anglés et le postérieur récit de Neusa sont des vrais mensonges. >>

- "A": << Alors, je veux vous dire que Manglano n’a jamais accepté de payer, donc il a préféré faire lui disparaître par l'exécution. Manglano a reconnu qu’à long terme cela n’apporte que des complications parce que l’argent toujours laisse une trace, un indice. Seulèment les morts ne parlent pas non plus. Et en fait, jusqu’à tout récemment, mes informations semblent désigner dans cette direction. Ils savaient que Kelly et Miguel Ricart ont recu de l'argent pour avoir caché des détails et pour avoir menti dans le tribunal. En fait, jusqu’à récemment, je n’imaginais pas qu’Antonio Anglés accepterait disparaître et être le tueur des filles en échange de le payer avec une grande quantité de l'argent. >>

- "B": << C'est vrai qu'au début ils ont pensé tuer Antonio Anglés, mais dès qu'ils eurent compris que c'est risqué, ils ont préféré payer Antonio Anglés et sa mère Neusa. >>

- "A": << Est-ce que vous dites ça en raison de la nouvelle maison qu'ils ont acheté en Catarroja? >>

- "B": << Je n'en sais pas, mais cela ne me fait pas bizarre. Neusa n'est pas une femme futée, mais pas bête non plus. Alors, une mère ne tolérerait avoir l'estigmate d'un fil violeur et assassin, donc cela a un prix. >>

- "A": << Combien de l'argent pensez-vous qu'a été payé à Neusa pour tolérer ce stigmate pour toujours? >>

- "B": << Je n'en sais pas, mais je crois que peut-être environ 300.000 et 500.000 pesetas par mois. >>

- "A": << Est-ce que vous pensez qu'elle encore recevait de l'argent? >>

- "B": << Putain! Bien sûr!  Rappelez-vous qu’une autre affaire épineuse comme l’affaire des Groupes d'Antiliberation Terroriste a servu d'arme contre le gouvernement, mais à leur grand regret, les gouvernements successifs sont obligés de respecter tous les accords qui avaient été pris par les gouvernements précédents. En outre xxxxxxxxxxx est toujours prêt de les parle en raison de rafraîchir leur mémoire. >>

- "A": << Combien d'argent pensez vous que la famille des Anglés encore reçoivent maintenant? >>

- "B": << En raison de ce que je connais par quelques collègues, dès que le procès dans le tribunal de Valencia eut commencé, la quantité de l'argent a doublé. Alors, je crois qu'il peut-être environ un million des pesetas. >>

- "A": << Où est-ce qu'ils reçoivent l'argent? Ici en Espagne ou à l'étranger? >>

- "B": << Neusa reçoit l'argent en Espagne parce que Kelly comme ceci l'a demandé pour mieux gérer le patrimoine de sa mère, mais cela soulève un autre problème: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. En raison de ce que je connais, xxxx, qui habite à Madrid, a ordonné xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx à Valencia pour eviter quelque xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx à Neusa ou à Kelly. Alors, votre chef Manglano a entièrement raison. Néanmoins, on ne peut pas tuer tous les membres d'une famille. Peut-être qu'ils faisaient une mauvais choix avec Antonio Anglés et Miguel Ricart, donc je crois qu'aurait été mieux choisir individus célibataires et déracinnés comme autres boucs émissaires pour cette affaire. >>

- "A": << Attendre, Bernardo. Est-ce que vous dites que  xxxxxx est complice de cacher xxxxxxx? >>

- "B": << Mais bien sûr! Neusa a préféré de recevoir l'argent en Espagne parce qu'elle n'a pas confiance en recevoir l'argent en Suisse, donc il faut faire que xxxxxxxxxx ferme les yeux avec la famille Anglés. >>

- "A": << J'en comprends, mais c'est vraiment très risqué. S'il deviendrait connu publiquement, ceci sera un scandale. >>

- "B": << Oui, c'est très risqué, mais il serait moins risqué si la famille Anglés recevrait l'argent en Suisse, mais c'est comme ça. >>

- "A": << Qui, je compris. Alors, qu'est-ce que vous pouvez dire pour sur Miguel Ricart? Combien d'argent il reçoit et où? >>
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:33

La Lettre de Gorge Profonde

Page 6:


- "B": << Miguel Ricart reçoit une petite mesure d'argent en Espagne pour soutenir sa petite fille et son ex-femme et une large mesure d'argent en Suisse. En raison de ce que je connais, non seulement la quantité d'argent mensuel est similaire à celle qui reçoit Neusa, mais il y a un xxxxxxxxxx supplémentaire d'argent en Suisse au nom d’un prête-nom là. Alors, il doit se comporter dans la prison ne devrait et il ne peut demander une indemnisation à l’État en cas qu'un juge le déclarerait comme non coupable. Quand Miguel Ricart sera sorti de la prison, il va faire le tour du monde grace de nos impôts, ha, ha. Vous devez observer à Kelly, qui pourrait bientôt acheter un voilier... Je crois qu'elle vient de faire un cours de capitaine de bateau. >>

- "A": << Alors, la Garde Civile n'a pas torturé Miguel Ricart. >>

- "B": << Quelle bêtise! Le récit des tortures de la Garde Civile contre Miguel Ricart est sensationnalisme car la seule chose qu'il a reçu est l'argent! >>

- "A": << Et d'après mes calculs, je crois qu'il a reçu un montant total de xxxxxxxxxxx pesetas. >>

- "B": << Oui, j'en crois. Environ xxxxxxxxxxx pesetas pour Miguel Ricart en cas qu'il va rester dix ans de prison; un peu plus d'argent pour Antonio Anglés et moins d'argent pour les autres membres de la famille Anglés. On parle d'un montant total de xxxxxxxxxxxxx pesetas pour quelques ans. Et je crois il n'est pas trop cher parce qu'il n'y avait aucun frais pour le gouvernement. Quelle planque! >>

- "A": << À ce moment-là c'est vraiment une planque pour le gouvernment, donc on peut parler d'une quantité d'argent qu'aurait dû être reçu par les parents des trois filles. >>

- "B": << Bien sûr. Les boucs émissaires ont reçu l'argent tandis que le gouvernement n'a aidé les parents des trois filles. Notre pays est une république bananière! >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez d'Antonio Anglés? Où est-il? >>

- "B": << Antonio Anglés reçoit une quantité d'argent similaire à celle de Miguel Ricart tandis qu'il a une fausse identité et le gouvernement prendre à sa charge tous ses frais quotidiens. Où est-il? Je ne sais pas, mais je veux dire qu'il habite à xxxxxxxxxxxxxxxx; sous la surveillance de xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx; dans quelque xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx et d'une façon similaire à celle de xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx.
Rappelez que parmi xxxxxx. En ce qui concerne à l'État nous sommes xxxxxxxxxxxxx. >>

- "A": << Ça ne me surprend pas. Si je vous raconte... Qu'est-ce que vous pensez pour ce que Miguel Ricart a dit en ce qui concerne au fait qu'Antonio Anglés était déjà mort? >>

- "B": << Et Mauricio Anglés a dit la même chose comme convenu car on parle d'une manoeuvre habile pour détourner l'attention! >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez sur les succesifs contradictions de Miguel Ricart tandis quelquefois il se fait appeler comme coupable et quelquefois il se fait appeler comme innocent?

- "B": << Ce sont des manoeuvres de negation! Alors, on peut dire que Miguel Ricart est un bon négociant, donc pour éviter qu'il découvre le pot aux roses pendant son dernier témoignage, il a été accordé lui payer plus d'argent. >>

- "A": << Est-ce qu'on peut parler d'une autre manoeuvre en raison de ce que les autres membres de la famille Anglés ont dit d'Antonio Anglés? >>

- "B": << Mais bien sûr! En raison de l'argent qu'ils ont reçu, a été convenu qu'ils doivent parler d'Antonio Anglés comme s'il est un dangereux méchant. >>

- "A": << Comment Neusa peut-elle savoir si Antonio Anglés est encore en vie? >>

- "B": <<  Je n'en ai pas la moindre idée, mais je crois que Kelly est le chaînon informatrice entre Antonio Anglés et sa mère Neusa. Je suis interessé pour connaître tous ses voyages et les destinations de ses appels téléphoniques. >>

- "A": << Alors, Bernardo, qu'est-ce que vous pensez sur la possibilité qu'Antonio Anglés retourne vers l'Espagne? >>

- "B": << Je n'en crois pas qu'il retourne car il serait mort, et d'autre part sa vie en Espagne serait trop difficile en raison du stigmate. >>

- "A": << Qu'est-ce que voux pensez en cas que le gouvernement décide mettre fin à cette mascarade en amenant Antonio Anglés vers l'Espagne? >>

- "B": Il est plus posible que la réponse précédente, mais je crois dans ce cas il serait amené mort. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez sur le rôle des medias sur l'affaire Alcàsser? >>

- "B": << Putain! Ils sont les puissants! Que la vérité soit connue serait trop risqué et l'État espagnol chancellerait. C'est plus risqué que l'affaire des Groupes Antiterroristes de Libération parce que xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx! >>

- "A": << Quel est le fait le plus faible sur l'affaire xxxxxxx? >>

- "B": << C'est cela que ton chef Ra a dit: Il faut suivre la  route de l'argent, surtout ce qui est payé ici en Espagne. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez de la campagne de déstabilisation visant contre le père de Miriam (Fernando García) et contre le journaliste Juan Ignacio Blanco? >>

- "B": << He, he! Quelle perspicacité! C'est la compétence de xxxxxxxxxxxx. Nous dans la Garde Civile ne sommes pas intéressés de faire des campagnes de destabilisation visants comme celle que vous avez fait contre Pedro J. >>

- "A": << C'est vrai, mais dis-moi, est-ce que la direction de la Garde Civile fera une action judiciaire contre Fernando García et Juan Ignacio Blanco? >>

- "B": << Moi, je ne crois pas. Ils ont peur donc ils ont préfèré laisser passer le temps, mais c’est une fausse fermeture. Tôt ou tard, tout le monde saura qu'il y avait des paiements à Miguel Ricart et au famille Anglés, ce qui va finir par dégrader la réputation de la Garde Civile. nous avons dû nous facir pris que nous n’avions pas arrêté Antonio Anglés pendant sa fuite, ce que n’était pas vrai car la fuite est un récit fantaisiste. Mais il a été assumé avec obéissance, fidélité et résignation parce que c’était notre devoir comme agents de police de la Garde Civile: Nous sacrifions notre travail pour l'État espagnol, même au dépends  de notre honneur. Pas tous les agents de la Garde Civile pensent la même chose, mais c’était la décision finale dans laquelle bien sûr xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx l’idée que nous dévions sacrifier pour la bonne image de l’État espagnol. >>

- "A": << Alors, Bernardo, est-ce que tu peux imaginer ce qui arrivera si un parti politique veut connaître les enquêtes faites par xxxxxxxxxxxxx pour élucider où est Antonio Anglés? >>

- "B": << Je n'aime pas réfléchir, mais je crois que cela n'arrivera jamais. Il y a quelques faits délicats dont le gouvernement n'admet pas des questions. >>

- "A": << Alors, tout le monde dans les sphères politiques espagnoles connait la mascarade du affaire Alcàsser. >>

- "B": << Oui, mais quelques-uns ont meilleur connaissance que quelques autres. Par conséquent, on parle d'un affaire dirigée par la justice, donc soit pendant les débats ou soit après les délibérations, ce n'est pas politiquement correct pour eux de parler de cette mascarade. >>
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 01 Juil 2020, 00:34

La Lettre de Gorge Profonde

Page 7:


- "A": << Est-ce que vous connaissez ce qui est appellé comme "le procès B" sur Antonio Anglés, qui est en cours maintenant au tribunal d'Alzira? >>

- "B": << J'en connais un peu. >>

- "A": << Qu'est-ce que vous pensez sur le traitment que les sphères les plus hautes inflingent sur le procès B? >>

- "B": << Quelle question! Moi, je crois qu'ils ont préfèré laisser le temps jusqu'au la disparition d'Antonio Anglés ait prescrit, et puis ils classeront le procès B. >>

- "A": << Est-ce que vous pensez qu'ils veulent torpiller la diffusion du livre de Juan Ignacio Blanco? >>

- "B": << Mais bien sûr! >>

- "A": << Même si xxxxxxxxxxxxxxxxxx? >>

- "B": << Est-ce que vous pensez que les membres des plus hautes sphères ont l'emphatie et le sentimentalisme? >>

- "A": << Est-ce que vous pensez xxxxxxxxxxxxxxx pour harceler Fernando García? >>

- "B": << Je ne sais pas, mais je crois qu'il y a quelque chose, mais Rosa Folch (mère de Desirée Hernández) ne connait pas l'existence de cette harcelement... xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx... bien que cela ne peut pas durer pour toujours non plus. Quelque jour Rosa Folch pourrait connaître la vérité et dans ce cas elle peut être plus combative que Fernando García. >>

- "A": << Est-ce que vous pensez qu'on pourrait faire quelque chose pour empêcher ce qui les sphères les plus hautes veulent faire? >>

- B": << He, he! Vous êtes d'humeur à rigoler! >>

- "A": << Écoute, Bernardo. Je suis sérieux, donc ça m'inquiète. >>

- "B": << J'espère que vous n'avez pas l'intention d'aller au tribunal pour accuser les membres des plus hautes sphères! Vous seriez condamné pour avoir révélé des secrets, vous seriez dégradé sans honneur et même vous pouvez être condamné par exécution extrajudiciaire. Rapellez que xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Si vous avez un bras de fer avec les sphères les plus hautes d'État espagnol, vous perdrez. Rapellez aussi xxxxxxxxxxxxxxxxxx. >>

- "A": << Merci pour votre conseil, mais je veux te démander une autre question: Est-ce que vous avez de la compassion pour Fernando Garcia et pour Juan Ignacio Blanco quand ils souffrent des impitoyables campagnes de déstabilisation en raison de qu'ils ont voulu chercher la vérité pour cette affaire? >>

- "B": << Nous avons déjà discuté de ce sujet, donc je suis d'accord avec vous, mais d'un autre côté je suis trop âgé pour ce genre d'actes de bravure. Alors, je les souhaite la bonne chance et de devenir eux-mêmes capables de survivre. >>

- "A": << Je vous remercie pour me rappeler que vous êtes toujours un lutteur pour la bonne cause. Néanmoins, regardez-moi et demandez-vous même: ne croyez-vous pas que l’homme perd sa dignité et son honneur dès le moment même où il trahit son impulsion à se battre pour la vérité et la justice?... Bernard, tu te souviens de ce passage de la Bible qui dit:  (*) "Combattez-vous même à mort pour la vérité et Dieu se battra pour vous"? À ce moment là, Bernardo, colonel de la Garde Civile en réserve et homme d’honneur expert en xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx a pleuré. >>

<< Nous sommes enfin arrivés au fin de notre conversation sur l’affaire Alcàsser car la conversation a suivi unes autres sujets personelles xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx qu'il ne faut pas en écrire ici. Et maintenant, mes réflexions particulières ou des conclusions commencent sur les conséquences de ces révélations par Bernardo que, bien que d’abord divergent avec les informations à sa disposition (car notres divergences les plus évidents sont que Antonio Anglés  est encore bien en vie ou non et l’identité des tueurs), nous sommes d’accord sur l’essentiel et doucement nous avons arrivé à resoudre l'énigme d'Alcàsser ar nous avons détecté le trace de l’argent. C’est pourquoi j’ai dit au début que pour mieux élucider l’affaire Alcàsser il faut suivre le trace de l’argent pour soudoyer des disparitions convenues, (comme celle d'Antonio Anglés); pour soudoyer des autoinculpations, (comme celle de Miguel Ricart); de l’argent pour soudoyer les récits des témoignages (comme ceux de Neusa et de Kelly); de l’argent pour soudoyer ceux qui ont participé à trouver la fosse(comme les deux appiculteurs); etc. Or, je voudrais bien me tromper malgré Bernardo ne le confirme pas: Peut-être de l’argent pour soudoyer xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. >>

Et plus on peut parler sur le lieu de destination de l’argent: que ce soit en Espagne (plus facile) ou que ce soit en Suisse, si les bons instruments juridiques sont utilisés, il est possible de connaître le bénéficiaire de l’argent... bien qu’il y en ait d’autres qui seront impossibles de connaître: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx et par conséquent dénouncer sur les bénéficiaires (Neusa, Kelly, Miguel Ricart...) pour mieux connaître toute la vérité qu’ils cachent... jusqu’à nous arrivons à l’endroit où se trouve Antonio Anglés... et par conséquent pour amener dans le banc des acussés à ceux qui ont conçu cette mascarade: Corcuera, Vera, Roldán ... Et pourquoi pas?... à ceux qui ont accepté les paiements aujourd’hui: xxxxxxxxxxxxxxxxxxx individus appartenant au Prélature de la Sainte Croix et Opus Dei qui ont perdu l’honneur et la dignité qui pourraient avoir par leur dévotion religieuse, la propre direction du G.C. et, pourquoi pas aussi les dirigeants de xxxxxxxxx en incluant xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. >>

Alors, en 1997, lors du procès oral au tribunal de Valencia, la cour de justice a été généreuse dans certains témoignages, mais pas toujours chez d’autres experts. C’est le moment de vérité. Le tribunal d'Alzira, par exemple, sera-t-il prêt à accepter un xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx de l’origine de la fortune de la famille Anglés jusqu’à ses dernières conséquences? Qui sont ceux qui les ont payé et pourquoi? Pourquoi xxxxxxxx ont couvert un flagrant délit xxxxxxxx? Je sais que l'envergure de ces accusations peuvent bien jeter le trouble. Je suis offert pour vous donner le premier mot pour administrer cette information. Pour ma part, si le moment est arrivé et vous êtes intimidés d’utiliser ces informations, je me réserve de prendre quelques mesures afin que plus tôt que tard l’opinion publique, et certains xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx connaîtront la vérité. Bien que la lutte soit très inégale (car c’est un bras de fer avec l’État comme la lutte de David contre le géant Goliath). Enfin sachez que la vérité et la justice sont de votre côté. Mes amis, affectueusement pour vous deux et pour toujours. >>

(*) Ecclésiastique, 4-28.

Source en espagnol: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Jeu 02 Juil 2020, 18:02

Nordine a écrit:Merci Over, c'est très intéressant.
Malgré tout, je me demande quand même si la découverte de la fosse n'a pas été préméditée. On ne visite en général pas les abeilles en plein hiver. Je ne me souviens pas si la fosse était sur le chemin habituel des apiculteurs ou à l'écart. Il faudrait que je relise le début.

Bonsoir Nordine. Oui, je crois que la découverte a été préméditée et les révélations de Gorge Profonde semblent indiquer que les deux agents de police dans la lettre croient ça en raison de ses propres sources.
La fosse est située environ 100 mettres plus loin des ruches et même aussi n'est pas à côté du chemin, mais est cross-country entre arbres et arbustes.
Et non seulement ils ont visité les abeilles en plein hiver et trop tôt à neuf heures du matin, mais comme c'était très froid pour les abeilles ils ont décidé perdre leur temps en cheminant autour des ruches jusqu'au le soleil aura rechauffé, et finalement un des eux a trouvé la fosse tandis qu'il est parti pour pisser.
À noter, ils ont toujours parlé qu'ils avaient vu la main et la poignet d'un homme adulte en émergant du soil en raison de sa taille!
J'ai parlé sur ce sujet au début ici.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 08 Juil 2020, 18:09

Bonsoir à tous et a toutes! Il y a des nouvelles car  trois frères d’Antonio Anglés, (Carlos, Mauricio et Roberto), sont poursuivis par le tribunal de Valence pour avoir menacé le propriétaire d’une station-service avec une arme à feu et avec une seringue hypodermique infectée par le sida, et ils l’ont fait jusqu’à ce qu’ils ont forcé que le propriétaire aurait dû accepter de transférer le 40% des actes de propriété de la station-service à Carlos. On s’attend à ce qu’ils soient envoyés au prison entre cinq à douze ans.

Source en espagnol:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour cette raison, l’émission de télévision "Espejo Público" de la chaîne de télévision Antena 3 a interviewé Roberto Anglés par téléphone le 10 juin 2020. Ainsi, après avoir parlé avec lui sur cette affaire risquée, Roberto a nié les faits car il a dit qu’ils se sont disputés avec le propriétaire par une dette de cocaïne. Puis il a dit qu’il avait vu comme des policiers de la Garde Civile avaient tué Antonio Anglés.
Je vais vous traduire ce qu’il a dit dans cette vidéo de 5:25 à 7:45:

- Journaliste: << Alors, qu'est-ce que vous pensez sur votre frère Antonio? Est-il vivant ou est-il mort? >>

- Roberto Anglés: << ll est mort car j'ai vu comme la Garde Civile lui a tiré 3 balles avec un fusil de combat Cetme, puis ils l’ont enterré quelque part par là. Donc, un jour je me sentais en colère, donc j’ai dit à un officier de police de la Garde civile que mon frère a été enterré, et quelqu’un y a planté un pin, qui est rapidement devenu très grand. Je suis tellement fou que je suis allé à Madrid, et quand je suis revenu juste le lendemain, j’ai vu qu’il n’y avait un pin non plus, mais une piscine en plein air, donc je suppose que quelqu’un a enlevé le cadavre d'Antonio. >>

- Journaliste: << Qui a enlevé le cadavre? >>

- Roberto Anglés: << Devine quoi? Je suis bête parce que si je me taisais ou si le procureur a été invité à vérifier cet endroit, ils ont sans doute dû trouver les restes humains de mon frère. Alors, j’ai vu comment la mort de mon frère est arrivé car j’étais à seulement 100 mètres à l’abri derrière les rochers. Cependant, je ne veux pas nier que j’y portais une arme, mais à ce moment j’ai réalisé que si j’avais pu tirer sur les policiers, ils n’auraient pas hésité à me tuer là. >>

- Journaliste: << Écoute, Roberto. Tout le monde va croire que vous mentez juste pour mieux favoriser votre frère qui vit quelque part au Brésil ou peut-être qu'il mene la grande vie à... >>

- Roberto Anglés: << Mon frère est mort. Pourquoi devais-je vous mentir? Cependant, s’il était vraiment vivant est une raison pour me réjouir, mais je sais qu’il est vraiment mort. C’est ma tristesse dont j'en ai marre de le suporter, et même trop de mensonges ont été dits sur mon frère. Je ne veux pas tolérer ça non plus! >>

- Journaliste: << Pourquoi n’êtes-vous pas allé là-bas pour rechercher ses restes humains? >>

- Roberto Anglés: << lmaginez dans une situation où vous avez vu comme votre propre frère est tué et même vous devez écouter beaucoup de calomnies sur votre frère toujours. Je suppose que vous vous sentiriez bouleversé. >>

- Journaliste: << Oui, mais... >>

- Roberto Anglés: << C'est ce que j'affronte chaque fois que j’écoute ce genre de calomnies sur mon propre frère. Le récit d’Antonio Anglés est simplement fausse tout de suite. Antonio n’était pas impliqué dans les meurtres des trois filles, donc le fait est que Miguel Ricart était un dégonflé. En outre, lorsqu’une personne est sortie de prison, cette personne doit être sous la surveillance de la Garde civile, pas sous la surveillance du Corps national de police. Pourquoi le Corps de police national lui a gardé à l’intérieur d’un fourgon de police ? Miguel Ricart m’a dit ça parce que j’ai été forcé d’entrer dans un fourgon de police lorsque la police essayait de nous incriminer par le vol de la banque à Buñol. "Hé, Roberto, ils m’ont dit que si je veux pas accusser à Antonio Anglés sur les meurtres des filles, alors ils voudraient feindre que je veux m'enfuir dont ils me tueraient en me avec trois coups de feu », Miguel Ricart m'a dit quand nous avions été sur la route entre la prison et le tribunal de Valencia. >>

- Journaliste : << Pourquoi n'avez-vous pas dénoncé ça? >>

- Roberto Anglés: << Je l’ai vraiment dénoncé, mais personne ne crois en moi. Je l’ai dénoncé au magistrat; je l'ai dénoncé à une personne qui m’a visité quand j’ai été emprisonné pendant 15 jours; Je l’ai dit à tout le monde, mais malheureusement personne ne crois en moi non plus. >>

Source en espagnol:  https://www.youtube.com/watch?v=D3-WviLakG8


Dernière édition par over le Mer 08 Juil 2020, 18:35, édité 5 fois
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 08 Juil 2020, 18:16

Nordine a écrit:
over a écrit:
Nordine a écrit:Merci Over, c'est très intéressant.
Malgré tout, je me demande quand même si la découverte de la fosse n'a pas été préméditée. On ne visite en général pas les abeilles en plein hiver. Je ne me souviens pas si la fosse était sur le chemin habituel des apiculteurs ou à l'écart. Il faudrait que je relise le début.

Bonsoir Nordine. Oui, je crois que la découverte a été préméditée et les révélations de Gorge Profonde semblent indiquer que les deux agents de police dans la lettre croient ça en raison de ses propres sources.
La fosse est située environ 100 mettres plus loin des ruches et même aussi n'est pas à côté du chemin, mais est cross-country entre arbres et arbustes.
Et non seulement ils ont visité les abeilles en plein hiver et trop tôt à neuf heures du matin, mais comme c'était très froid pour les abeilles ils ont décidé perdre leur temps en cheminant autour des ruches jusqu'au le soleil aura rechauffé, et finalement un des eux a trouvé la fosse tandis qu'il est parti pour pisser.
À noter, ils ont toujours parlé qu'ils avaient vu la main et la poignet d'un homme adulte en émergant du soil en raison de sa taille!
J'ai parlé sur ce sujet au début ici.

Bonsoir Over,

J'ai relu les premières pages. Celui qui a découvert la fosse est donc l'un des apiculteurs et j'ai relevé qu'on lui avait donné des gants pour ramasser les indices, ce qui est habituellement réservé aux policiers. Est-ce que ce serait une erreur ou bien faisait-il partie de l'équipe ? C'est une question et ça expliquerait beaucoup de choses, notamment la vraie raison pour laquelle ils étaient là.

Oui, c'est une autre posibilité car on peut penser que ces agents de police et les apiculteurs avaient un peu de confiance entre eux-mêmes parce que la fosse aurait été trouvé quelques jours après, mais j'ai lu que l'apiculteur le plus agé est déjà mort, donc on ne peut pàs savoir.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Mer 22 Juil 2020, 01:05

Aujourd'hui je me demande si de la même façon que le juge d’Alzira demandera au capitaine du navire City of Plymouth pour élucider si Antonio Anglés est entré illégalement dans le navire ou non en mars 1993 parce que le capitaine a dit certains faits incohérents, je suppose que le système judiciaire du Royaume-Uni devrait demander à Roberto Anglés parce qu'il a dit qu'Antonio Anglés a été tué par certains policiers de la Garde Civile ici en Espagne.
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par over Sam 12 Sep 2020, 18:49

over a écrit:Bonsoir,

Le film espagnol << 75 días >> sera présenté au festival de cinéma de Málaga le suivant 16 mars 2020, sauf mesure par l'amplification de l'épidémie Covid-19.

En tout cas, la sortie cinema sera pendant le mois de mai aux cinemas espagnols, et peut-être qu'au fil du temps on pourrait voir le film en DVD et par services en ligne, donc dans ce cas, je crois qu' on pourrait acheter le film dans un autre pays comme la France avec sous-titres.

À suivre.

Bonsoir à tous et à toutes! Le 29 août 2020 et après avoir été retardé pendant plusieurs mois, le film intitulé << 75 Días >> est sorti lors du festival de cinéma de Málaga 2020 parmi les mesures de sécurité en raison de Covid-19.
Un membre du forum internaute espagnol Forocoches (nommé r9ronie comme mot d'utilisateur) est allé au festival pour voir le film. Alors, il parlait dans ce forum avec ses impresions sur le film, donc je vais les traduire pour vous. Voilà les sources en espagnol (donc la plupart du message est caché avec spoilers):
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors, voilà quelques faits intéressants sur le film:
Tous les noms qui sont montrés  dans le film ne sont pas les vrais noms de toutes les personnes impliquées là-bas, à l’exception d’Antonio Anglés et de Miguel Ricart.

Le film souligne que le lieu actuel où se trouve Antonio Anglés est encore inconnu, mais aussi qu’il ne s'infiltrait pas embarqué au navire City of Plymouth comme un passager clandestin. En fait, la dernière observation d’Antonio Anglés à la fin du film consiste en Antonio Anglés marchant quelque part dans un champ tout en étant suivi par deux hommes, et quand ces deux hommes avaient crié à Antonio Anglés, il a tiré sur eux.

Pour la meurtre des trois filles, le film n’est pas d’accord avec le troisième témoignage de Miguel Ricart, mais le deuxième. Donc, selon le film (et selon le deuxième témoignage de Miguel Ricart) la torture et le viol des filles n'est arrivé pas dans la maison de La Romana, mais près d’un ancien hangar situé dans un endroit inconnu pas loin de Catadau.

Il n'y a aucune chose dans le film sur le journaliste Juan Ignacio Blanco, et le film embrasse jusqu'au le procès de Miguel Ricart qui a eu lieu en 1997.

Il n'y a aucune chose dans le film sur l’incroyable fuite d’Antonio Anglés de Valencia à Lisbonne, meme pas sur ce qui s’est passé dans un sallon de coiffeur de la ville de Valence, ni sur les photos qu’il aurait laissé dans la maison vide de Benaguacil.
D'autre part,  le film montre Antonio Anglés étant à l’intérieur d’un bar tout en regardant la télévision quand il y avait un flash spécial sur les meurtres avec le portrait d'Antonio Anglés. Alors , une serveuse l’a reconnu et a commencé à appeler la police, mais quand elle eut indiqué à la police ce qu'elle a aperçu, Antonio Anglés avait déjà quitté le bar.

Le film montre Antonio Anglés à l’intérieur de la prison par l’enlèvement et  la torture qu’il a infligé à Nuria Pera en 1990. Alors qu’il est emprisonné, le film montre également comme un autre homme emprisonné lui est donné par quelqu' pour raisons sexuelles, de sorte que le film a sorti qu'Antonio Anglés est homosexuel.

En ce qui concerne le médecin légiste Frontela, le film montre comme quelqu’un téléphoné à Frontela pour l'informer qu’il doit voyager à Valencia le prochain jour pour faire les autopsies aux trois filles, mais celui qui l’a appelé séulementl'a donné un numéro de téléphone. Puis, lorsque Frontela a téléphoné ensuite, quelqu'un l'a dit que les autopsies étaient déjà effectuées.
Le film montre également les légistes travaillant négligemment parce qu'ils sont montrés fumant sur les trois cadavres.

Le film montre qu’il y avait eu sept poils, lesquels aucun d’entre eux appartient à Miguel Ricart.

Le film montre également la déclaration de Madame Badal, la femme de 63 ans qui les aurait vu monter dans une voiture déjà occupée par quatre hommes-

Moi, j'aurais espéré que le film allait critiquer la version oficille d'une façon plus persévérant. Quelle manque de chance, zut!
over
over


Revenir en haut Aller en bas

L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne). - Page 14 Empty Re: L'affaire des trois jeunes filles d'Alcàsser (Espagne).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum